Les paysans s’organisent et la DJA (suite)

Les 19 et 20 mars , une soixantaine d’agriculteurs malades se sont réunis à Ruffec, pour lancer l’association Phyto Victimes. Soutenue par Générations futures, cette réunion vise à rassembler les agriculteurs, qui partout en France souffrent de pathologies liées à l’utilisation des pesticides, pour mener des actions communes – y compris judiciaires – à destination des pouvoirs publics et des fabricants de poisons agricoles. Elle fait suite à la réunion que j’avais filmée en janvier 2010 à Ruffec et qui commence mon film et livre Notre poison quotidien:

http://www.mdrgf.org/news/news190311_phyto_victimes.html

La veille de la réunion, le 18 mars, une projection de Notre poison quotidien a été organisée à La Salle de Villefagnan, à une dizaine de kilomètres de Ruffec, à laquelle j’ai participé avec François Veillerette de Générations Futures et Paul François, l’agriculteur victime d’une grave intoxication au Lasso de Monsanto, qui a été élu président de Phyto Victimes (photo).

Comme promis, je mets en ligne la suite du chapitre que j’ai consacré à la DJA dans mon livre Notre poison quotidien (en librairie le 24 mars).

Le concept clé de la NOAEL, « dose sans effet toxique observé »

Évidemment, tout cela n’est guère rassurant, surtout quand on sait, comme on l’a vu au cours des chapitres précédents, à quel point l’industrie est prête à tout pour maintenir sur le marché ses produits, aussi toxiques soient-ils. Et logiquement, on peut craindre qu’il en soit de même quand il s’agit d’obtenir l’homologation des dits produits. Concrètement, les « études toxicologiques » sont conduites sur des animaux de laboratoire, car, comme l’écrit Diane Benford, « il ne serait pas éthique de tester un produit chimique sur des volontaires humains, à moins qu’il y ait un degré raisonnable de confiance qu’ils ne souffriront pas de dommages[i] ». Cette remarque n’est pas anodine, car elle souligne la première approximation – d’aucuns diront « absurdité » – qui caractérise le système d’évaluation des produits toxiques que l’on a délibérément décidé d’introduire dans notre assiette, au nom d’une certaine idée du « progrès ». « Sans aucun doute, expliquait ainsi René Truhaut, des données provenant d’études humaines seraient plus satisfaisantes pour estimer le risque couru par les humains, […] mais cette approche idéale se heurte à de nombreuses difficultés et limitations. […] C’est pourquoi il a été postulé que, jusqu’à preuve du contraire, l’homme devrait se comporter comme l’espèce la plus sensible testée et, en conséquence, il est plus adéquat de sélectionner l’espèce animale la plus comparable à l’homme[ii]. » Voilà qui est pour le moins… « flou », pour reprendre le terme utilisé précédemment par le « père de la DJA », d’autant plus qu’aucun modèle expérimental n’a été développé pour déterminer quelle était l’espèce animale la plus susceptible de se comporter comme les humains, en cas d’intoxication par des produits chimiques. Faute de quoi on utilise généralement des rongeurs (souris, rats, lapins) et, dans les cas plus délicats, des chiens et des singes.

Dans un premier temps, on expose les cobayes à une dose élevée de la substance testée, généralement par voie orale, pour déterminer ce que l’on appelle la « dose létale » ou, dans le jargon la « DL 50 », c’est-à-dire la dose qui tue la moitié des animaux. On se souvient (voir supra, chapitre 2) que la fameuse « DL 50 » est une déclinaison de la « loi de Haber », du nom du chimiste allemand qui inventa les gaz de combat. Celle-ci exprimait une relation entre la concentration d’un gaz et le temps d’exposition nécessaire pour provoquer la mort d’un être vivant : plus le produit des deux facteurs était petit, plus le pouvoir létal du gaz était grand. Il en est de même pour la DL50, qui est une valeur indicative du degré de toxicité, par exemple, d’un pesticide. Et le « père de la guerre chimique » avait constaté que l’exposition à une concentration faible de gaz toxique pendant une longue période avait souvent le même effet mortel qu’une exposition à une dose élevée pendant une courte durée. Curieusement, les agences de réglementation, mais aussi le JECFA et le JMPR, semblent ignorer ces conclusions, car leurs experts s’évertuent à croire qu’il est possible de trouver une dose inoffensive à long terme, même quand la substance se révèle mortelle à forte dose.

En effet, la deuxième étape du processus d’évaluation toxicologique consiste à baisser la dose qui a servi à établir la DL50 pour observer quels sont les effets sur les cobayes. « On recherche toute une série d’effets nocifs possibles, m’a ainsi expliqué Diane Benford. Par exemple, on essaie de savoir si le produit endommage les tissus ou les organes, s’il provoque des effets sur le système nerveux ou immunitaire, et on s’intéresse tout particulièrement à son potentiel cancérigène, parce que bien sûr c’est quelque chose qui préoccupe les gens ».

De fait, quand on lit la monographie qu’a rédigée la toxicologue pour l’ILSI, on est impressionné par la liste des études toxicologiques que les industriels sont censés fournir aux agences de réglementation. Les « effets » qu’ils sont tenus d’investiguer concernent « les changements fonctionnels (comme la perte de poids), les changements morphologiques (taille accrue des organes ou anormalités pathologiques), la mutagénicité (modifications de l’ADN, des gènes et chromosomes transmissibles et ayant le potentiel de causer des cancers ou des malformations du fœtus), la cancérogénicité, l’immunotoxicité (hypersensibilité, allergie, dépression du système immunitaire conduisant à une susceptibilité accrue aux affections), la neurotoxicité (changements comportementaux, surdité, acouphènes), la reprotoxicité (baisse de la fertilité, avortement spontané, malformations congénitales) ».

Selon le type d’effet recherché, la durée des études varie entre deux semaines (toxicité à court terme) et deux ans (cancérogénicité), pendant lesquels les cobayes ingèrent quotidiennement une certaine dose de poison, car l’objectif de ces tests est de mesurer la toxicité chronique et donc les effets provoqués par une exposition prolongée et répétée dans le temps. Les expériences sont conduites jusqu’à obtenir une dose qui apparemment ne provoque aucun effet sur les animaux : c’est la « NOAEL » (acronyme de « no observed adverse effect level », « dose sans effet toxique observé »).

« Peut-on dire que la NOAEL est un seuil de sécurité ?, ai-je demandé à Diane Benford.

– Dans la vie, il n’y a aucun domaine où l’on puisse garantir une sécurité absolue, a-t-elle admis, en regardant résolument ses mains. En fait, cela dépend de la qualité des études conduites sur les animaux. Si l’étude est médiocre, on risque d’être passé à côté d’effets qu’on aurait pu observer dans une étude de très bonne qualité… C’est pourquoi il a été décidé d’appliquer un facteur de sécurité qui consiste à diviser la NOAEL par cent pour obtenir la DJA. »

Les « facteurs de sécurité » : un bricolage « absolument inacceptable »

« La NOAEL est une mesure floue, qui n’est pas extrêmement précise », m’a affirmé pour sa part Ned Groth, un biologiste qui fut expert pendant vingt-cinq ans de la Consumers Union, la principale organisation de consommateurs des États-Unis. À ce titre, il participa régulièrement aux forums organisés par la FAO et l’OMS sur la sécurité des aliments. « C’est pourquoi les gestionnaires du risque utilisent ce qu’ils appellent un facteur de “sécurité” ou d’ “incertitude”. L’approche standard utilisée depuis cinquante ans par les toxicologues consiste à diviser la NOAEL par un facteur de cent. En fait, ils appliquent un premier facteur de dix pour tenir compte des différences qui peuvent exister entre les animaux et les humains, car on n’est pas sûr que les hommes réagissent exactement de la même manière que les animaux au produit chimique ; puis, ils appliquent un deuxième facteur de dix pour prendre en compte les différences de sensibilité entre les humains eux-mêmes, car, bien sûr, celle-ci varie selon qu’on est une femme enceinte, un enfant, une personne âgée ou une personne atteinte d’une maladie grave. La question est de savoir si c’est suffisant. Nombreux sont ceux qui soutiennent qu’un facteur de dix pour tenir compte de la variabilité humaine est beaucoup trop faible. Pour une même dose, l’effet pourra être nul pour certaines personnes, mais il pourra être énorme pour d’autres.

– Mais sait-on sur quelle base scientifique ce facteur de cent a été fixé ?, ai-je demandé.

– Ça s’est décidé à quatre autour d’une table[1] !, m’a répondu l’expert en environnement. C’est ce qu’a rapporté Bob Shipman, un ancien de la Food and Drug Administration, dans une conférence à laquelle j’ai assisté. Il a dit : “C’était dans les années 1960, il fallait que nous trouvions une manière de déterminer quel niveau de produit toxique on pouvait autoriser sur les aliments. On s’est réuni et on l’a fait”[iii] ! »

Ce que raconte l’expert américain est confirmé par… René Truhaut en personne qui, dans son article de 1973, reconnaît que le fameux « facteur de sécurité », censé constituer l’ultime rempart contre la toxicité des poisons, relève de l’empirisme le plus pur : « Un facteur de sécurité quelque peu arbitraire de cent a été largement accepté et ce chiffre a été recommandé par le JECFA dans son deuxième rapport, écrit-il. Mais il ne serait pas raisonnable de l’appliquer d’une manière trop rigide[iv]. » Dans sa monographie, Diane Benford fait exactement le même constat : « Par convention, un facteur d’incertitude de cent est normalement utilisé, par défaut, car, à l’origine, ce fut, une décision arbitraire[v]. » Au passage, elle souligne que la principale source « de variation et d’incertitude » du processus d’évaluation réside dans la différence qui existe entre des animaux de laboratoire élevés dans des conditions d’hygiène maximales et exposés à une seule molécule chimique, et la population humaine qui présente une grande variabilité (génétique, maladies, facteurs de risque, âge, sexe, etc.) et est soumise à de multiples expositions.

Fidèle à son franc-parler, le Britannique Erik Millstone tranche d’une formule qui a le mérite de la clarté : « Le facteur de sécurité qui est censé être de cent est un chiffre tombé du ciel et griffonné sur un coin de nappe ! D’ailleurs, dans la pratique, les experts changent régulièrement la valeur du facteur au gré de leurs besoins : parfois, ils utilisent un facteur de mille, quand ils estiment qu’une substance présente des problèmes de sécurité très préoccupants ; parfois, ils le réduisent à dix, parce que, s’ils appliquaient un facteur de cent, cela rendrait impossible l’exploitation du produit par l’industrie. La réalité, c’est qu’ils utilisent toutes sortes de facteurs de sécurité qui sortent de leur chapeau d’une manière opportuniste et absolument pas scientifique. Ce bricolage est absolument inacceptable, quand on sait que c’est la santé des consommateurs qui est en jeu[vi] ! »

Cet avis est partagé par l’avocat américain James Turner, qui est aussi le président de l’association Citizens for Health et un spécialiste reconnu des questions de sécurité alimentaire et environnementale : « L’application du fameux “facteur de sécurité” ne répond à aucune règle, m’a-t-il expliqué lors de notre rencontre à Washington. Par exemple, actuellement l’EPA (l’agence de protection de l’environnement) utilise un facteur de mille pour des pesticides qui causent des dégâts neurologiques ou des troubles de comportement chez l’enfant. En fait, la détermination du facteur de sécurité dépend totalement des experts qui réalisent l’évaluation : s’ils sont sensibles à la protection de la santé et de l’environnement, ils vont prôner un facteur de mille et pourquoi pas d’un million ! S’ils sont plutôt du côté de l’industrie, ils vont appliquer un facteur de cent, voire de dix. Le système est complètement arbitraire et n’a rien à voir avec la science, car, en fait, il est éminemment politique[vii]. »

En résumé, pour qu’on comprenne bien l’incroyable amateurisme du système de réglementation censé nous protéger contre les méfaits des poisons chimiques qui entrent en contact avec nos aliments : pour établir des normes d’exposition prétendument « sûres », on réalise des expériences sur des animaux, en essayant de trouver une « dose sans effet » quelque peu aléatoire, car elle dépend de l’espèce utilisée et de la compétence, pour dire les choses sobrement, des laboratoires privés de l’industrie ; puis, on divise la dose obtenue par un facteur de sécurité qui varie selon le profil des experts…

Au bout du compte, la DJA est une valeur exprimée en milligramme de produit par kilo de poids corporel. Prenons l’exemple d’un pesticide qui a une DJA de 0,2 mg. Si le consommateur pèse 60 kg, il est donc censé pouvoir ingérer 60 x 0,2 mg, soit 12 mg, de pesticide par jour et pendant toute sa vie, sans que sa santé en soit affectée. Mais cette jolie construction somme toute très bureaucratique ne tient pas compte du fait que nous sommes exposés, chaque jour, à des centaines de substances chimiques qui peuvent interagir, ou avoir un effet nocif à des doses extrêmement faibles, comme les perturbateurs endocriniens, que seuls des outils très performants peuvent détecter, mais nous n’en sommes pas encore là (voir infra, chapitre 15)…

Les ressorts de la « société du risque »

« Est-ce que vous considérez que la DJA est un concept scientifique ? » Incontournable, la question semble pourtant surprendre Angelika Tritscher, la secrétaire du JECFA et du JMPR à l’Organisation mondiale de la santé. « Bien sûr que c’est un concept scientifique, me répond-elle sans hésiter, puisqu’elle est le résultat de l’évaluation de toutes les données scientifiques dont nous disposons sur un produit chimique. À partir de ces données, nous déterminons la dose qui ne provoque aucun effet et nous la divisons par un facteur d’incertitude, c’est un processus totalement scientifique[viii]. » J’ai obtenu le même type de réponse de Herman Fontier, le chef de l’Unité des pesticides de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) » : « J’ose bien espérer que la DJA est un concept scientifique ! », s’est-il exclamé, avec un large sourire[ix]. Ou de David Hattan, le toxicologue de la Food and Drug Administration en charge des additifs alimentaires : « Je pense vraiment que c’est un concept scientifique qui protège la santé des consommateurs », m’a-t-il assuré, avec un calme imperturbable.

Il serait tentant de considérer que ces experts qui travaillent pour des agences nationales ou internationales sont tous des menteurs ou des imposteurs. Je dois avouer que cette pensée m’a plusieurs fois effleurée, au fur et à mesure que je découvrais l’indigence du système réglementaire censé nous protéger des méfaits des poisons chimiques. La vérité est bien sûr beaucoup plus complexe, à l’image de la situation inextricable dans laquelle nous sommes plongés depuis que, poussés par la soif de profit des industriels mais aussi par une certaine vision du « progrès », les hommes politiques ont accepté l’idée qu’il était légitime d’introduire un nombre incommensurable de poisons dans notre environnement. Mais nous avons tous notre part de responsabilité dans cette évolution, ainsi que le faisait remarquer Rachel Carson dès 1962 : « Les agents chimiques du cancer sont imbriqués dans notre monde de deux manières, écrivait-elle dans Le Printemps silencieux. La première tient ironiquement au désir de l’homme d’avoir une vie meilleure et plus facile ; la seconde à la production et à la vente des produits chimiques qui sont devenues une part communément acceptée de notre économie et de notre mode de vie[x]. »

C’est en lisant La Société du risque d’Ulrich Beck que j’ai vraiment compris les répercussions politiques et sociales de ce que l’on appelle la « consommation de masse » et, du coup, l’insoutenable position dans laquelle sont enferrés les « experts » sollicités pour limiter les dégâts que ce modèle induit sui generis. Dans cet ouvrage capital, le sociologue allemand explique en effet comment, en cinquante ans, nous sommes passés de la « société de classes », qui était caractérisée par la « pénurie » et la question fondamentale de la répartition de la « richesse socialement induite », à la « société du risque », qui est la marque de la « modernité avancée » où « la production sociale de richesses est systématiquement corrélée à la production sociale de risques[xi] ».

« Les sociétés de classes restent attachées, dans la dynamique de leur évolution, à l’idéal de l’égalité, écrit-il, dans une démonstration magistrale. La situation est différente dans le cas de la société du risque. Son contre-projet normatif, qui en est le fondement et le moteur, est la notion de sécurité. […] Tandis que l’utopie de l’égalité est riche d’une quantité d’objectifs de transformations sociales à contenu positif, l’utopie de la sécurité reste singulièrement négative et défensive : au fond, il ne s’agit plus d’atteindre quelque chose de « bien », mais simplement d’empêcher que se produise le pire. Le rêve de la société de classes est le suivant : tous veulent et doivent avoir leur part du gâteau. L’objectif que poursuit la société du risque est différent : tous doivent être épargnés par ce qui est toxique[xii]. » Certes, poursuit Ulrich Beck, les « risques » ont toujours existé, mais ceux qui caractérisent la « machinerie industrielle du progrès » sont d’un autre ordre que ceux que courait Christophe Colomb en s’embarquant dans un improbable voyage ou les paysans guettés par la peste, car ils « se dérobent à la perception des sens » : « Ce sont des “produits parasites” que l’on ingurgite, que l’on inhale en même temps que quelque chose d’autre. Ils sont les “passagers clandestins” de la consommation normale. Ils sont véhiculés par le vent et par l’eau. Ils peuvent être présents n’importe où et sont assimilés avec les denrées dont notre survie dépend – l’air que l’on respire, l’alimentation, l’habitat, etc.[xiii]. »

C’est pourquoi, dans ce « nouveau paradigme de la société du risque », la question fondamentale que les politiques ont à résoudre est « comment les risques et les menaces qui sont systématiquement produits au cours du processus de modernisation avancée » et qui prennent la « forme d’effets induits latents » peuvent-ils être « endigués et évacués de sorte qu’ils ne gênent pas le processus de modernisation ni ne franchissent les limites de ce qui est “tolérable” (d’un point de vue écologique, médical, psychologique, social)[xiv] » ?

En lisant ces lignes, j’ai enfin compris pourquoi les textes réglementaires concernant la sécurité des aliments et environnementale faisaient systématiquement référence à des notions qui ont fait leur apparition après la Seconde Guerre mondiale, à savoir celles d’« évaluation des risques » ou de « gestion des risques ». Ces nouveaux concepts de la politique publique sont même la seule raison d’être des multiples « agences » qui ont fleuri en France au cours des dernières décennies (mais aussi dans les autres pays dits « développés »), comme l’Agence de sécurité sanitaire pour les produits de santé (Afssaps) ou l’Agence de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) ou encore l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset). De même, le docteur Jean-Luc Dupupet (voir supra, chapitre 3) se présente comme le « médecin en charge du risque chimique » à la Mutualité sociale agricole, une fonction similaire à celle de Diane Benford qui dirige le « département du risque chimique » à la Food Standards Agency, l’agence chargée des normes alimentaires au Royaume-Uni.

Dans le texte qu’elle a rédigé pour l’ILSI, celle-ci consacre un long développement à la notion de « risque » (en anglais risk) qu’elle relie à celle de « danger » (hazard). C’est d’autant plus fascinant que, je le rappelle, sa monographie concerne les… aliments. « Les experts désignent par “danger” tout agent biologique, chimique ou physique qui a le potentiel de causer un effet nocif pour la santé, écrit-elle. La probabilité ou le risque que ce danger se manifeste chez les humains dépend de la quantité de produit chimique qui entre dans le corps, c’est-à-dire de l’exposition. Le danger est une propriété inhérente à la substance chimique, mais s’il n’y a pas d’exposition, alors il n’y a pas de risque [sic !] que quelqu’un souffre des conséquences de ce danger. L’évaluation du risque est donc le processus qui permet de déterminer si un danger particulier va s’exprimer à un certain niveau d’exposition, de durée ou à un certain moment du cycle de la vie, et si c’est le cas l’étendue du risque est estimée. La gestion du risque consiste à essayer de réduire le risque en réduisant l’exposition[xv]… »

Les bénéfices contre la santé

« La DJA a l’apparence d’un outil scientifique, parce qu’elle est exprimée en milligramme de produit par kilo de poids corporel, une unité qui a le mérite de rassurer les politiques, car elle a l’air très sérieuse, m’a dit Erik Millstone avec un petit sourire en coin, mais ce n’est pas un concept scientifique ! D’abord, parce que ce n’est pas une valeur qui caractérise l’étendue du risque mais son acceptabilité. Or l’ “acceptabilité” est une notion essentiellement sociale, normative, politique ou commerciale. “Acceptable”, mais pour qui ? Et derrière la notion d’acceptabilité il y a toujours la question : est ce que le risque est acceptable au regard d’un bénéfice supposé ? Or, ceux qui profitent de l’utilisation des produits chimiques sont toujours les entreprises et pas les consommateurs. Donc ce sont les consommateurs qui prennent le risque et les entreprises qui reçoivent le bénéfice. »

De fait, si les politiques s’évertuent à réclamer de leurs « experts » des montagnes de chiffres – et nous allons voir avec les « limites maximales de résidus » (voir infra, chapitre 13) que l’ampleur de la tâche dépasse tout ce que l’on peut imaginer –, c’est parce qu’ils jugent que les « bénéfices » technologiques ou économiques que sont censés apporter les poisons chimiques valent bien quelques risques humains. Cet « important concept des bénéfices versus les risques » constitue même le fondement du système élaboré par René Truhaut, ainsi qu’il le reconnaît très crûment dans une phrase assez étonnante : « Il est évident que dans le cas d’une population sous-alimentée où l’espérance de vie ne dépasse pas les quarante ans, il est justifié de prendre des risques plus élevés que pour une population qui dispose d’une alimentation surabondante[xvi]. »

Plus prosaïquement, il suffit de lire le préambule de la directive européenne du 15 juillet 1991 « concernant la mise sur le marché des produits phytosanitaires » pour mesurer l’idéologie économique qui sous-tend la politique sanitaire et à quel point les « bénéfices » précèdent les « risques » dans l’ordre des priorités de nos dirigeants : « Considérant que la production végétale tient une place très importante dans la Communauté ; considérant que le rendement de cette production est constamment affecté par des organismes nuisibles et par des mauvaises herbes, et qu’il est absolument nécessaire de protéger les végétaux contre ces risques pour éviter une diminution du rendement et pour contribuer à assurer la sécurité des approvisionnements ; considérant que l’utilisation de produits phytopharmaceutiques constitue l’un des moyens les plus importants pour protéger les végétaux et produits végétaux et pour améliorer la production de l’agriculture ; considérant que ces produits phytopharmaceutiques n’ont pas que des répercussions favorables sur la production végétale ; que leur utilisation peut entraîner des risques et dangers pour l’homme, les animaux et l’environnement, notamment s’ils sont mis sur le marché sans avoir été examinés et autorisés officiellement et s’ils sont utilisés d’une manière incorrecte[xvii]… »

La phraséologie de ce texte est tellement incroyable qu’il m’a fallu le relire plusieurs fois pour comprendre ce qui me choquait profondément. Le mot « risque » y est utilisé à deux reprises : la première pour désigner celui que courent les végétaux à cause des « organismes nuisibles » ; la seconde pour évoquer celui qui menace la santé des hommes. Pour le législateur européen, il n’y a manifestement aucune différence de nature entre ces deux formes de « risque ». Pire : il justifie le second par l’élimination du premier, en reprenant à son compte les arguments des adeptes de l’agriculture chimique et des fabricants de pesticides, qui sont les seuls et uniques bénéficiaires de l’usage des « produits phytosanitaires ».

L’argument des « bénéfices » est aussi au cœur d’un rapport parlementaire français présenté en avril 2010 par Claude Gatignol, député UMP de La Manche, et Jean-Claude Étienne, sénateur UMP de la Marne, intitulé Pesticides et Santé, dont les « deux cents pages pourraient faire rire tant elles sont tendancieuses », pour reprendre les mots de Libération[xviii]. Après avoir auditionné les auteurs du fameux rapport Les Causes du cancer en France (voir supra, chapitre 10), qui, la main sur le cœur, affirment que « les risques pour la santé des insecticides actuellement autorisés en France et plus généralement des produits phytosanitaires, sont souvent très surestimés, alors que leurs avantages sont très sous-estimés », les deux représentants de la nation lancent un cri d’alarme absolument pathétique (pour dire les choses poliment) : « Vos rapporteurs souhaitent rappeler les bénéfices de l’usage des pesticides et invitent les pouvoirs publics à anticiper les conséquences d’une diminution trop brutale de l’utilisation des pesticides en France[xix]. »

Plus sérieusement, car le rapport des deux parlementaires constitue une telle parodie qu’il ne mérite pas qu’on s’y intéresse davantage, on retrouve la même rhétorique « bénéfices/risques » dans le texte de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) qui a fondé en 1972 l’homologation des pesticides et autorise la mise sur le marché de toute substance ne posant pas un « risque déraisonnable pour l’homme ou l’environnement, après avoir pris en compte tous les coûts et bénéfices économique, social et environnemental du pesticide[xx] ».

« Le point de vue des politiques, c’est que le danger d’un polluant environnemental doit être mesuré à l’aune de sa valeur économique, m’a expliqué l’avocat James Turner. Sur le fond, je ne suis pas opposé à ce qu’on fasse une évaluation des bénéfices et des risques qu’induit l’usage d’un produit chimique, à condition que la santé soit le seul étalon de l’arbitrage. Or, l’arbitrage ne se fait jamais santé contre santé, mais santé contre bénéfice économique. D’ailleurs, il y a une règle communément admise qui veut qu’un produit soit considéré comme sûr s’il ne tue pas plus d’une personne sur un million chaque année. C’est pour vous dire à quel point le système est pervers… »

L’information que m’a communiquée l’avocat de Washington est confirmée par Michel Gérin et ses coauteurs dans leur manuel Environnement et santé publique : « Bien que la notion de risque et de niveau acceptable soit très controversée, écrivent-ils, on s’accorde à dire qu’un risque de l’ordre de 10 – 6 (un cancer par million de personnes exposées) est acceptable dans le cas des produits chimiques qualifiés de cancérogène chez l’animal[xxi]. » Rapporté à la seule population française, ce « quota » signifie soixante morts annuelles pour un seul produit cancérigène. Quand on sait que des milliers de produits cancérigènes (mais aussi neurotoxiques ou reprotoxiques) sont actuellement en circulation, on mesure mieux l’étendue des dégâts et le malaise des « experts » dont la mission est de masquer l’hécatombe par des colonnes de « dose journalière acceptable » et autres « limites maximales de résidus », comme nous allons le voir.


[1] L’expression employée par Ned Groth est un américanisme : la « méthode BOGSAT », pour bunch of guys sitting around the table (une bande de mecs assis autour de la table).


[i] Diane Benford, « The acceptable daily intake, a tool for ensuring food safety », loc. cit.

[ii] René Truhaut, « Principles of toxicological evaluation of food additives », loc. cit.

[iii] Entretien de l’auteure avec Ned Groth, Washington, 17 octobre 2009.

[iv] René Truhaut, « Principles of toxicological evaluation of food additives », loc. cit. C’est moi qui souligne.

[v] Diane Benford, « The acceptable daily intake, a tool for ensuring food safety », loc. cit. C’est moi qui souligne.

[vi] Entretien de l’auteure avec Erik Millstone, Brighton, 12 janvier 2010.

[vii] Entretien de l’auteure avec James Turner, Washington, 17 octobre 2009.

[viii] Entretien de l’auteure avec Angelika Tritscher, Genève, 21 septembre 2009.

[ix] Entretien de l’auteure avec Herman Fontier, Parme, 19 janvier 2010.

[x] Rachel Carson, Silent Spring, op. cit., p. 242.

[xi] Ulrich Beck, La Société du risque, Flammarion, Paris, 2008, p. 35. C’est Ulrich Beck qui souligne.

[xii] Ibid., p. 89.

[xiii] Ibid., p. 74.

[xiv] Ibid., p. 36.

[xv] Diane Benford, « The acceptable daily intake, a tool for ensuring food safety », loc. cit. C’est moi qui souligne.

[xvi] René Truhaut, « Principles of toxicological evaluation of food additives », loc. cit.

[xvii] Directive 91/414/CEE du Conseil, du 15 juillet 1991, concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, Journal officiel, n° L 230, 19 août 1991, p. 0001-0032. C’est moi qui souligne.

[xviii] Éliane Patriarca, « Le texte des rapporteurs UMP est révélateur du rétropédalage de la droite sur les objectifs du Grenelle », Libération, 4 mai 2010.

[xix] Claude Gatignol et Jean-Claude Étienne, Pesticides et Santé, Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques, Paris, 27 avril 2010.

[xx] Federal Insecticide, Fungicide, and Rodenticide Act (FIFRA), § 3 (b) (5). C’est moi qui souligne.

[xxi] Michel Gérin et alii, Environnement et santé publique, op. cit., p. 371.

476 réflexions sur « Les paysans s’organisent et la DJA (suite) »

  1. Message de l’Association Kokopelli: l’association a reçu des requêtes concernant des messages agressifs vis à vis du travail de Marie-Monique Robin postés et signés par un dénommé Kokopelli. Il est bien clair que cette personne utilise un pseudonyme et n’a rien à voir avec l’Association Kokopelli qui promeut les films de Marie-Monique Robin avec grand plaisir.

    Dominique Guillet

  2. Mme Robin(ou Mlle Robin!) et consors,

    Pour arriver à vos fins( des pesticides!),il a fallu que vous convainquiez des agriculteurs malades(et non des paysans) de « se donner en spectacle » face à votre caméra pour « faire peur aux consommateurs de produits »non bio ».

    Honte à vous,à Reseau Santé,Générations Futures et autres associations écologistes,ce que vous faites est « dégueulasse »,profiter du désarroi de certains agriculteurs malades pour faire passer vos idées surclasse de loin toute la cruautée de l’inquisition.

    J’espère que votre tabac « s’en souviendra »….

  3. On ne peut QUE se réjouir de constater que les choses bougent : mobilisation d’agriculteurs malades, création d’associations, prises de conscience et meilleure informations des consommateurs.
    Bravo à MM Robin pour sont travail très très constructif. Bravo à ARTE pour la diffusion de tous ces documentaires qui nous donnent la véritable information.
    Les lobbies ont du souci à se faire .
    Les agris « demeurés » (c’est une de ses expressions) comme ME51 devront un jour ou l’autre arrêter de se « kadaffiser » dans leur agriculture polluante. Ils devront céder leur exploitation ou changer de mode d’agriculture.

  4. http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-acheter/les-additifs-alimentaires/les-edulcorants/pr-narbonne-notre-poison-quotidien-accumule-les-contre-verites.html

    Je crois que ceux qui ont vu le film sur Arte ont bien compris. Après la diffusion, il y avait une sorte de débat bien sûr sans contradicteurs, ni aucun des experts mis en cause dans le reportage et qui auraient pu s’expliquer

    On aurait pu demander à Marie-Monique Robin de préciser les conditions de tournage ou de sélection des témoins retenus au montage.

    Mais il y avait surtout la présence d’un porte-parole du Réseau environnement santé, et tout le monde aura compris la connivence qui existait entre Mme Robin et lui

    En fait le reportage assène les mêmes contre-vérités scientifiques que celles véhiculées par cette association et réitère les mêmes accusations mensongères sur la soi-disant soumission de tous les experts des agences aux lobbies industriels.

    Mais comment la quarantaine d’experts venant de l’INRA, du CNRS de l’INSERM ou des universités et composant un CES pourrait-elle être vendue aux « fabricants de biberons en plastique contenant du BPA » ?

    Comment de tels arguments peuvent-ils avoir un début de crédibilité ?

    Comment imaginer que les chercheurs membres des CES et travaillant tous les jours dans leurs laboratoires publics sur les perturbateurs endocriniens et leurs cocktails (je pense en particulier à Jean-Pierre Cravedi, du laboratoire INRA de Toulouse et travaillant en particulier sur le bisphénol-A, expert français auprès de l’EFSA, membre du réseau européen de recherches CASCADE sur les perturbateurs endocriniens) pourraient-ils rendre des avis à la solde des industriels contredisant tous les résultats de leurs recherches ?

  5. Petite précision, l’association kokopelli « n’a rien à voir » avec les restaurants « Kokopelli Mexican Grill © » ou les « tomates kokopelli ® » qui ne font pas la promotion des films de propagandes de Mme Robin (les tomates ne faisant pas de politique, c’est bien connu).

    Le (et non pas « les », je n’en ai trouvé qu’un) message incriminé, qui n’a rien d’agressif, est le suivant (retrouvé sur la retranscription du « chat »):

    « kokopelli : Vous dites que l’espérance de vie a baissé pour la première fois l’année dernière aux USA. Ce phénomène a déjà été observé en 1993. Pourquoi ce mensonge ? « 

    Réponse qui vaut son pesant de cacahuètes:
    « Marie-Monique Robin : Blablabla ! «  (sic!)

    L’internaute demandait à Mme Robin de s’expliquer sur l’une de ses erreurs. C’est une démarche salutaire, surtout que les faits lui donnent raison :
    http://imposteurs.over-blog.com/article-les-gourderies-de-robin-interlude-69543558.html
    Le niveau de la réplique de Mme Robin explique peut-être pourquoi elle préfère ne pas répondre aux critiques formulées par certains intervenants sur ce blog et aux critiques de Jean-François Narbonne.

  6. @ Alexadre

    – Je suis désolé mais on t’a prouvé maintes fois que « imposteurs est un site de rigolos aigris et pas crédible. Autant nous envoyer un lien vers Voici ou Gala , c’est presque plus crédible.

  7. @ aatea

    « Je crois que ceux qui ont vu le film sur Arte ont bien compris. Après la diffusion, il y avait une sorte de débat bien sûr sans contradicteurs, ni aucun des experts mis en cause dans le reportage et qui auraient pu s’expliquer »

    – Et pourquoi as-tu besoin de contradicteur ???Tu vends des pesticides ????
    Si une asso de protection des animaux m’apprend qu’il faut interdire la chasse à l’ours parce qu’il n’en reste plus que dix, sachant que je ne suis pas chasseur , je n’ai pas besoin qu’un contradicteur vienne me prouver qu’il n’en reste pas dix mais 20 ou 30… Je me dis que dans tous la cas , il vaut mieux interdire la chasse à l’ours.

  8. @ Zeppe,
    J’ai parcouru l’ensemble des commentaires des billets précédents et je n’ai pas trouvé un seul message remettant en cause la crédibilité des informations publiées sur « Imposteurs ». L’article que j’ai donné en lien indique très clairement que l’espérance de vie continue à augmenter aux USA ce qui va à l’encontre des affirmations de Mme Robin. Avez-vous des informations montrant qu’elle aurait raison ou permettant de remettre en cause la crédibilité des sources utilisées dans l’article d’ »Imposteurs » ? Je vous demande à vous, Mme Robin préférant répondre « blablabla » à cette question pourtant pertinente.

  9. @ Alexandre

    « J’ai parcouru l’ensemble des commentaires des billets précédents et je n’ai pas trouvé un seul message remettant en cause la crédibilité des informations publiées sur « Imposteurs ».

    – C’est qui , c’est quoi « imposteurs » ????
    Tu ne vois pas que c’est une association de lobbyistes aigris ????
    Tu seras crédible le jour où tu me dégoteras la même infos , signé par quelqu’un dont on connait l’expérience et le parcours, et sur un média qui a fait ses preuves pour ce qui concerne le sérieux, l’objectivité et qui est dépourvu de conflit d’intérêt. « Imposteurs » est le blog d’un abruti et rien de plus. Tu n’as pas à nous fournir des liens d’un blog aussi nul que personne, à part Anton , ne vas visiter.

  10. L’ espérance de vie a baissé de façon significative pour la deuxième année consécutive aux USA
    Un jeune homme de 20 ans avait 45 années devant lui avant de contracter une maladie en 96, contre 43,6 en 2006.

    Par ailleurs, l’ effet principal des pesticides et toxiques environnementaux intervient après plusieurs générations si on prend en compte les études sur l’ animal
    Pesticides; bi-phenol; aliments GM etc… Tous démontrent leur effet reprotoxique, mutagène au delà de 5 générations, ou dès la première , en cas d’ exposition au stade foetal !

  11. MAX says:

    23 mars 2011 à 16:04
    L’ espérance de vie a baissé de façon significative pour la deuxième année consécutive aux USA

    => vous êtes certain de cette info?
    Selon le dernier rapport du National Center for Health Statistics (NCHS), paru le 16 mars 2011, l’espérance de vie à la naissance aux États-Unis a encore progressé en 2009, atteignant un nouveau record. Alors qu’elle se situait en moyenne à 78 ans en 2008, elle est passée à 78,2 ans en 2009,

    http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr59/nvsr59_04.pdf

    pourquoi il n’y a pas de rectificatif de la part de Mme Robin?
    Ah si elle a répondu
    Blablabla !

  12. Comme le montre le rapport signalé par aatea, la prétendue baisse de l’espérance de vie en 200_ était un erreur du rapport préliminaire. Je n ‘ai pas saisi la réponse à cette remarque qui invalide totalement le raisonnement ubuesque selon lequel la baisse aux USA sur un an serait le prodrome d’une baisse au long cours, elle-même destinée à gagner tous les autres pays pesticidés.
    Je n’ai pas compris quelle était la réponse à cette objection.
    D’autre part, les gens qui sont nés dans les années 10 ou 20 ont vécu plus longtemps que ceux qui étaient nés quarante ans plus tôt, alors qu’il ont été bien plus exposés aux pesticides : pourquoi ? Comment se fait-il que quelqu’un qui est né dans les années 40, et qui a donc connu pendant la majorité de savie les pesticides, y compris les plus virulents aujourd’hui interdits (DDT par exe.), comment se fait-il donc qu’il ait une espérance de vie plus élevée que quelqu’un qui serait né 20 ans plus tôt ? C’est tout simplement incompréhensible si les pesticides sont les posions qu’on décrit.

    Enfin, je lis fréquemment que l’Afis ou le site imposteurs sont décrédibilisés. Mais si je l’ai souvent lu, je n’ai trouve absolument AUCUN argument. Cela commence à ressembler à de la diffamation. Quelles sont les preuves en la matière, svp ?

  13. @ aatea

    « pourquoi il n’y a pas de rectificatif de la part de Mme Robin? »

    Et pourquoi tu persiste à lui poser des questions , alors que tu te débines lâchement faces aux miennes ????

    Les gens de sont pas dupes aatea ! ils comprennent tout de suite qu’un type comme toi ou wappe seppi, qui se débine lâchement à chaque fois qu’on lui mets les pieds au mur ne peut que raconter des âneries. A partir de là , on a même pas à lire le contenu de tes posts , et c’est ce que tout le monde fait.

  14. @ EdBurke

    « Mais si je l’ai souvent lu, je n’ai trouve absolument AUCUN argument.  »

    – Si tu es un ultra-libérale catho et que tu lis « Le Figaro » , tu vas trouver également que tout ce qui y est écrit est juste et objectif. Et pourtant…..

  15. Non non, je demande où sont les arguments, les faits , les raisonnements, les documents s’il vous plaît, il paraît qu’ils ont été exposés maintes et maintes fois. Mais où ? Merci beaucoup d’être le plus précis possible pour que je puisse me faire une idée.

  16. Et également, s’il vous plaît, quelle est la réponse à la question de l’espérance de vie ? J’ai en effet lu celle de MM. Robin (« blablabla ») mais je ne a comprends pas. Quelqu’un peut-il m’éclairer ?

  17. @ EdBurke

    – Visiblement tu as envies de nous faire perdre du temps à te démontrer que l’Afis et « Imposteurs » racontent des âneries et tu veux aussi qu’on te donne les sources d’informations et les preuves de l’enquête de MM Robin ???
    Mais à,ton tours : qui es tu ????
    Si tu cherches à démonter qu’un femme qui a fais une enquête sur les pesticides et autres produits chimiques dangereux qu’on retrouve dans nos assiette, a tort c’est que quelques part, le résultat de son enquête te dérange !!!!
    Tu peux nous expliquer pourquoi ??? Es-tu fabricant de pesticides ???? Si non pourquoi toutes tes questions et pourquoi ces critiques et attaques incessante envers quelqu’un qui a fait un excellent boulot et qui , en plus nous aide à nous débarrasser des merdes que les agro-industriels mettent dans nos assiettes pour se faire du fric. C’est super , ce qu’elle fait non ???
    Ah bon ? Tu es un agro-indusytriel qui met de le merde dans nos assiettes ???
    Si tu ne l’es pas , réponds à mes questions (mais comme tous les lobbyiste , tu vas te dégonfler, c’est sûr) TYu ne dois pas valoir plus que aatea ou wappe seppi , voir Anton (à moins que vous ne soyez le même?)

  18. « Enfin, je lis fréquemment que l’Afis ou le site imposteurs sont décrédibilisés. Mais si je l’ai souvent lu, je n’ai trouve absolument AUCUN argument. Cela commence à ressembler à de la diffamation. Quelles sont les preuves en la matière, svp ? »

    Oui, je pense aussi qu’il s’agit de diffamation et je me demande si l’AFIS ne devrait pas porter plainte.
    Qu’en pense les membres cette association?

    Perso, je pense que cela permettrait de rabattre le caquet de la mémère une bonne fois pour toute sur ce point. Toutefois, je doute un peu de l’utilité d’une telle démarche car cela coute en temps et en argent et de plus, il est clair uqe s’il y a un jugement contre mémère, il ne sera pas médiatisé et la plupart des gens n’en sauront rien et continueront de gober ses mensonges gros comme des crottes d’éléphants…

    Sinon, pour info, n’essaie même pas d’entamer une discussion rationnelle avec zeppe. Beaucoup ont essayé pour arriver toujours au même résultat…Tu n’as qu’à les commentaires des 2-3 posts précédents….
    Bon evidemment, si c’est pour se foutre de sa geule, alors là, fais toi plaisir car on a vraiment à faire à un champion :)))

  19. « … TYu ne dois pas valoir plus que aatea ou wappe seppi , voir Anton (à moins que vous ne soyez le même?) »

    Tu m’as oublié!!!! Moi… ton grand copain!!!!

  20. J’ai cru comprendre que ce blog était modéré. Quelqu’un peut-il confirmer?

    Si oui, est-ce que le/la/les modérateurs en question peuvent m’expliquer pourquoi il n’empêche pas le dénommé « zeppe » de poster un très grand nombre de messages au contenu très redondant(donc assimiliable à une forme de spam/troll) et surtout très très souvent insultant?

    En le laissant agir de la sorte, cela nuit enormément à la qualité du blog.

    Merci d’avance pour votre réponse!

  21. Cher zeppe,
    Vous êtes assez pauvre en argument, et vous êtes impoli. Veuillez me vouvoyer et rester correct. Le fait que vous soyez embarrassé par mes question ne vous donne pas le droit de me tutoyer. N’avez-vous donc AUCUN autre » argument » que celui qui consiste à traiter de vendu quelqu’un qui vous demande simplement de justiifer les graves accusations que vous portez ? N’avez-vous pas le sentiment d’être au degré zéro du raisonnement et de la discussion, càd l’insulte ?
    Sache, très cher, que pour que je me dégonfle, il en faudrait plusieurs comme vous, et beaucoup.
    Ensuite, je comprends que d’autres ne vous répondent pas, puisque tout ce que tu sais faire consiste à traiter tes interlocuteurs de suppôts des industriels. C’est aussi une belle façon de te défiler honteusement et de ne pas répondre à mes propres questions. Pour l’instant, tes propos sur Imposteurs ou l’Afis relèvent donc bien de la calomnie.
    Et je vais faire ce que vous êtes manifestement incapable de faire, càd répondre à votre question. J’enseigne la philosophie dans un établissement publique, et je suis très sensible à l’éthique de la discussion en démocratie. Aussi, je suis révolté de constater que dans le domaine de l’environnement et de l’alimentation,cette éthioue est bafouée et remplacée par des considérations idéologiques, de gens qui croient tant savoir les choses mieux que les autres qu’ils renoncent aux canons normaux du débat. La meilleures illustration ? Votre incapacité totale, à répondre aux arguments qui vous gênent par autre chose que des accusations hystériques et calomnieuses.
    Cela vous comme ça ?

  22. Mr.ZEPPE qui bondit derrière son clavier pour défendre sa Marie-Monique, c’est touchant, vraiment.

    Zeppe, MMR est mariée et elle a des enfants. Laissez tomber c’est foutu.

    Peut-être Eva Joly?

  23. @ EdBurke

    Je ne connais pas vos idées politiques,la plupart du temps les écologistes ou anti pesticides sont de gauche alors que la politique ne devrait pas influencer les « questions environnementales et écologiques ».

    Vous m’avez peu être lu auparavant, je suis donc agriculteur dans le département de la Marne non bio et d’ailleurs espérant ne jamais être obligé de le devenir…..

    Je ne travaille pas pour l’industrie « chimique », j’utilise en toute liberté certains de leur produit,les moins chers,les plus efficaces et les moins dangereux pour »ma pomme »,c’est à dire moi.

    En ce qui concerne l’espérance de vie,en baisse selon certains et en hausse selon d’autres,celles des agriculteurs  » malgré les pesticides qu’ils manipulent » n’est pas la plus mauvaise !!!!

    Les pesticides agricoles sont utilisés pour protèger les récoltes et par la même »,leur consommateur ».
    Les éventuels résidus pesticides contenus dans notre alimentation est un « minimum » de prix à payer pour se prémunir contre les diverses toxines naturelles et parfois mortelles qui peuvent se développer aux différents étapes de production,stockage et fabrication des différents aliments .

    Je ne comprends pas bien pourquoi tant de tapage alors que l’utilisation des pesticides en agriculture,ainsi que leur nombre est en constante diminution depuis plusieurs années et que c’est loin d’être fini.

    Quelle est la profession actuelle qui pourrait se targer d’avoir fait autant d’efforts sans pour autant en tirer un bénèfice »sonnant et trébuchant », à mon avis aucune autre!!!!

  24. A ME51
    Merci pour votre message.
    Sachez que j’ai une grande admiration pour les agriculteurs, bio ou non, que je suis très sensible à la situation que connaissent beaucoup, et qu’ils subissent souvent dans l’indifférence générale.
    Je suis certain que des efforts on été consentis, et que la vindicte médiatique dont les agriculteurs font l’objet à travers la question des pesticides est très injuste, même s’il y a de toute évidence des problèmes à résoudre. mais il me semble que toute avancée, tout progrès présente un revers, et des risques. On ne nourrit pas une nation sans provoquer des effets environnementaux…
    Bonne soirée, au plaisir de vous lire.

  25. Monsieur Zeppe, on attend toujours vos explications.
    Quels sont les liens précis et documentés entre l’Afis, Imposteurs, et l’industrie agro ?
    Qui se défile, qui se débine, ici ?

  26. @edBurke

    Où MMR aurait démontré que Imposteur ou l’AFIS sont des sites soudoyé ?
    Où aurait-elle répondu point par point au critiques formulées par ces sites ?

    Bin NULLE PART !

    Chaque fois que Mme ROBIN est en porte-à-faux sur ses « arguments » (qualificatif exagéré). Hop ! Elle vous qualifie de sbire à « la solde de Monsanto », et voila le tour est joué !
    Maintenant si vous persistez à vouloir des réponses, elle va carrément vous trouver un lien avec la CIA !
    …. ://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getPost&postId=87360&blogName=LemondeselonMonsanto

    Pour ma part elle s’en est tenu à une explication alambiquée sur mon lien présumé avec Monsanto :
    …. ://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getPost&postId=101042&blogName=LemondeselonMonsanto
    Malgré moult relances, je n’ai jamais eu droit à aucune démonstration de cette affirmation !

    Voila comment réagi Mme ROBIN lorsqu’elle est prise en défaut.
    – Vous avez tort !
    – Vous n’y connaissez rien !
    – J’ai voyagé plus que vous !
    En dernier recours
    – Vous êtes à la solde de Monsanto !

    … ://www.dailymotion.com/video/x54f2u_parlons-net-n9-mariemonique-robin-o_news

    (J’aime bien cette interview de MMR qui date de 2008, 3 ans plus tard les surfaces d’OGM ont encore progressées, pourtant elle scande bien fort que ça ne marche pas)

    D’ailleurs puisque Monsanto avait soudoyé tout le monde, la CIA l’aurait mise sous surveillance … comment n’y a-t-il pas de traces dans WikiLeaks ?

  27. @EdBurke

    « et je suis très sensible à l’éthique de la discussion en démocratie. »

    Continuez de fréquenter ce Blog et Zeppe en particulier. Vous allez être comblé sur la plan du « pragmatisme », des « explications rationnelles », du « respect des interlocuteurs » …

    Ce site est un modèle du genre !

  28. @EdBurke

    « Vous êtes assez pauvre en argument, et vous êtes impoli. Veuillez me vouvoyer et rester correct. »

    – Je suis désolé mon pauvre EdBurke mais la moindre des correction c’est de nous dire à qui on a à faire, chose que tu (vous tous) ne faites pas.

    Lorsque MM Robin fait une enquête sur la présence de pesticides dans nos assiettes , on sais ce qui la motive.
    Certains lobbyistes de mauvaise foi pourrons me sortir l’argument nul qui n’en est pas un, « qu’elle veut vendre un livre ». Mais çà n’est pas idiot non plus de penser que des gens, humanistes comme elle,veulent s’attaquer à ceux qui, au non du profit nous empoisonnent sans scrupule. C’est une motivation crédible. Tu peux y croire ou non . Lorsqu’un type comme toi ou aatea et wwappe seppi et autre Nsl ne nous disent pas ce qui les motive à critiquer le l’excellent travail de MM Robin , on peut dire que VOUS n’êtes pas correct. Vous vous planquez lâchement derrière un pseudo sans nous dire ce qui vous motive. Il va falloir changer les gars !!!
    Alors essaies de balayer devant ta porte mon gars. On rentrera dans le vif du sujet le jour où tu m’avouera franchement que tu fabriques et tu vens des pesticides. A partir de là seulement on pourras débattre sur la dangerosité ou non des doses qui se trouvent dans nos assiette et pourquoi l’Afis est une secte et « Imposteur » , un blog mensonger d’aigris.

    C’est tout de même incroyable que toute une bande de faux-culs comme aatea, Nsl, loulou, décor, EdBurke, wappe seppi et compagnie ne soit pas capable de nous dire ce qui les motives !!!!

  29. Je vous l’ai dit, espèce de mal élevé. Ce qui me motive, et votre attitude en est l’illustration parfaite : vous ne savez que lancer des accusations sans aucun fondement, des insultes qui vous évitent toute confrontation aux données qui vous dérangent.
    Maintenant, admettons que je sois le patron de Monsanto. Cela ne prouve rien quant aux autres. Montrez donc ce que vous répétez encore et encore, monsieur le mal élevé. Et économisez les points d’exclamation, c’est un peu vulgaire.

  30. @EdBurke

    « Je vous l’ai dit, espèce de mal élevé.  »

    – Ah bon ????????
    Tu peux me le répéter ou me rappeler où tu me l’as dit ????

    « Maintenant, admettons que je sois le patron de Monsanto. Cela ne prouve rien quant aux autres. »

    – Et pourquoi ne pas le dire franchement que tu es le patron de Monsanto ???
    Et les autres ??çà fait 1000 fois que je leur pose la question Ils sont quoi à ton avis ???
    Que t’importe de savoir si ce que je pense de l’Afis ou de « Imposteur est vrai ou faux ???,
    Lorsque je dis au commun des mortel que l’Afis ou « Imposteur » sont des sites de ploucs, ils s’en fout et il a raison . Pourquoi pas vous ???? Si je pense qu’il y a trop de pesticides dans nos assiettes et que les OGM détruisent l’environnement et la biodiversité . Pourquoi cherchez vous à me prouver le contraire ??? Vous fabriquez des OGM Vous ???Alors si tu n’en fabriques pas, que t’importes ce que j’en pense des OGM ??? Je ne te prive de rien puisque tu n’en produit pas !!!!!
    Tu es coincé comme tes potes. Tu ne pourras que fuir lâchement devant mes questions. Comme les autres .

  31. Ah ce bon vieux zeppe! C’est quand même fascinant cette faculté de répéter toujours la même chose.

    Mais j’ai l’impression que tu t’essoufles un peu ces temps…tu ne réponds plus à tout les messages.

    Bonne chance dans ton combat solitaire!

  32. « Tu peux me le répéter ou me rappeler où tu me l’as dit ???? »

    Je sais pas…dans son message précédent peut-être, genre:

    « J’enseigne la philosophie dans un établissement publique, et je suis très sensible à l’éthique de la discussion en démocratie »

    Mais bien entendu, pourquoi un professeur de philosophie viendrait-il critiquer mmr içi s’il n’est pas lobbyiste?
    (j’anticipe pour aller plus vite)

  33. A nsl, la coupe est pleine…
    Merci pour vos avertissements ; bien entendu, vous aviez raison -je m’en doutais bien, mais c’est réconfortant de voir que je ne me trompais pas.
    Très bonne soirée.
    (j’espère que nous nous verrons au prochain conseil d’administration de Monsanto… )

  34. Nsl (23 mars 2011 à 19:11) a écrit :

    « J’ai cru comprendre que ce blog était modéré. Quelqu’un peut-il confirmer? »

    Oui, je confirme.

    mmrobin (8 janvier 2011 à 12:03) a écrit :

    « Je rappelle aux défenseurs invétérés des poisons chimiques que je supprimerai tout message qui comporte des insultes ou ne respecte pas les règles élémentaires de la bienséance. Je les invite à aller cracher leur venin ailleurs, en leur rappelant que leur comportement relève de la diffamation. Cordialement, Marie-Monique Robin »

    C’était pour expliquer la censure d’un de mes commentaires et de mes… disons… corrections suggérées. C’est à :

    ..://robin.blog.arte.tv/2011/01/07/notre-poison-quotidien-pourquoi-ce-titre/

    Mais comme vous pouvez le lire, l’injonction ne s’adresse qu’aux «  défenseurs invétérés des poisons chimiques ».

    La coupe (23 mars 2011 à 21:33) a écrit :

    « Voila comment réagi Mme ROBIN lorsqu’elle est prise en défaut.
    – Vous avez tort !
    – Vous n’y connaissez rien !
    – J’ai voyagé plus que vous !
    En dernier recours
    – Vous êtes à la solde de Monsanto ! »

    Dorénavant, il va falloir ajouter : « Blablabla ! »

    Vous avez aussi écrit :

    « D’ailleurs puisque Monsanto avait soudoyé tout le monde, la CIA l’aurait mise sous surveillance … comment n’y a-t-il pas de traces dans WikiLeaks ? »

    Mais, c’était ultra-top secret/confidentiel. Cela l’était tellement que Mme Robin a appris qu’Anton – vous savez, ce lobbyiste stipendié par les méchants marchands de pesticides (…://imposteurs.over-blog.com/) – était de mèche avec la CIA (…://robin.blog.arte.tv/2010/09/01/lomelette-les-oeufs-et-albert-londres-2/).

    EdBurke (23 mars 2011 à 22:34) a écrit :

    « Maintenant, admettons que je sois le patron de Monsanto… »

    Mauvaise pioche ! Vu les fonctions et les relations qu’on m’a prêtées ( …://robin.blog.arte.tv/2010/10/02/conflit-dinteret-de-diane-banati-suite/), le patron (mais chut ! Occulte) de Monsanto, c’est moi.

  35. @ Nsl (le chercheur auriculaire ? ou oculaire ? ou funiculaire ?) @ EdBurke ( le prof de philosophie dans un établissement publique )

    « Ah ce bon vieux zeppe! C’est quand même fascinant cette faculté de répéter toujours la même chose. »

    – Ah ces bons vieux lobbyistes : toujours aussi lâches !

    C’est marrant mais, vous seriez 3 millions à venir critiquer sur ce blog : aucun d’entre vous n’aurait à voir avec les OGM ou l’industrie agro-alimentaire : que des prof d’histoire /géo, de philosophie, des chercheurs oculaires, auriculaires, biliaires, intestinaux, des plombiers, des électriciens, des vendeurs de sex toys, des boulangers, des profs de gym, des coiffeurs des assureurs, des pizzaiolos…

    Ce que vous dites c’est grossiers . C’est l’éléphant dans la boutique de porcelaine.

    EdBurke, pourrait-il nous expliquer ce qui le motive, en tant que prof de philo (????) à critiquer une femme qui a faites une enquête salutaire en dénonçant la présence de pesticides dans nos assiettes ?

    Oui les gars, vous êtes bien coincés. Nsl ne sachant plus quoi répondre pour cacher son embarras nous sort des débilités du style  » Mais j’ai l’impression que tu t’essouffles un peu ces temps…tu ne réponds plus à tout les messages. »
    Lorsqu’on est coincé, c’est toujours pratique de sortir ce genre de phrase passes-partout dénonçant un sacré manque de personnalité de son auteur.

  36. @ EdBurke

    « C’est aussi une belle façon de te défiler honteusement et de ne pas répondre à mes propres questions. Pour l’instant, tes propos sur Imposteurs ou l’Afis relèvent donc bien de la calomnie. »

    – celui qui se débine c’est celui qui critique une femme qui a mené une enquête salutaire et faisant croire qu’il est prof de philo .

    – Un prof de philo qui accorde de la crédibilité à un blog comme « imposteur » : çà fait un peu peur pour nos élèves.

  37. @ Nsl

    « Bonne chance dans ton combat solitaire! »

    – Lorsque je remarque le record d’audience de « Notre poison quotidien », les ventes de produits bio en forte augmentation, la chute des des OGM en Europe et la décision de plus en plus de pays Européen à ne plus en cultiver, je suis loin de me sentir seul.
    je dirais même que vos interventions de plus en plus virulentes dénoncent une panique de votre part.

  38. Que dites vous de cela ZEPPE:

    RF says:

    22 mars 2011 à 9:38
    Mon mari a travaillé un certain temps à la repression des fraudes dans les produits biologiques, en 2009,un quart ne respectaient pas certaines normes aujourd’hui c’est encore pire.
    Pourquoi ne faites vous pas une émission sur ces problèmes,vous dénoncez la chimie dans nos assiettes mais il existe aussi un danger méconnu que sont les toxines naturelles provenant en particulier de produits non protégés par la chimie.
    Connaissant ces problèmes,nous ne mangeons plus bio depuis plusieurs années d’autant plus que les « produits artisanaux »ne sont pratiquement pas controlés.

  39. @ ME51

    « Que dites vous de cela ZEPPE:

     »

    – J’en pense que n’importe quel abruti peut sortir une débilité pareille. Il faut être un véritable obscurantiste pour croire à ce genre de ragot sans en vérifier la source.
    Pas étonnant si tu gobes facilement des contrevérités du style « on ne peut se passer de pesticides » ou les OGM c’est super et rentables » ou autres trucs que les lobbies arrivent facilement à faire croire à des gens comme toi.
    Réveilles toi ME51 : tu te fais arnaquer sans le savoir.

  40. EdBurke says:

    23 mars 2011 à 18:35
    Et également, s’il vous plaît, quelle est la réponse à la question de l’espérance de vie ? J’ai en effet lu celle de MM. Robin (« blablabla ») mais je ne a comprends pas. Quelqu’un peut-il m’éclairer ?

    =>
    kokopelli : Vous dites que l’espérance de vie a baissé pour la
    première fois l’année dernière aux USA. Ce phénomène a déjà été
    observé en 1993. Pourquoi ce mensonge ?

    Marie-Monique Robin : Blablabla

    http://download.www.arte.tv/permanent/u1/notrepoisonquotidien/transcript-chat-NPQ-FR.pdf

  41. « wackes seppi says: 24 mars 2011 à 3:08

    « Voila comment réagi Mme ROBIN lorsqu’elle est prise en défaut.
    – Vous avez tort !
    – Vous n’y connaissez rien !
    – J’ai voyagé plus que vous !
    En dernier recours
    – Vous êtes à la solde de Monsanto ! »

    Dorénavant, il va falloir ajouter : « Blablabla ! » »

    il y a aussi une avalanche de nouveaux messages tous plus long les uns que les autres qui sont généralement des recopies de ses textes ou d’autres textes qui vont dans sont sens, seul ses adeptes peuvent avoir le courage de continuer à suivre ce blog.

  42. @ bimou

    « Toujours aucune réponse de MM Robin à l’ensemble des questions posées ? Vous trouverez sur le site de l’Afis07 : »

    – Heureusement que MM Robin ne passe pas son temps à répondre à toutes les questions stupides des lobbyistes !!!
    Elle a sans doute autre chose de bien plus intéressant et constructif à réaliser que de répondre à aatea, Nsl, Wappe seppi, Berny ….bref , tous ces profs de gym, de philo, d’histoire géo, tous ces chercheurs oculaires….Et toi bimou? t’es quoi déjà ????

  43. mais si elle répond,

    – Vous avez tort !
    – Vous n’y connaissez rien !
    – J’ai voyagé plus que vous !
    En dernier recours
    – Vous êtes à la solde de Monsanto ! »

    et maintenant

    Blablabla !

  44. « EdBurke, pourrait-il nous expliquer ce qui le motive, en tant que prof de philo (????) à critiquer une femme qui a faites une enquête salutaire en dénonçant la présence de pesticides dans nos assiettes ? »

    Ce qui me motive, c’est en premier lieu le goût de la vérité et de la discussion honnête. Par exemple, votre phrase contient ce qu’on appelle une « pétition de principe » – c’est une forme de raisonnement fallacieux qui consiste à présupposer ce qui fait justement l’objet du débat. Ainsi, le fait que l’enquête de Mme Robin soit «  »salutaire est affirmé ici avec une impudence certaine, mais pas le moindre argument; et c’est justement le type de choses qui fait problème à mes yeux.

    Ainsi, vous êtes un exemple parfait des dangers de l’intoxication environnementaliste. En effet, chacun, en lisant vos message, peut constater que, à cause de ces discours,vous vivez désormais dans un monde totalement fantasmatique, partagé entre les gentils écolos qui veulent vivre naturellement et les lobbyistes de Monsanto. C’est la triste vision du monde, totalement paranoïaque, que provoquent apparemment les enquête « salutaires » comme celles dont nous parlons.

  45. il faut faire une liste de ses « réponses »

    donc nous avons (lorsqu’un non croyant n’est pas en accord avec ses saintes paroles)

    – Vous avez tort !
    – Vous n’y connaissez rien !
    – J’ai voyagé plus que vous !
    – Vous êtes à la solde de Monsanto ! »
    – Blablabla !
    – J’espère que vous êtes payé à la ligne!!

  46. @ EdBurke (patron de Mon$anto)

    « Ainsi, le fait que l’enquête de Mme Robin soit «  »salutaire est affirmé ici avec une impudence certaine, mais pas le moindre argument; et c’est justement le type de choses qui fait problème à mes yeux. »

    – Quel problème ???
    Rien ne t’oblige à l’écouter.
    Intéresses toi à autre chose et laisse travailler ceux qui font avancer positivement la société.
    Je voudrais aussi mentionner que je trouve très curieux qu’un prof de philo prenne au sérieux un bblog comme ‘Imposteur « . C’est de la philosophie religieuse que tu enseignes? Tu ne serais pas un peu trop mystique par hasard ???
    Ton comportement est tellement incohérent qu’il transpire le mensonge. Et çà commence à coincer sérieux.

    « Ainsi, vous êtes un exemple parfait des dangers de l’intoxication environnementaliste. »

    – Elle te fait du tort « l’intoxication environnementaliste » ?? En supposant que c’en est une ???
    Elle t’empêche de dormir ???? Pourquoi ????

  47. « Alexandre says:
    24 mars 2011 à 15:40
    @ aatea,
    oui, elle répond, voir le message n°13 du 17/12/2008 à 10:59 marmo:
    « J’espère que vous êtes payé à la ligne! » … C’est tellement nul qu’on dirait du zeppe. »

    => tiens, c’est vrai, c’est troublant la ressemblance.

  48. @ EdBurke (patron de Mon$anto)

     » c’est justement le type de choses qui fait problème à mes yeux. »

    – Il ne peut y avoir problème que si çà change quelque chose dans ta vie.
    Et ce que çà te pose des problèmes que « Voici » ou « Gala » nous sortent des mensonges à longueur d’années sur les personnalités du monde médiatique ou artistiques ??? Moi çà ne m’en pose pas puisque je ne lis pas cette presse.
    Et bien je ne vois pas ce qui t’empêches de faire de même avec les livres de MM robin ???
    Ton comportement est plus que que curieux ! Quand vas-tu arrêter de baratiner ?????

  49. zeppe says:
    Et ce que çà te pose des problèmes que « Voici » ou « Gala »
    ———————————
    nous sortent des mensonges à longueur d’années sur les personnalités du monde médiatique ou artistiques ???
    ——————————
    Moi çà ne m’en pose pas puisque je ne lis pas cette presse.

    puis
    Et bien je ne vois pas ce qui t’empêches de faire de même avec les livres de MM robin ???

    => bien curieuse phrase, c’est presque un aveu de mensonge pour les écrits de Mme Robin

  50. @ aatea

    « bien curieuse phrase, c’est presque un aveu de mensonge pour les écrits de Mme Robin »

    – Tu es tellement peu futé que je vais devoir t’expliquer ce que j’ai voulu dire.
    Si ce que dit MM Robin ne vaut pas plus pour toi que ce que raconte « Voici » Gala pour moi, tu peux très bien faire comme moi : ne pas lire cette presse.
    Il n’en reste pas moins que pour moi « Voici » « Gala » c’est de la presse people stupide digne de ton niveau intellectuel et que les ouvrages de MM Robin sont le fruit d’un grand travail sérieux, méticuleux et utile à la société et à la planète.
    Maintenant, il existe toujours des idiots ou des gens de mauvaise foi pour ne pas voir la différence entre les deux.

  51. « zeppe says:
    – Tu es tellement peu futé que je vais devoir t’expliquer ce que j’ai voulu dire »

    => mon cher Zeppe, vous avez écrit
    Voici » ou « Gala » nous sortent des mensonges à longueur d’années sur les personnalités du monde médiatique ou artistiques ???
    +
    Moi çà ne m’en pose pas puisque je ne lis pas cette presse.
    +
    Et bien je ne vois pas ce qui t’empêches de faire de même avec les livres de MM robin ???
    = ???

  52. @ Zeppe
    Dès fois, j’ai vraiment peine à croire que tu écris sérieusement. Il est difficile d’imaginer que cela n’est pas un canular et que l’on peut vraiment être ou penser comme ça sérieusement.

    Franchement, dis moi, tu ne te remets jamais en question?

    Et pour la Nième fois, ne trouves-tu pas étrange que PERSONNE ne te soutient ?
    A part evidemment notre ami Rosenhan : http://en.wikipedia.org/wiki/Rosenhan_experiment

    @ EdBurke (patron de Mon$anto)
    Et vous avez vu, chef, je vais du zèle!! Vous penserez à moi pour les primes de fin d’année…

  53. aatea et sa légendaire stratégie lorsqu’il n’as plus rien à dire : faire l’idiot qui ne comprend pas.

    C’est un peu risqué mais après tout : çà te regarde. Perso je ne m’amuserai pas à ce jeu.

  54. zeppe says:
    24 mars 2011 à 19:18
    aatea et sa légendaire stratégie lorsqu’il n’as plus rien à dire : faire l’idiot qui ne comprend pas.
    C’est un peu risqué mais après tout : çà te regarde. Perso je ne m’amuserai pas à ce jeu.

    => c’est des menaces?

  55. @aatea

     » c’est des menaces? »
    Preuve que tu es bien, un idiot.
    Je te dis que je ne m’amuserais pas à ce jeu….pour ne pas passer pour un idiot.

  56. « zeppe says:
    24 mars 2011 à 19:41
    @aatea
     » c’est des menaces? »
    Preuve que tu es bien, un idiot.
    Je te dis que je ne m’amuserais pas à ce jeu….pour ne pas passer pour un idiot. »

    en parlant d’idiot, tu justifie comment les mensonges de Mme Robin?

  57. « zeppe says:
    24 mars 2011 à 19:57
    aatea
    Si tu t’emmerdes, çà te regarde. je n’ai pas le temps de discuter de futilités »

    => pourquoi savoir si il y a des mensonges dans le blog de Mme Robin ne t »interresse pas?

  58. Alors, Zeppe, c’est tout ?

    Toujours pas de trace de ces preuves mille fois données ?
    Toujours rien sur l’espérance de vie qui a déjà commencé à baisser, prodrome de la grande baisse ?

  59. D’autre part, explique-moi exactement ce que vous ne comprenez pas ? Que j’accorde plus d’importance à des documentaires programmés à 20h30 sur Arte qu’à des articles de journaux que je ne lis pas ?
    Voulez-vous des actions Monsanto ?

  60. @nsl

    Cette année au comité d’entreprise de Monsanto, vous aurez des autocollant « I love OGM », des porte clefs « Coton Bt » et des stocks options pour 10 milliards de $$.

  61. Communiqué de presse 8 mars 2011

    Rapport de l’ONU : l’Agroécologie peut doubler la production alimentaire en 10 ans  » Olivier De Schutter  »

    http://www.srfood.org/images/stories/pdf/press_releases/20110308_agroecology-report-pr_fr.pdf

    Extrait :

     » L’agriculture conventionnelle accélère le changement climatique, repose sur des intrants coûteux et n’est pas résiliente aux choc climatiques. Elle n’est tout simplement plus le meilleurs choix pour l’avenir « , affirme l’expert de l’ONU.

    Les mauvaises langues vont encore dires qu’il fait parti des extrémistes de l’écologie ! Peut-être qu’il est plus intègre que d’autre !!!

  62. @ aatea

    « pourquoi savoir si il y a des mensonges dans le blog de Mme Robin ne t »interresse pas? »

    – Parce que pour moi ce ne sont pas des mensonges.

    – Pourquoi passes tu ton temps à critiquer MM Robin , si pour toi ce sont des mensonges ?
    Est ce que ces « mensonges » te dérangent ? Pourquoi ???

  63. @ EdBurke (patron de Mon$anto)

    « Toujours pas de trace de ces preuves mille fois données ? »

    Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste. sontravailest également confirmé par d’autres enquêtes notamment celle d’Isabelle Saporta et bien d’autres.

    Par contre tu t’es débiné une fois de plus en « oubliant de me dire à propos de :
    «  »Ainsi, le fait que l’enquête de Mme Robin soit «  »salutaire est affirmé ici avec une impudence certaine, mais pas le moindre argument; et c’est justement le type de choses qui fait problème à mes yeux. »

    – Pourquoi c’est justement le type de choses qui fait problème à tes yeux ???

    franchement, tu aurais du te déguiser en autre chose qu’en « prof de philo ». En générale ils savent mieux argumenter que toi. Je n’ai pas l’impression que la philosophie soit une véritable vocation pour toi . Patron de Mon$anto c’est plus crédible.

    « D’autre part, explique-moi exactement ce que vous ne comprenez pas ?  »

    – Je ne comprends pas qu’un type qui ne gagne pas sa vie avec les OGM, les pesticides, les additifs chimiques passe son temps à vérifier si une journaliste qui dénonce la présence de ces merdes dans nos assiette dit la vérité ou se trompe ?

    « Cette année au comité d’entreprise de Monsanto, vous aurez des autocollant « I love OGM », des porte clefs « Coton Bt » et des stocks options pour 10 milliards de $$ »

    – Encore une vanne foireuse pas digne d’un prof de philo . Preuve que tu es très loin d’en être un .
    Tu connais mieux les OGM et les pesticides que la philo.

  64. @ Eau pure

    Entendu ce matin sur France Inter : le fils d’un grand céréalier de la Beauce est passée au bio.
    Il n’as pas suivi ce que faisait son père , à savoir l’agriculture intensive pleine de pesticides chimiques. Encore un bon point de gagné.

  65. Il faudrait savoir s’il y est passé totalement !!!! ce qui serait étonnant!!!

    Si tout les agris européens passaient du jour au lendemain au bio et si l’Europe interdisait simultanément l’importation de autres produits agricoles, vous seriez les premiers à pleurer et à reclamer « des produits moins chers » donc non bio.

    Pour une fois, le porte monnaie des agris déborderait de l’argent de nos pauvres consommateurs qui n’auraient plus les moyens de partir en vacances,d’aller au restau , de partir en week end,ce serait pour eux le retour au moyen age et nous serions les agris,les maîtres du Monde.

  66. Il a beaucoup été question ci-dessus des réponses de Mme Marie-Monique Robin.

    Il faut cependant lui faire crédit qu’elle répond à des questions et des interrogations (pas toutes, loin s’en faut…) dans un chat. Exemples de :

    …://download.www.arte.tv/permanent/u1/notrepoisonquotidien/transcript-chat-NPQ-FR.pdf

    Louise : Tellement de raisons de se battre de nos jours contre les tentatives de contrôle de nos vies, de notre présent et de notre avenir. Par quoi commencer et/ou par quoi continuer ? Avez-vous
    une message d’espoir ?
    Marie-Monique Robin : Je pense que l’on peut tous agir chacun à son niveau, je recommande d’encourager l’agriculture bio, de soutenir des associations comme le réseau Environnement Santé, et de changer notre manière de vivre.

    vulcanoo : Bonsoir Marie-Monique. A qui pouvons nous encore faire confiance aujourd’hui ?
    Marie-Monique Robin : Il faut que chacun d’entre nous reprenne en main le contrôle de son assiette, et par exemple, milite dans une association comme le réseau Environnement Santé ou le Mouvement pour les générations futures afin que les politiques repensent complètement la règlementation des produits chimiques.

    Stéphane Raviart : Bonjour Mme Robin. A la vue de votre superbe reportage, je me dis que le Coca Light bourré d’Aspartame et contenu dans une bouteille plastique, c’est l’apothéose… Quelles sont les recours juridique aujourd’hui pour les consommateurs qui sont victimes d’injection involontaire de ces produits. Je déposerais volontiers une plainte contre Coca Cola justement, pour empoisonnement volontaire ! Une plainte massive de consommateurs ?
    Marie-Monique Robin : Je vous conseille de vous mettre en rapport avec le réseau Environnement Santé de André Cicolella.

    MICHEL: Y-a-t-il des études sur les pesticides dans le vin ?
    Marie-Monique Robin : Oui, une étude qui a été réalisée par une association, le mouvement pour le droit et le respect des générations futures.

    David48 : Existe-t-il des initiatives citoyennes et scientifiques pour porter plaintes contre les industriels et les états et exiger des enquêtes indépendantes ?
    Marie-Monique Robin : Je vous conseille de prendre contact avec le réseau « Santé et Environnement» et le mouvement» Pour les générations futures».

    Vous avez bien lu ? J’en conclus que c’est une lobbyiste.

  67. Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste.
    Voilà ce que je voulais entendre. Vous n’avez pas à chercher de preuves. Maintenant, indiquez moi quel travail de MM Robin montre ce que vous avancez au sujet de l’Afis et d’Imposteurs. Ou bien le fait que quelqu’un contredise MM Robin est-il suffisent pour dire qu’il a tort ?

    « – Pourquoi c’est justement le type de choses qui fait problème à tes yeux ??? »
    Je ne peux pas l’expliquer à quelqu’un qui préfère croire sans preuves.

    Vraiment pas de stock options ?

  68. « Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste. »

    Une autre chose : n’est-ce pas là un rapport religieux, que vous entretenez à l’égard de ce travail, puisque vous refusez d’examiner s’il est fondé ?

  69. @ ME51

    « Si tout les agris européens passaient du jour au lendemain au bio et si l’Europe interdisait simultanément l’importation de autres produits agricoles, vous seriez les premiers à pleurer et à reclamer « des produits moins chers » donc non bio. »

    – Il n’y est pas passé du jour au lendemain. Il me semble (j’ai pris l’actualité en cours) qu’il lui a fallut 3 ans pour être 100 bio. Voilà donc un agriculteur moderne, pas ringard, intelligent qui voit lo’a&venir et non le passé et qui va faire de nombreux adeptes.

    – L’idée que le bio est plus chère c’est de l »‘intox. J’ai commencé à acheter bio ,k il y a déjà quelques années. Aujourd’hui je ne mange que bio et commence même à essayer (c’est pas encore facile à trouver) de m’habiller bio, et depuis, je fais des économies.
    Manger bio en modifiant ses habitudes alimentaires (on a pas besoin de manger de la viande et de la charcuterie tous les jours) permet de manger sainement en faisant des économies. On préserve l’environnement et , cerise sur le gateau, on fait couler Monsanto.

  70. @ EdBurke from Mon$anto

    « Voilà ce que je voulais entendre. Vous n’avez pas à chercher de preuves.  »

    _ Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas.
    J’ai 100% confiance en son travail. Isabelle Saporta dit la même chose dans son enquête. De très nombreux nutritionnistes très compétent et très connus confirment ce que dit MM Robin. J’ai autre chose à faire que de perdre mon temps à passer au peigne fin chaque ligne de son ouvrage et perdre des mois et des années à vérifier si c’est vrai ou faux. D’autant plus que, je te le rappelle , j’ai confiance en elle. je préfère passer mon temps à passer à l’acte, faire tous ce quiest en ma capacité pour inciter les gens à passer au bio, et à convaincre en espérant que ta boite coule un jour.

    «  »- Pourquoi c’est justement le type de choses qui fait problème à tes yeux ??? »
    Je ne peux pas l’expliquer à quelqu’un qui préfère croire sans preuves. »

    – Encore une façon de se débiner. pourquoi tu ne peux pas me donner d’explication ??
    Pourquoi faut il qu’à un moment ou un autre vous vous retrouviez sans réponse ??
    Sans réponse , pourquoi n’admettez vous pas que vous êtes cuit ???
    Pourquoi continuer à débattre et à critiquer MM Robin , alors que je ne fais QUE prouver que TOUS vous n’êt’s que des lobbyistes et des menteurs. Lorsqu »on a perdu, on a humilité de foutre le camps. Vous n’avez pas honte de montrer à tout le monde que vous avez perdu tout en continuant à polluer ce blog ???

    Dernière remarque : ta réponse , une fois de plus , n’est pas digne d’un prof de philo. La philosophie, çà n’est vraiment , mais alors vraiment pas ton truc. Tu ne sait même pas ce que çà veut dire.
    franchement , tu aurais du choisir un autre déguisement. On voit que tu n’as pas réfléchi beaucoup ce jour-là.

    « ….au sujet de l’Afis et d’Imposteurs »

    – Toi, le pseudo-prof de philo, tu imagines 2 secondes un média sérieux mentionner « imposteur » ????
    Non mais t’es sérieux ou tu plaisantes ??? L’idiot qui a créé ce blog ne s’est même pas dit à un moment que le seul nom de son blog est totalement stupide et qu’il n’attirera que de mouches à M …..
    Tu es vraiment sûr d’être prof de philo ??? Tu ne serais pas plutôt un pilier de comptoir qui vote FN ????

  71. @ EdBurke from Mon$anto

    « Une autre chose : n’est-ce pas là un rapport religieux, que vous entretenez à l’égard de ce travail »

    – Ce n’est pas un rapport religieux ou une quelconque croyance , à partir du moment ou on remarque des des milliers de personnalités compétentes et notoires (scientifiques, chercheurs, toxicologues, enquêteurs etc), disent la même chose.
    MM Robin n’est pas un cas isolé. Je ne vais pas perdre mon temps à vérifier si TOUS ces gens du monde scientifiques et 1000 fois plus compétent que moi (et certainement aussi, que toi) on tort ou raison.

  72. « Je ne peux pas l’expliquer à quelqu’un qui préfère croire sans preuves. »

    Plus j’y pense et plus je me dis qu’il est vraiment grotesque de se faire passer pour un prof de philo, (un type qui , logiquement a étudié quoi ! ) avec de telle réponses .

  73. typique d’un attitude d’un adepte d’une secte.

    Il y a eu énormement de preuve de manipulation, il y avait juste à lire, mais pour un adepte d’une secte, même cela ne pas vrai.

    c’est triste ….

  74. @ bimou

     » je vais te faire rire, je suis éducateur… »

    – Evidemment !! comment n’y ai-je pas pensé ??
    Et aatea, il est quoi lui ? Animateur de centre aéré ????

  75. « _ Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas. »
    Voilà. vous confirmez donc que vous n’avez pas besoin de preuves lorsque MMR profère la parole sacrée. Tenir un discours pour vrai, tout en acceptant par principe de ne pas examiner ce qui peut le contredire relève bien d’une forme de foi (à la manière dont Kant le définit dans la première Critique : contenu de pensée auquel on adhère indépendemment des données empiriques (cela veut dire des « preuves », dans notre discussion).
    Vous admettez que vous croyez le discours de MMr sans le soumettre à des procédures de discussion rationnelle : votre rapport à ce qu’elle dit est donc bien d’ordre religieux, càd que vous érigez en dogme ce que dit MM Robin (le fait que ce soit confirmé par d’autre prêtres du bio, ne change rien : le problème est votre attitude face aux discours contraires).
    Bref, nous avons compris : vous êtes en fait croyant en Marie-Monique Robin (son nom soit loué)… Cela explique tout.

    Maintenant, Monsieur le croyant, lorsque vous prétendiez que les preuves sur l’Afis et Imposteurs avaient été données tant et tant de fois, vous mentiez donc, puisque vous avouez maintenant que vous n’en avez pas besoin de ces preuves.

  76. Et un e question : oui ou non votre monde se partage-t-il entre ceux qui sont d’accord avec vous et les lobbyistes de Monsanto ?
    Et si c’est non, désignez quelqu’un qui serait en désaccord avec MM Robin sans être un lobbyistes. Ou bien est-ce que, comme je le pense, toute personne qui ose critiquer votre gourou est ipso facto un lobbyistes ?
    J’aimerais bien voir si vous vivez vraiment dans la série les Envahisseurs…

    De plus lorsque Marie Monique Robin dit que l’espérance de vie a baissé en 2008 aux USA, la croyez-vous ?

  77. Zeppe,
    j’ai hâte d’avoir vos réponses, j’ai encore tout plein de questions à poser.
    Merci d’exister ! Cette page m’a déjà permis de montrer à plusieurs amis ce que devenait un certain discours lorsque l’on gratte un pue. Mais vous… vous êtes inespéré. C’est vous que Monsanto devrait payer…

    Réponde surtout à la question sur les preuves : ont-elles été données mille fois, ou bien n’en avez-vous pas besoin ?

  78. @ EdBurke from Mon$anto

    « Voilà. vous confirmez donc que vous n’avez pas besoin de preuves lorsque MMR profère la parole sacrée »

    – MM Robin ne profère pas de paroles sacrée. Elle nous informe qu’on trouve des pesticides et autre additifs chimique dans nos assiettes. Que les entreprises de l’ago-alimentaires nous mettent ces additifs souvent pour des questions de profit. Elle explique cela dans son livre et c’est ce qui m’intéresse. Les meilleurs scientifiques, toxicologues, nutritionnistes du monde sont d’accord avec le constat de MM Robin .
    Isabelle Saporta , autre grande journaliste à aussi écrit un livre et diffusé un excellent documentaire « Manger peut-il nuire à votre santé ? » ainsi qu’un excellent livre « Le livre noir de l’agriculture » qui font le même constat que MM Robin.
    dans ma vie , j’ai remarqué des centaine de fois que le profit peux amener des entreprises (voir l’affaire du Médiator) à mentir ou à peu se soucier de la santé des gens.
    Je ne suis pas polytechnicien , ni scientifique, (pas plus que toi d’ailleurs), je ne perds donc pas mon temps à chercher des preuves scientifique personnellement. Je ne « croit » à personne , mais un moment ou un autre, et dans tous les domaines nous avons à faire confiance aux gens compétents pour se faire un opinion. Mon opinion je me la suis forgé en écoutant, en lisant en étudiant depuis des dizaines d’années, les ouvrages des grandes personnalités du monde scientifiques,économique, politique,journalistique,etc
    Ta connerie d’assimiler cela à de la croyance c’est la réponse typique d’un plouc qui se prétend prof de philo (et en plus il cite Kant, histoire de nous faire croire qu’il s’y connait)

    Tu es bien un lobbyiste.
    Tu préfères remettre ne cause une personne qui , après enquête, publie un livre sur les pesticides qu’on trouve dans nos assiettes, plutôt que les entreprises qui participent à ce type d’empoisonnement.

    Le croyant c’est toi , jusqu’à preuve du contraire.
    Tu es bien coincé, comme tous tes potes d’ailleurs.
    Il n’existe aucune explication à défendre les lobbies et à attaquer ceux qui les montrent du doigt, autre que celle d’être soit même un lobbyiste.
    Tu es coincé EdBurke from Mon$anto.
    Tout ce que tu dis n’es pas crédible. Pas plus que « imposteur » ou « Voici » ou « Gala »…

  79. Les religieux aussi peuvent se reporter à plusieurs sources : saint Thomas, saint Augustin, l’Evangile de Jean et celui de Marc etc.

    Avez-vous dit que les preuves des liens entre l’Afis ou imposteurs et les agro-industriels ont été données ?
    Déclarez-vous maintenant qu’en fait, ces preuves n’ont jamais existé ? Sinon,où sont-elles ?

  80. Sinon : croyez-vous Marie-Monique Robin lorsqu’elle écrit que l’espérance de vie a baissé en 23008 aux USA ?

    (Et si je choque vos croyances religieuses, dites-le moi, surtout, je suis très attaché à la liberté de culte et de croyance).

  81. Comme il y na une coquille, et que zeppe est parfois malcomprenant, je synthétise mes deux questions :

    Est-ce que vous avez des preuves, comme vous l’avez affirmé tout d’abord, ou est-ce que vous n’en avez pas besoin ?

    Croyez-vous MM Robin sur l’espérance de vie en baisse aux USA en 2008 et pourquoi ?

  82. @ EdBurke from Mon$anto

    « Les religieux aussi peuvent se reporter à plusieurs sources : saint Thomas, saint Augustin, l’Evangile de Jean et celui de Marc etc. »

    – Allez, çà suffit tes arguments à 2 balles. çà se termine toujours avec ces mêmes arguments stupides avec les lobbyistes.

    « Et si c’est non, désignez quelqu’un qui serait en désaccord avec MM Robin sans être un lobbyistes.  »

    – On peut très bien être en désaccord avec MM Robin , sans pour autant être un lobbyiste.
    Un lobbyiste c’est celui qui non content d’être en désaccord, viens tenter (car il n’y arrive pas) de façon récurrente à la discréditer. Pourquoi cherche-t’il à la discréditer ? Parce qu’il a quelque chose à perdre contrairement au simple citoyen qui ne serait qu’en « désaccord ».

    C’est tout de même marrant d’avoir à expliquer çà à un prof de philo ??? On voit qu’il n’a pas beaucoup de réflexion ce prof de philo !!!

  83. Il est important d’être méthodique, donc essayons de synthétiser notre intéressant débat :

    Donc : avez-vous écrit : « « on t’a prouvé maintes fois que « imposteurs est un site de rigolos aigris et pas crédible » ? Et est-ce vrai ou avez-vous menti à ce sujet ?

    Croyez-vous que l’espérance de vie commence à baisser dans le monde ? Avez-vous besoin de preuves ou non pour cela ?

    Et vous dites :
    « On voit qu’il n’a pas beaucoup de réflexion ce prof de philo !!! »
    Alors, suis-je prof de philo ou non ?

  84. « Allez, çà suffit tes arguments à 2 balles. »
    En quoi l’idée que les sources peuvent se recouper y compris dans le domaine religieux est-il argument à deux balles ?

  85. « On peut très bien être en désaccord avec MM Robin , sans pour autant être un lobbyiste.
    Un lobbyiste c’est celui qui non content d’être en désaccord, viens tenter (car il n’y arrive pas) de façon récurrente à la discréditer »
    Mais alors, quelqu’un qui porte son désaccord sur la place publique et tente d’instaurer un débat est-il lobbyiste ?

  86. @ EdBurke from Mon$anto

    Alors, suis-je prof de philo ou non ? : NON

    « Mais alors, quelqu’un qui porte son désaccord sur la place publique et tente d’instaurer un débat est-il lobbyiste ? »

    – Pourquoi faire ??? Juste pour polémiquer ????
    Quelqu’un qui porte son désaccord sur la place publique et tente d’instaurer un débat a une motivation. Il ne le fait pas juste pour passer le temps ou polémiquer.
    Qu’elle est cette motivation ????

  87. On va poser les questions principales une à une :

    Vous avez écrit, à Alexandre : « On t’a prouvé maintes fois que « imposteurs » est un site de rigolos aigris et pas crédibles ». Puis : « Je n’ai pas à chercher de preuve. »

    Quand mentez-vous ? Lorsque vous dites que vous avez des preuves ou lorsque vous dites ne pas en avoir besoin d’en chercher ?

  88. @ EdBurke from Mon$anto

    « On va poser les questions principales une à une : »

    -La question principale c’est pourquoi ments-tu en te déguisant en (très mauvais) prof de philo plutôt que de nous avouer être un lobbyiste qui est (comme tu l’as dit) effrayé par l’enquête de MM Robin. On se demande bien pourquoi tu es si effrayé ?????

  89. Effrayé par les dégâts que peuvent faire certains propos, diffusés sur Arte à 20h30, oui, surtout en discutant avec toi. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ?
    Les dégâts ? Empêcher des gens comme toi de se servir de leur cerveau. C’est en effet très inquiétant.
    Vous en, voyez pas ce que la propagande dans les médias publics peut avoir d’inquiétant (aller dans un Etat indien ou règne la famine pour remarquer qu’il n’y a pas d’obèses, par exemple, ce n’est pas grave ?).

    Quand vous avez écrit : « On t’a prouvé maintes fois que « imposteurs » est un site de rigolos aigris et pas crédibles ».
    Vous admettez maintenant avoir menti ?

  90. @ EdBurke from Mon$anto

    « Les dégâts ? Empêcher des gens comme toi de se servir de leur cerveau. »

    – Je t’ai prouvé plusieurs fois que c’est plutôt le prof de philo EdBurke from Mon$anto qui n’utilise pas son cerveau.

    « la propagande dans les médias publics »

    – C’est ce que prétend un lobbyiste. MM Robin est loin d’être isolée . Ils sont très nombreux , d’accord avec elle.
    Et puis de quelle propagande parles) tu ,?? Celle qui consiste à informer que nos assiette contiennent des pesticides ??? Quel intérêt en tires-tu à le nier ????
    Tu as tort. tu ne sais plus où te mettre. çà suffit. Parle pour ne rien dire ne m’intéresse pas. J’ai atteins mon but : prouver que tu es un lobbyiste.

  91. Que pensez-vous de l’espérance de vie en baisse en 2008 aux USA ? MM Robin l’a affirmé, elle ne l’a jamais démenti à ma connaissance, et c’est faux : alors y croyez-vous ou non ? Et pourquoi ?

  92. Reprenons :
    Pour commencer avez-vous écrit : « On t’a prouvé maintes fois que « imposteurs » est un site de rigolos aigris et pas crédibles ».

  93. j’ai essayé cette technique avec aussi un gros gros mensonge de Mme Robin

    1/ MMR Robin a-t-elle écrit sur son blog (voir lien plus haut):
    « De plus, des prélèvements réalisés par l’Ecole Technique Supérieure de Weihenstephan confirment que la toxine BT, loin d’être détruite par le système digestif des vaches, a été décelée dans le sang, le foie,la rate et les intestins des animaux. »
    OUI ou NON?

    2/ Est-ce que l’Ecole Technique Supérieure de Weihenstephan a écrit dans sa publication?
    « It was concluded that Cry1Ab protein is degraded during digestion in cattle. »
    http://www.weihenstephan.de/fml/physio/sonstig/Lutz-et-al-2005.pdf
    OUI ou NON?

    3/ Conclusion: MMR ment. OUI ou NON?

    => j’avais réussi à faire dire qu’il est imaginable qu’il y ait des erreurs ( possible, mais pas prouver)

  94. A aatea
    Ne vous inquiétez pas, j’ai bien compris à qui j’avais affaire, et je dois dire que je m’amuse beaucoup tout en dénonçant les mensonges.
    Merci aussi pour les données. Cette page est de plus en plus intéressante.
    Je l’ai d’ailleurs montrée à plusieurs amis qui avaient aimé le documentaire, pour leur faire voir ce que cela devient lorsqu’on creuse. Inutile de dire l’effet….
    Bonne journée…

  95. A zeppe :

     » On t’a prouvé maintes fois que « imposteurs » est un site de rigolos aigris et pas crédibles ».

    Vous admettez avoir menti ? Allez, c’est évident, avouez-le, comme cela on peut avance r sur les autres questions.

  96. Allez, avouez juste un tout petit mensonge, même pas de MM Robin ,n mais de vous; et puis ce sera fini, on pourra examiner le reste tous les deux, en bons camarades.
    Je vous aime de plus en plus, savez-vous ?

  97. ME51 says:

    25 mars 2011 à 15:29
    Ce message sera le dernier.

    Beaucoup de personnes remercient Madame Robin pour « dénoncer toute cette pollution qui nous tue à petit feu »,pesticides,aspartame,biphénol,phtalates,etc,etc.
    Mais ces mêmes personnes ne se rendent pas compte qu’elles font parties(comme moi d’ailleurs),des gens qui ont créé « cette socièté de consommation  » et surtout de « concurence sans limite » qui détruie tout sur son passage.
    Il faut du moins cher que pas cher et des soldes en plus.
    La chimie que vous dénoncez tous est la réponse à la soif et folie d’acheter,toujours acheter et tout avoir comme les stars de la télé et les riches de ce monde.

    Une féculerie de mon département a misé,il y a quelques années sur les emballages bio- dégradables à base d’amidon de pomme de terre de fécule.Aujourd’hui cette féculerie risque de bientôt fermer ses portes définitivement car les industriels de l’emballage « boudent » ces bio matériaux bien trop chers par rapport à ceux d’origines petrolières et surtout trop chers pour les consommateurs.
    Le bio n’echappera pas à la règle,c’est d’ailleurs pour cela qu’il se produira de plus en plus de manière » intensive », avec en définitive pas plus de goût que celui cultivé en conventionnel .

    Nos coopératives ont dévellopé les agrocarburants dans cette optique « de moins polluant » et cela ne convient pas à ses gens écolos,pourtant il n’y a pas de benzène ce qui est un progrès considérable.

    Ne parlant pas de la filière photovoltaïque qui est dèjà pratiquement disparue « pour un prix de rachat trop cher pour les consommateurs » alors que c’est le système passe partout qui peut s’installer à peu près n’importe où.

    Les consommateurs sont des imbéciles et ceux qui contestent « la chimie qu’ils ont fait naître et développer », le sont également mais à un degré supérieur.

  98. @ aatea

    « ‘ai essayé cette technique…. »

    – Tous les lobbyistes essaient cette techniques lorsqu’ils sont coincés. Elle leur permet de botter en touche.

  99. En tout ca, on connait bien ici un certain Anton qui sévit (entre autre) sur Imposteurs ….. il nous a montré maintes fois son ouverture d’esprit (à lire au 2ème degré, je précise !) ….. je n’irai pas jusqu’à dire que son discours est aigri, mais en tout cas, il est très fortement orienté et partisan. Mais cela ne vous gène pas, n’est-ce pas M. EdBurke from Mon$anto ? Le parti pris n’est à vilipender que du côté qui vous intéresse. Après, bien sûr, vous allez me sortir à nouveau votre paper board sur la science, les faits indiscutables etc etc ….. Postez ! Postez ! Ocuppez le terrain. Cela ne changera rien au fait que de plus en plus de gens se méfient et s’interrogent sur des choix de sociétés, qui ne vous en déplaisent, ne vous appartiennent pas plus qu’à moi. Mais continuez donc à vous pignoler avec votre espérance de vie aux USA …..

  100. A ludolf :
    « Mais continuez donc à vous pignoler avec votre espérance de vie aux USA ….. »

    A-t-elle baissé ou non ?

  101. A ludolf :
    « Le parti pris n’est à vilipender que du côté qui vous intéresse. »
    je n’ai pas vu de documentaire présenté par Anton sur Arte à 20h 30, et qui contenait de telles inepties. Sur son site, je n’ai rien trouvé de comparable au fait d’aller visiter un Etat Indien dont la population vit pour moité sous le seuil de pauvreté pour s’extasier qu’il n’y a pas d’obèse.
    Ca ne vous choque pas, vous ?

  102. a Ludolf :
    pourquoi ne répondez-vous pas ? Vous êtes coreligionnaire de zeppe ?
    Oui ou non l’espérance de vie a-t-elle baissé en 2008 aux USA ?

  103. A ludolf :
    comment nommez-vous quelqu’un qui en dénigre un autre, et qui prétend avoir des preuve sans en avoir ?

    N’hésitez pas à répondre, surtout.

  104. Ce qui me choque le plus si vous voulez savoir EdBurke from Mon$anto , c’est qu’on balance au feu des productions alors que tout le monde n’a pas à bouffer.

  105. Mais enfin je ne trouverai pas UNE seule personne qui accepte de répondre à des questions si simples que

    – « ‘aller visiter un Etat Indien dont la population vit pour moité sous le seuil de pauvreté pour s’extasier qu’il n’y a pas d’obèse, ça ne vous choque pas, vous ? » Que vous soyez choqué par le gaspillage ou ce que vous voulez n’est pas le débat.

    et
    – « Oui ou non l’espérance de vie a-t-elle baissé en 2008 aux USA ? »

    Vais-je enfin obtenir des réponses ? Suspense…

  106. Et puis à la fin, c’est bien dans les polulations les plus poulaires (en termes de moyens financiers) des pays riches que l’on retrouve un haut pourcentage d’obésité. Donc, le lien entre richesse et obésité n’est peut-être pas là où vous croyez. Inde ou pas Inde, seuil de pauvreté ou pas etc, vous vous contre foutez du gaspillage, et de l’autre côté vous venez vous la jouer offusqué. Pas cohérent tout ça.

  107. Vous vous dérobez encore.

    Vous intervenez, grossièrement d’ailleurs, dans une conversation, et puis vous vous dérobez aux questions qui la portent ? C’est là tout ce que vous avez à dire ? Maintenant que vous êtes venu donner votre avis et m’insulter, répondez, s’il vous plaît :

    Est-il choquant de promouvoir la minceur de gens qui vivent en situation de pauvreté ?

    L’espérance de vie a-t-elle réellement baissé aux USA en 2008 ? Ou bien est-elle, comme dans tous les pays férus de pesticides, en hausse ?

    Est-il acceptable de prétendre détenir des preuves compromettant quelqu’un alors qu’on ne les a pas ?

  108. @ ludof

    Vous avez tout à fait raison ludof.
    Et zeppe les a bien ridiculisés.
    Quel culot ces lobbyistes! Vouloir se faire passer pour des professeurs de philo, de sciences, d’histoire géo, et pourquoi pas de golf ?

  109. Ah, je croyais que c’était un blog ouvert à tout le monde moi.
    Je ne savais pas que c’était vous qui meniez les débats ici ??
    Excusez-moi donc d’avoir interrompu votre « conversation ».
    Pardon.
    Sinon, il ne sert à rien de répétez inlassablement la même chose. Je vous ai répondu.
    Mais cela ne vous convient pas. Restons en là alors.

  110. « Je vous ai répondu. »
    Non. sur aucune des questions posées. Vous avez cherché à détourner le propos.

    Vous venez me dire que je me « pignole », que je suis » borné », et maintenant vous jouez la bonne foi outrageé ? Non, continuez sur le même ton, je vous pris j’adore les mal élevé, et répondez enfin, pour établir que j’ai tort, que je suis borné, et que ce n’est pas vous qui êtes un insulteur malcomprenant – ensuite, si vous le souhaitez nous réfléchirons à ce que vos réponses impliquent pour vos propres affirmations.
    Vous admettrez que si j’ai raison sur les trois points essentiels de la discussion avec zeppe, il sera difficile de justifier vos commentaires, et votre grossière intervention.

    Alors reprenons dans l’ordre :

    Est-il choquant de promouvoir la minceur de gens qui vivent en situation de pauvreté ?

    L’espérance de vie a-t-elle réellement baissé aux USA en 2008 ? Ou bien est-elle, comme dans tous les pays férus de pesticides, en hausse ?

    Est-il acceptable de prétendre détenir des preuves compromettant quelqu’un alors qu’on ne les a pas ?

  111. Bon allez, faut que j’aille donner à mes gosses leur ration quotidienne de produit chimique !!! Sinon, il vont avoir leur espérance de vie qui diminue :-)) Bonne foi outragée moi ??? Pas du tout !

  112. Oh, zeppe, que faites-vous ?

    Avez-vous menti ou non en prétendant avoir des preuve ?
    Allez, dites oui, tout le monde le voit, maintenant.
    On ne soulage pas sa conscience chez les Robinets (adeptes du culte de MM Robin) ?

  113. Ils ne savent plus comment s’en sortir ces lobbyistes , après s’être fortement fait ridiculiser par zeppe.

    Merci à vous zeppe

  114. @ EdBurke from Mon$anto

    « Oh, zeppe, que faites-vous ? »

    Tu permets que je travaille un peu ???
    Je n’ai pas autant de disponibilité qu’un prof de philo, lobbyiste from Mon$anto moi !

  115. Trois questions, auxquelles chacun peut répondre s’il veut contribuer au débat :

    Est-il choquant de vanter la minceur de gens qui vivent en situation de pauvreté ?

    L’espérance de vie a-t-elle baissé aux USA en 2008 ? Ou bien est-elle, comme dans tous les pays férus de pesticides, en hausse ?

    Est-il acceptable de prétendre détenir des preuves contre quelqu’un alors qu’on ne les a pas ?

  116. @ EdBurke from Mon$anto

    Trois questions, auxquelles chacun peut répondre s’il veut contribuer au débat :

    – EdBurke from Mon$anto est-il un lobbyiste ?

    – aatea from Mon$anto est-il un lobbyiste ?

    – anton from Mon$anto est-il un lobbyiste ?

  117. Zeppe,
    êtes-vous un menteur ?
    Avez-vous oui ou non prétendu détenir des preuves que vous n’avez pas?
    Donnez-les, sinon.

  118. Hoé, zeppe le menteur,

    quand c’est pour remercier les amis, on répond illico.
    Mais pour reconnaître ses mensonges, c’est plus long.

    Vous admettez avoir menti ?

  119. @ EdBurke from Mon$anto

    Etant donné que les profs de philo adorent les livres, je vous propose de lire un des livres écrit par un agriculteur et non par des écologistes extrémistes !!!

    – Le scandale de l’agriculture folle d’André POCHON 2009

    Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Pochon

    Ce que j’apprécie avec cette personne, c’est qu’il n’a pas la langue de bois ou plutôt le bon sens paysan qui manque à certain !!!

    Bonne lecture

  120. « Etant donné que les profs de philo adorent les livres, »

    Je vous remecrie infiniment pour votre bienveillance. Toutefois, pourquoi ne pas faire la chose suivante ; je me renseigne sur Pochon,; vous vous renseignez sur Jacques Derrida, dont je suis spécialiste, et sur la position qu’il défend dans Foi et savoir quant au rapport à la technoscience.

    Et puis on discute argument par argument et sans oublier aucune question ?

    Mais comme Derrida est sans un peu plus dur que Pochon, je pense, cela vous dérangerait-il de le lire avant ? Et puis on confronte vos références aux miennes.

  121. @aatea

    « => j’avais réussi à faire dire qu’il est imaginable qu’il y ait des erreurs ( possible, mais pas prouver) »

    Alors là, chapeau bas!
    J’ai peine à imaginer le grand zeppe dire cela.

  122. @EdBurke

    Moi, a priori, non.

    Mais je suis forcé d’avouer que je ne l’ai pas étudier directement. En fait, je l’ai associé au postmodernisme (peut-être un peu vite) et ducoup, son nom me fait hérisser les poils…car j’ai vraiment beaucoup de peine avec ces théroies…

    Bref désolé de perturber le débat principale…

  123. A nsl.

    je vous comprends. Mais il y a quelque chose dans le postmodrnisme de Derrida, qui permet d’ouvrir sa pensée à autre chose. Tout dépend de quel ordre est votre réticence.
    Si vous avez des réserves qui viennent plutôt d’un contexte conservateur, je crois qu’elle peuvent être surmontées. Si c’est plutôt de type progressiste, type habermassien, en revanche, je crois qu’il y a incompatibilité.

  124. A nsl.
    Pardon, je n’ai pas été clair, trop rapide.
    Si il vous semble que derrida participe au grand n’importe quoi post-moderne, et que ce qu’il dit n’a plus de sens du point de vue de la vérité, il me semble que l’on trouve chez lui de quoi dépasser cela (et en fait de dépasser le post-moderne comme tel).
    Mais si vous trouvez Derrida plutôt conservateur, parce que plus attentif à l’autorité des traditions qu’au raisonnement (un peu l’argument de Habermas), je ne suis pas d’accord avec la critique, mais ne parviendrais sans doute pas à vous convaincre.

  125. @EdBurke

    Oui, c’est plus clair comme ça 🙂
    Donc, en ce qui me concerne, c’est clairement la première qui est la bonne: il me semble que Derrida participe au grand n’importe quoi post-moderne…
    Et donc, si je vous comprends, vous dites que je pourrais trouver chez lui une pensée plus subtile qui dépasse le post-modernisme tel qu’il apparait
    Je trouverais cela plutôt rassurant car jusqu’à présent, je n’ai pas compris comment on pouvait rationnelement adhérer à une tell vision.

  126. A nsl.
    Oui. Le mieux, c’est encore de lire les entretiens dans le recueil intitulé Positions (surtout le troisième). Il décrit très exactement sa méthode, mais aussi dans le « Hors-livre » de la Dissémination, et dans l’avant-dernière page de la conférence « Signature, événement, contexte », dans Marges,
    Si vous avez des questions un peu précises, je pourrai même y répondre, mais pas ici.

    Bonne soirée.

    PS. N’hésitez nullement à demander à zeppinocchio s’il admet ses mensonges, lorsque vous le verrez. Il fait le timide, mais il adore ça.

  127. Ohé ? Zeppe ? Pinocchio ? Super-menteur ?

    Je pars pour un moment, mais j’aimerais savoir, quand je reviens : vous admettez votre mensonge ?
    Allez courage, mensonge avoué est à moitié pardonné, et puis vous serez soulagé, après.

  128. zeppe a raison. le comportement puéril de EdBurke n’est vraiment pas digne d’un professeur de philosophie. Quel gamin ce EdBurke !

  129. Mesdames, Messieurs.

    Je vous recommande la lecture d’un article paru dans le Monde daté du samedi 26 mars 2011 intitulé « Un microbe dopé au Roundup de Monsanto ? » et qui démontre bien ce que Madame Marie-Monique Robin a mis en exergue dans ses différents travaux d’investigation.

    Cordialement.

    M.S.

  130. Ha ! Ha ! Ha !

    Je viens de lire le résumé, puisque l’articulet de 464 mots est payant, sur la toile.

    « Ce mystérieux micro-organisme pourrait être à l’origine d’une épidémie de fausses couches frappant le bétail et serait susceptible d’avoir « un impact significatif sur la santé des plantes, des animaux et, probablement, des humains ». »

    Rien qu’à lire cette phrase, les gens avertis comprennent que M. Hervé Morin fait référence à une lettre totalement invraisemblable de Don Huber au ministre de l’agriculture états-unien Vilsack du 16 janvier 2011. L’alerte à l’apocalypse a eu le temps de circuler, d’être analysée et d’être taillée en pièces, du moins sur les sites sérieux, pas ceux des marchands de peur.

    Et des « fausses couches » frappant le bétail… Amusant.

  131. Moi, j’ai l’article du Monde sous les yeux. Et, pour une fois, il est très prudent: il précise que les collègue de Don Huber à l’université Purdue le désavouent, que le ministère de l’agriculture américain dément par ailleurs d’autres affirmations de ce monsieur, qui lui-même assure, qu’à ce stade de ses investigations, il ne désirait pas les rendre publiques! Y voir, comme le fait Michael, une démonstration: faut vraiment avoir les yeux de la foi! C’en est désespérant…

    Pire! Sur la même page, un autre article, intitulé: « En Inde, ls cultivateurs de coton se sont massivement convertis au transgénique », qui démonte en qq phrases pondérées certains des arguments fétiches de MMR: le Bt fait baisser de 55% la consommation de pesticides, la vague de suicides chez les paysans indiens ne coïncide pas avec l’introduction des OGM, etc..

    Mais le plus grand désaveu que cette page du Monde permet d’opposer à MMR, il n’est pas là, il n’est pas dans le contenu de certaines des infos que la page véhicule. On peut toujours arguer que le texte sur l’Inde puise sa source à St-Louis (MO) et que l’université de Purdue reçoit des subsides de Monsanto. Le désaveu, il est dans la pluralité. Arte, c’est une chaine publique! L’information doit y être objective et impartiale! Tous les points de vue doivent y être donnés! Toutes règles que MMR se permet de piétiner. En quel honneur?

  132. @ trafic

    « Le désaveu, il est dans la pluralité. Arte, c’est une chaine publique! L’information doit y être objective et impartiale! Tous les points de vue doivent y être donnés! »

    – il est inutile dans ce cas d’avoir le point de vue de ceux qui mettent ndes pesticide dans nos assiette. C’est un fait. Il fait supprimer TOUS les pesticide du monde .
    On a pas a avoir plusieurs point de vue. Il faut TOUS être d’accord pour supprimer à jamais les pesticides Tous, y compris traqfic et wappe seppi.

  133. @ EdBurke from Mon$anto

    – Je n’ai aucun intérêt à mentir contrairement à toi. Un lobbyiste est obligé de mentir. Surtout si le produit qu’il veut nous faire ingurgiter est une vraie merde (pesticides , OGM, Additifs…).
    Ton premier mensonge : nous faire croire que tu es prof de philo. Tu ne sais même pas définir ce que veut dire philosophie. Tout ce que tu dis ne fait QUE nous prouver que tu n’en es pas un. Pas plus habitué à réfléchir et à se poser des questions qu’un prof de philo. Il a fallu que je t’explique des évidences qu’on explique uniquement à un esprit fermé mais certainement pas à un prof de philo, qui devrait au contraire , être un habitué de la réflexion.

    Autre chose : je n’ai pas à répondre à des questions qui ne relèvent pas de mes compétences, ni des tiennes d’ailleurs.
    Je ne « crois » pas du tout. mais alors pas du tout à ce que dit MM Robin. Il ne s’agit pas du tout de croyance. Je ne suis pas croyant. Je lui fais confiance car c’est une femme très compétente et , comme par hasard, ce qu’elle dit est confirmé par de grands intellectuels (scientifiques, nutritionnistes, toxicologues, chercheurs, économistes,spécialistes de l’environnement …etc) . Qu’un blog de pourris aigris comme « Imposteurs » viennent sans arrêt la critiquer est une vraie preuve pour moi qu’elle dit la vérité.
    Et puis, un peu de modestie les lobbyistes. L’enquête de MM Robin a nécessité des centaines d’heures de travail, de recherche ,de rencontres avec des personnalités compétentes dans des domaines divers de déplacempent dans les 4 coins de la planète. C’est un travail énorme .C’est bien beau les lobbyistes de critiquer MM Robin. Encre faut-il en avoir les compétences. C’est assi parce que, comme vous, je ne les ai pas que je ne me permettrai pas, ni infirmer, ni de confirmer ce qu’elle dit. C’est, comme je le disais plus haut, une question de confiance et à chacun ses compétences.
    Je ne suis pas scientifique. je n’ai pas à répondre à des questions scientifiques.

    Ce qui m’interrese c’est de bien mponter à tous que vous ne pouvez êtrz QUE des lobbyistes et que « prof de philo », d’histoire/géoà, éducatuer, chercheur oculaire,,. tous çà c’est du pipeau.
    Mon but est atteint. J’ai prouvé que vous ne pouvez être que des lobbyiostes.

  134. Un ami m’a conseillé de jeter un œil à ce blog et j’avoue ne pas être déçu. Il avait raison. Je viens de lire l’intégralité des 161 commentaires (c’est long). Je pense honnêtement que le dénommé « zeppe » est un ado attardé ou un chômeur désœuvré (vu le temps qu’il passe ici) qui s’amuse à faire passer les supporters (je devrais dire… « adorateurs »… ses propos sont quasi mystiques) de Marie-Monique Robin pour des malades mentaux atteints de « complotisme aiguë »… C’est tellement gros que je ne vois pas d’autres explications. En tout cas c’est très réussi.

    J’ai une question pour Max (23 mars 2011 à 16:04). D’où viennent vos chiffres?

    Pourquoi Marie Monique Robin n’apporte pas un démenti à ses propos? Ne doit-elle pas respecter les devoirs de la charte de Munich (le point 6 dans ce cas précis)?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich

  135. @ André

    tu as le droit de penser ce que tu veux. Bien sûr , comme les autre , tu n’es pas un lobbyiste ????
    Tu es prof de quoi toi ?

    Sinon, àpropos de « Pourquoi Marie Monique Robin n’apporte pas un démenti à ses propos?

    – Certainement qu’elle autre chose de bien plus intéressant et constructif à faire que de répondre à des lobbyistes comme toi.

  136. André
    -Peux-tu me dire ce qui t’amène à venir polémiquer ici ???
    J’ai bien compris que tu n’étais pas d’accord avec MM Robin et c’est ton droit.Maintenant, si tu n’es pas un lobbyiste, tu ne devrais plus revenir ici puisque les enquêtes de MM robin n’ont aucune incidence sur ta vie. Tu es sans doute un grand démocrate et je pense que tu conçois facilement qu’on ne soit pas tous d’accord. Après avoir pris acte de ton désaccord avec MM robin, on ne devrait logiquement plus te revoir ici, n’es-ce pas ???

  137. « je n’ai pas à répondre à des questions qui ne relèvent pas de mes compétences »

    Vous n’êtes pas compétent pour avouer avoir menti ?
    Admettez-vous avoir menti sur les preuves dont vous affirmiez disposer ?

  138. @ EdBurke from Mon$anto

    « Vous n’êtes pas compétent pour avouer avoir menti ? »

    – C’est toi qui ments à vouloir te faire passer pour un prof de philo et à ne pas avouer être un lobbyiste , ainsi que je te l’ai prouvé maintes fois.
    Si tu n’étais pas un lobbyiste , tu te contenterais de ne pas être d’accord avec MM Robin et tu t’occuperais d’autre choses. Le fait que tu persistes à venir la critiquer est bien la preuve que l’enquête de MM Robin te dérange et , probablement nuit à tes affaires.

  139. Zeppe,
    Même si j’étais le diable en personne, cela n’empêche pas que vous soyez un menteur.
    Soyez de bonne foi, admettez-le.

  140. « zeppe says:
    Le fait que tu persistes à venir la critiquer est bien la preuve que l’enquête de MM Robin te dérange et , probablement nuit à tes affaires. »

    Donc, Zeppe, toi qui persiste à soutenir MMR contre vents et marées et un amoncellement invraisemblable de supercherie pour aboutir à un « reportage » bidonné, c’est probablement que tu es lobbyiste et que ça nui à tes affaires.
    Tu ne lis pas et ne veux pas comprendre les arguments, en préférant les zapper (c’est plus confortable ) pour blablater ad hominem.

    CQFD.

    CQFD.

  141. Zeppe,
    selon vous, peut-on mentir sur les preuves dont on dispose pour dénigrer quelqu’un sui est en désaccord avec vous ?

  142. @ EdBurke from Mon$anto

    « Même si j’étais le diable en personne » »

    – Tu n’es pas le diable mais simplement un petit égoïste menteur qui ne pense qu’à son business sans se préoccuper de la santé des gens.
    Tu peut aussi faire ton « aatea », stratégie qui consiste à répéter 1000 fois la même chose comme un gamin, il n’empêche que tu es bien un lobbyiste déguisé en très mauvais prof de philo.

  143. @ agitateur

     » Donc, Zeppe, toi qui persiste à soutenir MMR contre vents et marées et un amoncellement invraisemblable de supercherie pour aboutir à un « reportage » bidonné, c’est probablement que tu es lobbyiste et que ça nui à tes affaires. »

    – Quelles affaires ??? Qu’est ce qui pourrait me nuire ??? Je ne produit rien et n’ai rien à vendre contrairement à toi.

  144. @EdBurke from Mon$anto

    « selon vous, peut-on mentir sur les preuves dont on dispose pour dénigrer quelqu’un sui est en désaccord avec vous ? »

    Essaies d’être plus clair. Je ne suis pas un pseudo-philosophe comme toi !

  145. Extraordinaire!… 1/4 d’heure après mon commentaire, zeppe ajoutait déjà une « réponse ». Mr Zeppe, passez-vous vos journée à faire le débile sur ce blog? Je n’ose imaginer un seul instant que vous puissiez réellement penser ce que vous écrivez tellement c’est… « énorme ». On m’a parlé de ce que certains appellent le « trolling »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_%28Internet%29
    et je crois que vous êtes le premier que je rencontre sur internet. Alors me vient une question, à quoi ça sert de faire le troll?

  146. trafic (26 mars 2011 à 6:16 a écrit :

    « Moi, j’ai l’article du Monde sous les yeux. Et, pour une fois, il est très prudent. »

    Je ne partage pas entièrement votre sentiment. Cet article d’Hervé Morin est sournois. C’est de la désinformation du style bien connu, y compris et particulièrement sur ce site.

    M. Morin avait à portée de main une lettre complètement psychédélique. C’était en gros : « M. le Secrétaire à l’agriculture » – alors que vous devez vous prononcer incessamment sur le sort réservé à la luzerne GM tolérante au glyphosate  – « je vous écris cette lettre ultraconfidentielle » – mais copiée à des mouvements anti-PGM – « pour vous dire que des chercheurs souhaitant garder l’anonymat ont trouvé un extraterrestre » – une sorte de champignon de la taille d’un virus moyen (ce qui est matériellement impossible) capable d’infecter des plantes aussi diverses que le blé, le maïs et le soja ET, oh prodige, d’affecter aussi la santé et la fertilité des animaux et probablement des êtres humains – « qui va » – que dis-je : est en train de – « ruiner nos exportations et même l’approvisionnement de notre pays ». J’exagère à peine. Maintenant je cite : « Sur la base d’un examen des données » – lesquelles ? Mystère ! – « [l’organisme est répandu, très préoccupant, et en concentration bien plus élevée chez le soja et le maïs Roundup Ready (RR), ce qui suggère un lien avec le gène RR ou plus vraisemblablement la présence de Roundup. »]

    M. Morin avait aussi à portée de clics les réponses non seulement de Monsanto et Purdue, qu’il a choisi de citer, mais aussi d’autres entités (Monsanto a notamment mis des liens vers l’Université d »Iowa et son service de vulgarisation, ainsi que le site Biofortified).

    Qu’a choisi de faire M. Morin ?

    1. S’asseoir sur tous les faits qui ne servaient pas son subtil alarmisme.

    2. Utiliser un titre accrocheur et créateur d’inquiétudes, même s’il est assorti d’un point d’interrogation (qui de toute manière échappe à une grande partie des lecteurs). Sans oublier d’y mettre Monsanto, le diable personnifié en multinationale (et alors même que Monsanto n’a plus le monopole du glyphosate).

    3. Présenter – certes au conditionnel – les thèses anxiogènes de la lettre de Don Huber, en sachant pertinemment que c’est du flanc.

    4. Exposer, sous le titre captieux « Pas de preuves », une petite partie du communiqué de Monsanto. Pourquoi « captieux » ? Parce que ce sous-titre, avec des guillemets, laisse entendre que c’est la réponse que les contradicteurs de Don Huber ont fait valoir, alors qu’en réalité Don Huber n’a pas apporté la moindre information factuelle à l’appui de ses dires. Passer sous silence le fait que Monsanto a aussi souligné que les autorités compétentes du Département de l’agriculture n’avaient aucune information sur le (prétendu) nouvel organisme pathogène, ni sur les recherches (prétendument) menées sur lui. Passer sous silence le fait que Don Huber a aussi avancé, antérieurement, des opinions négatives sur le glyphosate, lesquelles opinions ont été infirmées par d’autres chercheurs.

    5. Affirmer que « Monsanto a reçu le renfort […] de l’université Purdue ».

    6. Insinuer que le document (ce n’est pas un communiqué !) des chercheurs et vulgarisateurs de Purdue est douteux, certains des collègues de l’un des auteurs recevant des financements « parfois substantiels » de Monsanto.

    7. Passer sous silence les autres réactions, notamment celle de Biofortified qui titre « À affirmations extraordinaires… preuves extraordinaires ».

    « Monsanto a reçu le renfort… » ? Cela suggère une connivence… Toujours le même ressort, celui utilisé du reste ad nauseam par Mme Marie-Monique Robin. Monsanto et Purdue ont pris des positions sur des plans complètement différents. À deux jours d’intervalle. Il est quasiment impossible que Purdue ait pu concocter un article plutôt de nature scientifique en si peu de temps, pour apporter son renfort…, sous la signature de six personnes.

    M. Morin avait la possibilité d’écrire un article sur une grossière tentative de manipulation, peut-être pas de la part de M. Huber (on peut être de bonne foi, même dans l’erreur crasse), mais certainement de la part de ces très nombreux sites qui ont diffusé sa lettre. Il a fait le choix de procéder lui-même – avec des faits qui ne sont manipulés qu’à la marge – à une opération douteuse.

    Car le problème se résume à ceci : M. Morin a-t-il répondu à la question posée en titre ? Non ! Il a laissé planer le doute et l’incertitude.

    Avec toutes mes excuses auprès des zélateurs de Mme Marie-Monique Robin. Démonter des manips prend toujours plus de temps que de les construire.

  147. Euréka, Zeppe n’est qu’une troll-machine …. !

    Démonstration : sur 178 commentaires : 47 rien que de sa part.
    Réponses des fans de MMR : 60 écrits par 6 personnes et la machine-troll.

    Ed Burke parmi les 13 contradicteurs de MMR a, quant à lui, 63 réponses mais dont la grande majorité ne sont qu’un échange ping-pong avec le troll pour le forcer à répondre.

    Maintenant si, comme beaucoup l’ont remarqué, on analyse les mots et arguments utilisés par le troll, on voit que le mot lobbyiste est omniprésent, l’accusation systématique de mensonge (mais elle ne reconnaît pas cette accusation pour lui-même).

    Dès lors la machine répond en fonction d’une série de phrase pré-existantes du style :
    Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour.
    Ou bien:
    D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux.
    Ou bien:
    Vos yeux beaux d’amour me font, belle Marquise, mourir.
    Ou bien:
    Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d’amour me font.
    Ou bien:
    Me font vos yeux beaux mourir, belle Marquise, d’amour.
    (Molière, Le Bourgeois gentilhomme)

    La machine, pense impressionner avec ce type de réponse ?

    Vous avez remarqué, elle est capable d’en faire plus que 5 versions (Zeppe-machine-troll). On en est déjà à 47 versions différentes rien que sur ce message de MMR (on peut s’amuser à faire le même exercice pour les autres messages ou sur d’autres blogs où sévit également cette machine-zeppe-troll).

    Dès lors, elle (la machine) n’est là que pour provoquer des réponses chez les contradicteurs et donc faire « exister » le blog de MMR, cette dernière ne sachant et ne voulant (surtout) pas arrêter la machine qu’elle a mis en marche… alors même qu’elle pollue de manière considérable !!!

    Sans zeppe/troll/machine… ce blog serait « mort » !

    On peut remarquer d’ailleurs, que peu à peu, des améliorations ont été faites sur la troll/zeppe/machine car des sous-trolls viennent la relancer.

    Inutile donc d’espérer des réponses argumentées, la machine n’a pas cela en mémoire, inutile de lui faire avouer qu’elle ment, une machine ne saurait mentir, elle ne fait que recracher ce qu’on lui a fournit.
    Bref, ces machines à rédiger sont peut-être testées actuellement sur ce blog mais apparemment les progrès sont lents, si jamais on peut en espérer un jour !

  148. @ la bande à décor

    Vos gesticulations ne font que confirmer votre embarras. Vous ne savez plus comment vous en sortir. Le but est ateint

  149. Bonjour Mme ROBIN
    Depuis que j’ai vu dans votre reportage « notre poison au quotidien » comment ceux qui doivent nous protéger font le contraire, je me demande si on peut avoir confiance dans le logo AB. Peut-on être sûrs qu’un produit qui porte ce logo a vraiment été soumis aux contrôles nécessaires, que le lobbying ne s’est-il pas introduit même dans ce domaine ?
    Je consomme que du bio (alimentaire, cosmétiques,…), mais je me pose des questions. Merci.

  150. @ Berny

    « Je propose qu’on zappe Zeppe. »

    – Effectivement. c’est un excellente idée ! Et puis çà vous enlève de souci de devoir vous justifier.
    Il est clair qu’un type qui n’est pas d’accord , le dit une fois ou 2 puis s’en va s’intéresser à autre chose. Un type comme vous, qui critique à longueur d’année sans nous dire qu’elle est sa réelle motivation, ne peut-être qu’un lobbyiste. Un lobbiyste ne peut QUE mentir.

    « on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi. »( cf Wikipédia )

    Il est provocateur par ex d’aller faire de la propagande pro-nucléaire ou pro-OGM sur le forum d’une association (comme Greenpeace) ouvertement anti-OGM et anti-nucléaire.

    c’est exactement ce que vous faites.

    Je serais donc ravi si vous pouviez me zapper. De toute façon , on a bien vu que vous n’êtes pas capable de me donner une réponse cohérente. On sait très bien qui vous êtes.

  151. Zeppe,
    Franchement, Greenpeace et MM Robin ne diffusent pas simplement leur, disons, travail, à leurs adeptes, dans une perspectives de pure information, comme pourrait le faire un spécialiste d’une obscure question qui concerne dix personnes au monde.

    Vous voyez bien qu’ils font la promotion d’un mode de vie; vous voyez bien qu’ils entendent influencer non seulement l’opinion des citoyens et celle des décideurs mais aussi et par conséquent l’action publique, qui nous touche tous, et profondément – car il y va de choix qui définissent l’avenir.

    Vous ne comprenez vraiment pas qu’on soit fâché, et qu’on intervienne, lorsqu’on pense avoir trouvé des mensonges et des manipulations dans un débat dont les conséquences vont nous toucher ?

  152. @Bia

    je pense que Madame Robin ne vous reprendra pas.
    Certains vont me traiter de lobbiste car je suis agri en non bio mais concernant la qualité sanitaire des produits bios,j’emet de sérieux doute depuis que j’ai vu chez un collègue agri,un tas de blé bio partir dans un moulin de région parisienne,revenir le même jour car le meunier estimait que le blé était sale alors qu’il avait déjà été trié trois fois.
    Je ne dis pas que tous les blés bio sont bourrés de mycotoxines et d’autres toxines naturelles mais vu l’aspect de ce blé,je ne suis pas pret de manger du pain bio surtout s’il est complet comme la plupart des pains.
    Beaucoup d’agriculteurs se mettent à fabriquer et vendre eux même du pain bio,des farines de blé ,de sarrazin,de l’huile de colza,tournesol,caméline en bio et vu la vitesse à laquelle rencissent ces huiles et le danger de mycotoxines dans les farines,mon choix est vite fait,je ne mangerais jamais bio et je préfère manger des pommes de terre traités 20 fois plutôt que manger des pommes de terre bio toutes petites et pas « mures » arrachées en vitesse par peur que le mildiou détruise complètement la récolte(les bios du coin qui vendent sur le marché travaillent comme cela).Où est la qualité d’une pomme de terre arrachée un ou deux mois avant la fin de son cycle végétatif? et contrairement à ce que les gens pensent les pommes de terre dont le tubercule est en terre ne contient pratiquement pas de traces de résidus pesticides car ceux ci ne migrent pas des fannes aux tubercules.

    J’ai produit pendant dix ans de la carotte industrielle pour Nestlé pour les pots de bébé avec des pesticides bien sûr mais en quantité limité et bien ses carottes à pots pour bébé contiennent moins de traces de pesticides que dans les carottes bios, n’es ce pas paradoxale !!!!

    Mes parents(et vieux du village) ont toujours fait du jardin,ont des pommiers ,cerisiers et poiriers et mon pére fait quand même quelques insecticides et fongicides lorsqu’il le faut et met les mêmes engrais que ce que je met dans mes champs,donc ce n’est pas bio mais on en meurt tout de même pas et cela permet de récolter un minimum, sinon autant faire ses courses au supermarché…

  153. @ EdBurke from Mon$anto

    Apparemment le sujet ici, c’est l’agriculture productiviste conventionnelle avec marketing raisonnée qui empoisonne avec la complicité de lobbys (agro-alimentaire, agrobusiness) les citoyens ou la Philosophie ?

    Je pensé qu’un livre écrit par un agriculteur, vous aurez permis d’avoir un point de vu plus impartiale et vous ouvrirez les yeux sur les conséquences de celle-ci mais également sur les alternatives qui existes à ce model ! Car d’autres agriculteurs ont choisi d’autres vois que celle qui est imposé !

    Vous qui avez vu le documentaire de Mme Robin sur Arte, j’espère que vous n’avez pas loupé également celui-ci : Water makes money ! Au cas où, vous le trouverez facilement sur internet ! Mais peut-être que ce n’est pas assez intelligent pour votre culture !!!

    Mais libre à vous de faire le guignol ! D’ailleurs vu le temps que vous y passez, on doit bien vous payer !!!

  154. Car d’autres agriculteurs ont choisi d’autres vois que celle qui est imposé !

    @Eau « purifiée »

    Citez les nous et dites nous quelles voies ils ont choisi!!!

    André Pochon a sa technique pour faire de l’aliment à bétail « sans Maïs ensilage » » polluan »t, c’est de l’herbe(graminé) avec du trèfle(légulmineuse) mais il n’a pas de technique pour nourrir directement « les hommes »!!!!

    Votre problème ,de vous les écolos,c’est que comme vous n’avez aucunes connaissances agronomiques et pratiques,le premier qui passe et vous raconte n’importe quelle technique »sans pesticides et engrais « est forcément le chemin à suivre…

    Vous ne pensez tout de même pas que 95% des surfaces agricoles francaises sont exploitées en conventionelles depuis plus de 50 ans pour le plaisir d’épandre des engrais minéraux et produits phytosanitaires !!!!! , si « ces agris dits pollueurs « le pouvaient ils n’épandraient rien à part la semence au minimum car tous ces produits valent une fortune, »ces médicaments des plantes et des animaux » ne sont pas remboursés par la sécu.

    C’est plus facile d’avoir les fesses sur un bon fauteuil de bureau 6 ou 7 heurres par jour que ce traper 10 heures de tracteur dans la journée sachant qu’en bio c’est encore pire….

  155. @EdBurke from Mon$anto

    « Greenpeace et MM Robin ne diffusent pas simplement leur, disons, travail, à leurs adeptes, dans une perspectives de pure information, comme pourrait le faire un spécialiste d’une obscure question qui concerne dix personnes au monde. »

    – Tu as raison . Bien sûr que non que GP ne fait pas que informer. Il s’agit bien de mener une action. Il s’agit bien de se défendre face aux lobbies et de les empêcher de nous empoisonner avec des pesticides ou de cultiver des OGM , alors que PERSONNE au MONDE n’en veut. Et alors ????? EN quoi cela te déranges ? Tu veux qu’on mette des pesticides dans notre alimentation ??? Pourquoi ?? Tu veux qu’on cultive des OGM alors que PERSONNE n’en veut ??? Pourquoi ??
    Si tu n’es pas concerné par la production ou la vente de pesticides ou d’OGM, pourquoi te ranges tu du coté de ceux qui en produisent ???

    « … dans un débat dont les conséquences vont nous toucher ? »

    – Nous toucher comment ?????

    « Vous voyez bien qu’ils font la promotion d’un mode de vie »

    – Quel mode de vie ??? En quoi ce mode de vie te déranges ?

  156.  » Tu veux qu’on mette des pesticides dans notre alimentation ??? Pourquoi ?? Tu veux qu’on cultive des OGM alors que PERSONNE n’en veut ??? Pourquoi ?? »

    je veux surtout que l’on arrête de faire comme si les plus grandes réussites humaines étaient des crimes contre la nature. Certes, l’agriculture productiviste cause des dégâts, mais le bilan est nettement positif : c’est pourquoi la question précise de l’espérance de vie est importante à mes yeux.
    Je veux qu’on continue à innover, à inventer, à prendre à la nature ce qu’elle ne nous donne pas spontanément. Le « retour à la nature » me semble absurde et dangereux parce que la nature est immorale et sans pitié. Là où les gens, vivent sans pesticides et sans technique, ils ont faim, meurent plus en couche, à la naissance, et plus jeune. Beaucoup de gens dans le monde espèrent accéder au mode d envie que certains aujourd’hui voudraient justement abandonner…
    La multiplication des cancers dans nos sociétés est directement liées à cette augmentation de l’espérance de vie permise par les médicaments, les pesticides, etc. Voilà.

  157. Mme Bia (27 mars 2011 à 17:03),

    Cela m’étonnerais fort que Mme Marie-Monique Robin vous réponde sur ce blog.

    Vous avez à la fois raison et tort de vous poser des questions.

    Tort parce que les produits de l’agriculture dite conventionnelle sont sains et, notamment, en très grande majorité indemnes de résidus de pesticides ou en dessous des limites maximales de résidus (LMR –elles-mêmes fixées à des niveaux très protecteurs pour la santé des consommateurs).

    Raison, d’une part, parce que si des gens comme Mme Marie-Monique Robin vous abreuvent à longueur de « mon film et livre » de descriptions apocalyptiques d’un monde pourri, il est parfaitement logique de conclure que la même pourriture affecte les secteurs de l’économie dont ces gens – et notamment Mme Marie-Monique Robin – se font les lobbyistes.

    Raison, d’autre part, parce que cette situation est prouvée par les analyses des autorités de contrôle.

    En premier lieu, lorsqu’on examine les études – notamment le dernier rapport de l’EFSA sur le sujet et ceux de la Commission européenne qui l’ont précédé – on ne peut qu’être étonné par l’omerta qui règne sur l’agriculture dite biologique. En effet, ses produits n’ont fait l’objet de contrôles que sur les seuls pesticides de synthèse utilisés en agriculture dite conventionnelle ; on n’a fourni de données que sur les dépassements de LMR, pas sur la présence de résidus en-dessous des limites ; et des pays tels que l’Autriche et l’Italie, où l’agriculture biologique est (toute proportion gardée) fortement représentée, n’ont pas fourni de données statistiques sur les produits biologiques.

    En second lieu, les données montrent qu’une proportion non négligeable de produits biologiques dépassent les LMR, ce qui pointe sans contestation possible vers des fraudes.

    Raison également parce que l’on vous ment quand on vous laisse entendre que l’agriculture dite biologique n’emploie pas de pesticides (ni d’engrais). Elle emploie des pesticides dits naturels dont certains sont fort préoccupants du point de vue de la santé publique et de l’environnement.

    Raison enfin parce que l’on vous ment quand on vous laisse entendre que les produits biologiques sont plus sains que les produits conventionnels. Chaque mode de culture, de stockage, etc. a ses avantages et ses inconvénients. Du point de vue du consommateur et si on prend le cas du blé, par exemple, la farine biologique vous offrira – en positif – une plus grande garantie d’absence de résidus de pesticides, mais aussi – en négatif – la quasi-certitude d’une plus faible teneur en protéines et un plus grand risque de mycotoxines (dont certaines sont des cancérigènes avérés).

    Consommer biologique est un choix qui peut être fondé sur des motivations raisonnables et louables. Mais un choix fondé sur la peur est irraisonné et déraisonnable.

  158. @ Zeppe
    Je suis prof d’histoire géo. Cela se vérifie facilement sur le Net, car, contrairement à toi, j’écris ci sous mon vrai nom.
    Où as tu prouvé que je ne l’étais pas, comme tu le proclames ? Merci de répondre
    Et au passage, où Marie Monique Robin a-t-elle prouvé quoi que ce soit à propos de l’AFIS et du site Imposteurs ? On en est à bientôt 200 commentaires sous cet article où elle affirme cela, et on a pas encore vu le moindre commencement de début d’embryon d’ersatz de quelque chpose s’apparentant à une preuve ou argumentation à ce sujet.
    Où ? Quelles preuves ?

  159. Mme Bia,

    J’ai oublié de commencer par le commencement ! Vous avez écrit : «  j’ai vu dans votre reportage « notre poison au quotidien » comment ceux qui doivent nous protéger font le contraire ». On ne peut que s’inscrire en faux devant cette affirmation qui, si elle reflète bien l’esprit de « notre poison au quotidien », n’en est pas moins grotesque. Cette affirmation revient à dire que les institutions chargées de la santé publique – partout dans le monde puisqu’elles utilisent les mêmes méthodes et aboutissent grosso modo aux mêmes résultats – nuisent volontairement à la santé publique.

    Autre précision : ce n’est pas parce qu’il règne une omerta sur l’agriculture biologique du point de vue des contrôles qu’il faut en déduire que celle-ci est suspecte, voire corrompue. Ce n’est pas parce qu’on a des doutes sur la qualité des contrôles qu’il faut condamner le secteur d’activité. Ce n’est pas non plus parce qu’il y a un gros conflit d’intérêt – Mme Marie-Monique Robin en est une spécialiste… – chez les organismes certificateurs (ils n’ont pas intérêt à recaler les agriculteurs qu’ils certifient, ni à priver la filière de produits !) qu’il faut soupçonner l’agriculture biologique de pratiques douteuses.

    En bref, il ne faut pas tomber dans le robinisme.

    Mais si on veut y tomber pour l’agriculture dite conventionnelle, alors il faut aussi y tomber pour l’agriculture dite biologique. En ce sens, votre question était tout à fait pertinente.

    Il en est de même pour la question de savoir si « le lobbying ne s’est (…) pas introduit même dans ce domaine ». Il ne faut pas être naïf : le monde « alternatif » est aussi plein de turpitudes. Il n’y a qu’à voir Mme Marie-Monique Robin sur l’autre site Arte* vanter les mérites de la stevia.

    À cet égard, je ne peux m’empêcher de citer une contribution au chat :

    « Umberto Leonetti : Toujours sur la stevia, nous avons réussi à obtenir la première autorisation en Suisse parce que nous avons bluffé les autorités sanitaires. J’espère que vous me contacterez à ce sujet et excusez moi d’être insistant… » (les italiques sont de moi)

    ___________________

    * …://download.www.arte.tv/permanent/u1/notrepoisonquotidien/transcript-chat-NPQ-FR.pdf

  160. MMR a écrit : »La veille de la réunion, le 18 mars, une projection de Notre poison quotidien a été organisée à La Salle de Villefagnan, à une dizaine de kilomètres de Ruffec, à laquelle j’ai participé avec François Veillerette de Générations Futures »

    elle lui a porté la poisse, il a pris une raclée aux cantonales : éliminé au premier tour avec un score miteux…

  161. @ aatea,
    Vous voyez où de la diffamation dans mon propos ?
    Je disais simplement que wackes seppi reconnaissait l’existence de lobbys (?).
    Mais peut-être est-ce trop dure à avaler de votre pays des bisounours ? 😉

  162. @ EdBurke from Mon$anto

    « je veux surtout que l’on arrête de faire comme si les plus grandes réussites humaines étaient des crimes contre la nature.  »

    – Et bien nous somme bien d’accord. Personne n’est contre les « grandes réussites humaines ». Les OGM , l’agriculture intensive pleine de pesticide n’en font pas parti.

    « Là où les gens, vivent sans pesticides et sans technique, ils ont faim, meurent plus en couche, à la naissance, et plus jeune. »

    – Il mourraient de faim aussi avec de pesticides. La famine vient de la mauvaise répartition des richesses et non du manque de pesticide.
    Je suis au moins autant que toi pour le progrès et la science. Je fais des dons à Greenpeace pour lutter contre les OGM (entre autre) mais , parallèlement je fais aussi des dons à l’AFM, l’ARC, l’AFA (asso pour la recherche et la lutte contre les maladie inflammatoires chroniques de l’intestin. Je compte donc sur les progrès de la science et de la médecine pour qu’on arrive un jour à soigner ces maladies. Je te rappelle entre autre que l’AFM fait de’ la recherche génétique.
    Donc , votre truc stupide (c’est le cas de ce blog minable « Imposteur » ) qui prétends avec une mauvaise foi légendaire que les anti-OGM sont des obscurantistes,c’est inacceptable et l’un des éléments qui discrédite à 100% ce blog idiot.

    Les anti-OGM ne sont pas du tout des croyants. Ils n’ont pas peur du tout de la science. Ils sont même à 100% POUR la science et le progrès. Certaines découvertes scientifiques sont un progrès pour l’humanité, d’autres sont un recul.

    @ Yann Kindo

    « Et au passage, où Marie Monique Robin a-t-elle prouvé quoi que ce soit à propos de l’AFIS et du site Imposteurs ? »

    – Je viens d’expliquer à EdBurke from Mon$anto pourquoi ‘Imposteur est un blog stupide, idiot et non fiable.
    L’AFIS est une association de lobbyiste qui utilise les mêmes arguments qu’Imposteur , à savoir : anti_OGM = obscurantistes= peur de la science. C’est un argument bidon comme je viens de te le prouver. Cette asso est une association non fiable.

  163. zeppe

    « Donc , votre truc stupide (c’est le cas de ce blog minable « Imposteur » ) qui prétends avec une mauvaise foi légendaire que les anti-OGM sont des obscurantistes,c’est inacceptable »

    Bien entendu, ton truc stupide qui prétends avec une mauvaise foi légendaire que les anti-MMR sont des lobbyistes, c’est acceptable….

  164. zeppe a écrit :

    « Certaines découvertes scientifiques sont un progrès pour l’humanité, d’autres sont un recul. »

    et zeppe dans son immense « clairvoyance » et du fait de sa très grande culture scientifique est le seul à même de décréter lesquelles. Amen !

  165. il a aussi écrit (l’orthographe est de lui…) :

    « Il mourraient de faim aussi avec de pesticides »

    affirmation gratuite qui ne repose absolument sur rien sinon sur une croyance personnelle… irrationnelle ! preuve que la raison et zeppe ne font pas bon ménage !… mais ça c’est plus qu’évident à la lecture de ses différentes, nombreuses et répétitives interventions.

  166. zeppe (encore)

    « L’AFIS est une association de lobbyiste qui utilise les mêmes arguments qu’Imposteur , à savoir : anti_OGM = obscurantistes= peur de la science. C’est un argument bidon comme je viens de te le prouver. »
    Pour rappel, la preuve en question est:
    1) Zeppe est anti-OGM
    2) Zeppe fait des dons à des assocs de recherche en médecine
    3) Donc, en vertu de 2, zeppe est pour la science
    4) »imposteur » a dit que les anti-OGM sont des oscurantistes contre la science
    5) « Imposteur » a menti en vertu de 1,3 et 4
    6) »Imposteur » est un blog bidon en vertu de 5

    J’essaie de mettre un peu d’ordre dans tes idées. Je te laisse méditer sur la pertinence de ta « preuve »
    Et comme exercice, essaie de trouver l’erreur…

  167. a zeppe,

    Franchement, je préfère quand vous argumentez ainsi. cessez de me tutoyer, et ce sera parfait.

    « Les OGM , l’agriculture intensive pleine de pesticide n’en font pas partie. »
    Et on peut penser le contraire ? Ou c’est hors-discussion ? Le débat n’est justement pas réglé.

    « Il mourraient de faim aussi avec des pesticides. La famine vient de la mauvaise répartition des richesses et non du manque de pesticides. »
    Où, selon vous aujourd’hui, manque-t-on le plus de nourriture ? Dans les zones où l’on pratique l’agriculture productiviste (avec le mode d’hygiène, de soins médicaux etc. qui accompagnent ce mode de vie), ou bien dans les zones où l’agriculture est restée la plus traditionnelle ? Pensez-vous qu’il y avait plus de pénuries alimentaires liées aux mauvaises récoltes en France au XVIIIème, au XIXème ou maintenant, et pourquoi ?

    « qui prétends avec une mauvaise foi légendaire que les anti-OGM sont des obscurantistes,c’est inacceptable »
    Vous n’avez pas le sentiment, que, parfois, certains anti-OGM ont tendance à diffuser une information où le but est avant tout de mobiliser, et où l’exactitude scientifique est un peu secondaire ? Certainement pas. Mais pouvez-vous comprendre que certains aient ce sentiment là ? Plus généralement, lorsqu’il est question de préserver l’environnement, de dénoncer une dénaturation attribuable à l’action humaine, on peut avoir l’impression d’être confronté à des procédés de propagande catastrophistes – comme dans le cas de la vache folle, typiquement, ou du nucléaire.

    « Certaines découvertes scientifiques sont un progrès pour l’humanité, d’autres sont un recul. »
    Tout dépend toujours de la façon dont on s’en sert. Et il est illusoire de penser qu’une technique disponible et efficace ne sera pas utilisée du tout en raison de risques hypothétiques. Quel médicament aurait-on mis sur le marché, si l’on ne se confiait pas à des méthodes d’évaluations imparfaites, si l’on acceptait pas un certain risque ?

  168. M./Mme Ludof,

    Vos remarques (28 mars 2011 à 13:58 et à 17:20) posent deux problèmes.

    En premier lieu, vous semblez souffrir du même syndrome de dérive sémantique que Mme Marie-Monique Robin.

    Non, je ne « convien(s) » et ne « reconnaî(s)» pas ce qui relève du fait, de l’évidence. Je n’arrive pas non plus à m’imaginer, d’une part, que ces « lobbys » ont une existence cachée et, d’autre part, que la majorité de la population pense que ces « lobbys » n’existent pas – deux circonstances qui permettraient au mot « reconnaître » de trouver application.

    Chez Mme Robin, cette dérive est particulièrement vicelarde. Par exemple, alors que René Truhaut a décrit l’œuvre de sa vie, avec à juste titre la fierté du devoir accompli, Mme Robin s’ingénie à le mettre en situation d’aveu de culpabilité. Voir par exemple ci-dessus : «  René Truhaut en personne qui, dans son article de 1973, reconnaît que le fameux ‘facteur de sécurité’, censé constituer l’ultime rempart contre la toxicité des poisons, relève de l’empirisme le plus pur ». L’empirisme, Mme Robin, fait partie des outils de décision tout ce qu’il y a de légitimes. Ou encore : « Cet ‘important concept des bénéfices versus les risques’ constitue même le fondement du système élaboré par René Truhaut, ainsi qu’il le reconnaît très crûment… ». Là encore, Mme Robin, il s’agit d’un concept d’application courante.
    Mais revenons en à M./Mme Ludof.

    En second lieu, les entités que vous appelez « lobbys » – Mme Robin use et abuse de ce terme, l’hyperbole dépréciative étant une des figures de style favorites des propagandistes pour désigner « l’autre camp » – ont une existence tout à fait légale, que ce soit en France ou au niveau de l’Union européenne. À Bruxelles, il existe un registre de « représentants d’intérêts », certes volontaire, mais tout ce qu’il y d’officiel. La Commission met aussi en œuvre des procédures de consultation des milieux intéressés tout à fait transparentes. Et si, comme c’est le cas dans toutes les relations humaines, certains se livrent à des manoeuvres déloyales, les entités qui sont classées dans la catégorie des « méchants » dans le monde dystopique de Mme Robin n’en ont pas le monopole.

    Tiens, à la lettre P du registre, vous trouverez aussi bien les Ports de Suède, PROFEL – l’Association européenne des transformateurs de fruits et légumes –, Procter & Gamble Europe, et le lobby anti-pesticides Pesticide Action Network Europe (dont Générations futures est une sorte de succursale en France).

    Et bien sûr Philip Morris International Inc., l’un des fournisseurs du poison quotidien de Mme Robin.

  169. @ ME51

    Tiens ta viré ta cuti ! Plus d’agriculture conventionnelle ou raisonnée marketing qui tue la poule aux œufs d’or !

    C’est vrai que les intrants sa fait mal au porte monnaie à moins d’avoir également des actions dans toute la chaine des lobbys comme par exemple SOFIPROTEOL !

    D’ailleurs Pochon milite pour une agriculture plus autonome (CEDAPA) mais les lobbys n’apprécient pas le bon sens paysan !
    Fini le fameux maïs – soja – pesticides – engrais chimique avec que des avantages pour les agriculteurs qui ont fait ce choix d’intérêt général mais par contre explique moi pourquoi son model n’a pas est généralisé ! Sa gène qui !!!! Surement pas les contribuables Français de la PAC et des dégâts collatéraux !!!!
    Le film herbes est très pédagogique, je te le recommande et fait le passer auprès de tes amis lobbyistes !!!

    Maintenant tu es sur la bonne voie, il te reste à mettre les cochons sur paille est tu seras au top de l’agriculture durable, une vrai révolution contre la cupidité !
    Je ne te présente pas les pionner de l’agriculture de conservations présent sur le site indiqué par tes soins « Claude et Lydia Bourguignon » anciennement de l’INRA :

    Concernant l’eau des toilettes, j’espère que tu as eu le temps de regarder sur Arte, le film documentaire « Water Makes Money » et méditer sur la politique de l’eau de la ville de Munich !!!
    http://www.solagro.org/site/im_user/153_notestechmunich.pdf
    Sinon tu le trouveras facilement sur internet !

    Encore quelques effort et bientôt les consom’acteurs citoyens contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux te remercieront comme Mme Marie-Monique Robin !!!

  170. @ EdBurke from Mon$anto

    Toi qui milite pour le progrès corrompus ou les bénéfices vont dans les poches des actionnaires lobbyistes et les dégâts collatéraux dans la poche des contribuables français trompés !
    J’espère que cet article te fera réfléchir ! Il s’agit d’une des alternatives à l’agriculture productiviste : l’Agroforesterie !
    Demande à @ ME51, il fait parti des élites (ingénieur, scientifique, agronome, lobbyiste) de ce pays et seul sa parole fait foi, les citoyens sont des illettrés !!!

    Rencontre avec Luang Po Anek
    Lunag Po Anek est un Moine bouddhiste de la tradition de la forêt à Ubon Ratchatani dans l’est de la Thaïlande. Il a fondé, il y a plus de vingt ans, sur des rizières infertiles et régulièrement inondées, un monastère de forêt dans un cadre tout simplement féerique, à l’esthétisme tout autant naturel qu’époustouflant. Le plus incroyable de cette histoire, c’est qu’il a refertilisé ces sols en récupérant les déchets alimentaires et les boues des fausses sceptiques de la grande ville avoisinante (Ubon). Au début l’odeur était insoutenable, se souvient-il avec un sourire, mais c’était un très bon exercice de lâcher prise pour les Moines ! Les gens le prenaient pour un fou à s’entêter à vouloir faire d’une aire totalement dégradée, une forêt luxuriante.
    Pas à pas, les moines ont acheminé des pierres, ou plutôt des menhirs dans certains cas (!!), récupéré des racines d’arbres, récupéré les sols, aménagé un étang, sculpté des bouddhas… Aujourd’hui on se promène dans cent hectares d’une forêt tellement riche et luxuriante, qu’on croirait qu’elle a toujours été là.
    Luang Po Anek ne s’est pas contenté d’œuvrer pour sa communauté de moines, il a monté une banque de buffles (pour donner des buffles à des petits producteurs pauvres de la région), une banque de semences de riz (à nouveau pour aider les petits producteurs affectés dans leurs récoltes, par un système de mise en commun volontaire d’une partie des récoltes), qui lui a attiré les foudres un temps des potentats locaux du secteur. Il a travaillé dans l’ombre, sans manuel ni experts en agronomie pour théoriser son approche « cradle to cradle »… Juste en observant la nature, humblement, pendant 20 ans, et avec les moines qui ont réalisé un travail de titan, sans jamais se mettre en avant. Aujourd’hui, des experts du monde entier viennent observer le miracle de ceux qui ont réussi à transformer des terres infertiles en forêt tropicale… uniquement à partir de déchets, de ce dont personne ne veut. Comme le lotus qui se nourrit de boue et donne une très belle fleur, il suffit de l’observer…

    J’espère que cela rendra, un peu plus humble certain lobby présent sur ce site : wackes seppi, Nsl says, aatea says……………….

    Source : http://www.purprojet.com/actualites/pure-rencontre/

  171. @ ME51

    Petite correction de ta phrase :

    La plupart des membres de l’Afis sont des scientifiques LOBBYISTES en retraite, ayant bossé pour Bayer, Monsanto, BASF Syngenta etc!!!

  172. @ Nsl

    « Bien entendu, ton truc stupide qui prétends avec une mauvaise foi légendaire que les anti-MMR sont des lobbyistes, c’est acceptable…. »

    – Ce n’est pas un truc stupide puisque vous ne pouvez pas me trouver un autre explication.
    Je t’ai déjà dit qu’un type qui est contre MM Robin n’est pas obligatoirement un lobbyiste s’il se » contente de venir le dire sur son blog. Maintenant , un type qui vient à longueur d’année critiquer MM Robin ne peut-être qu’un lobbyiste et tu ne pourras JAMAIS me prouver le contraire, ni me donner une autre explication cohérente et crédible.

  173. Zeppe says:

    29 mars 2011 à 7:35
    @ ME51

    Petite correction de ta phrase :

    La plupart des membres de l’Afis sont des scientifiques LOBBYISTES en retraite, ayant bossé pour Bayer, Monsanto, BASF Syngenta etc!!!

    => toujours de la diffamation?
    rien d’autres comme arguments,

  174. pas de réponse sur cette intervention?

    …://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/environnement/contaminants-alimentaires/pr-narbonne-notre-poison-quotidien-accumule-les-contre-verites.html

  175. Bonjour Mme Robin,

    tout d’abord je tiens a vous féliciter pour le travail que vous faites!
    Je suis étudiante et je dois bientôt présenter un exposé, le sujet que j’ai choisi est
    « Do the food industries serve public interest or private interest? », je dois évidemment être nuancée et le but est que les gens ressortent de l’auditoire en ayant appris quelque chose.
    Je me demandais, en Europe nous avons quand même pleins de lois qui protègent les consommateurs, des campagnes publicitaires financées par l’Etat qui incitent les gens à manger sainement, cette semaine en Belgique c’est la semaine des pesticides par exemple, donc on tente de montrer aux gens les dangers de ceux-ci et de leur montrer comment vivre sans. Comment le gouvernement peut-il à la fois mener de telles « actions » et à la fois faire passer des lois qui sont complètement à l’encontre de la santé et le bien des consommateurs?
    L’Europe ne fait-elle que suivre le mouvement de ce qui se passe aux Etats-Unis ou est-elle aussi corrompue que la-bas?
    D’avance merci !

  176. @ lisa

    « et zeppe dans son immense « clairvoyance » et du fait de sa très grande culture scientifique est le seul à même de décréter lesquelles. Amen ! »

    – Inutile d’avoir une « très grande culture scientifique » pour savoir que le vaccin contre la tuberculose ou le tétanos sont de bonne découvertes scientifiques car elles ont permis de sauver des vies alors que le Zylon B , gaz qui a été utilisé dans les chambres à gaz, en est une désastreuse.

    Et toi lisa, tu es quoi au juste, pour prendre la défense des lobbies ? Je suppose que tu es prof toi aussi ???

  177. Eau pure says:

    29 mars 2011 à 0:02
    @ EdBurke from Mon$anto

    Toi qui milite pour le progrès corrompus…

    ….
    de boue et donne une très belle fleur, il suffit de l’observer…

    J’espère que cela rendra, un peu plus humble certain lobby présent sur ce site : wackes seppi, Nsl says, aatea says………………. »

    bien étrange texte, cela ressemble terriblement à un disours de secte.
    ….

  178. A Eau Pure

    Pourquoi présupposez-vous dans chacun des messages que vous m’adressez qu’il faut que je m’informe davantage ou que je rende mes opinions moins partiales ? Pour que cela soit admissible, il faudrait d’abord montrer que le diagnostic qui sous-tend ce conseil (je suis partial et/ou sous-informé) est lui même pertinent.

    Or vous avez un moyen très simple de le faire : si vous voulez réellement m’éclairer, pourquoi ne pas répondre aux quelques questions simples que je pose ici, après m’être informé ? Si mes sources s’avèrent ainsi défectueuses, j’irai examiner celles que vous me proposez. Mais en attendant, je n’agirais certainement pas comme si la différence d’opinions qui nous sépare était due à de la partialité ou du manque d’information (et votre manière de le présupposer en me renvoyant à telle ou telle référence est une manière de refuser le débat).

    Enfin, quant à la question de savoir ce qui est le sujet ici : la question de l’agriculture productiviste etc., n’est jamais qu’un aspect bien particulier de la question générale de la technique, du progrès, du destin humain et de son rapport à la nature – par conséquent, il n’y a pas d’alternative qui oblige à parler soit de l’un soit de l’autre, et en ce qui me concerne, j’envisage le cas des pesticides essentiellement comme un symptôme d’une attitude face à la technique en général
    Si vous pensez qu’il en va autrement, je voudrais, là aussi, des arguments, s’il vous plaît, et non des conseils.

  179. A Eau Pure (P.S.)
    « Toi qui milite pour le progrès corrompus ou les bénéfices vont dans les poches des actionnaires lobbyistes »

    Enfin, j’aimerais savoir une chose : pourquoi cette persistance à me tutoyer ?
    Faut-il être forcément mal élevé pour défendre la nature ? Est-ce une façon de rejeter la civilisation et ses codes ? Avant de me donner d’autres conseils pour me cultiver et me rendre moins méchant, faites un effort de courtoisie.

  180. zeppe a écrit :

    « Inutile d’avoir une « très grande culture scientifique » pour savoir que le vaccin contre la tuberculose ou le tétanos sont de bonne découvertes scientifiques car elles ont permis de sauver des vies alors que le Zylon B , gaz qui a été utilisé dans les chambres à gaz, en est une désastreuse. »

    Hé, zeppe, il ne s’agit pas du Zylon B, mais du ZyKlon B, même ça tu l’ignores et tu voudrais donner des leçons… tu fais rigoler tout le monde…

  181. Berny a écrit :

    « @EAU PURE

    J’aime bien vos « fausses sceptiques » . Elles me laissent dubitatif! »

    moi, elles m’écroulent de rire…

    Eau pure est un adepte du « copier-coller », i.e. quelqu’un qui recopie sans réfléchir… le plus marrant c’est que la même idiotie est laissée à l’identique sur tous les sites à la noix qui reprennent cette « info », c’est dire ce que ces gens-là ont dans la tête !…..

  182. Mlle Aline (29 mars 2011 à 10:27,

    Cela m’étonnerait fort que Mme Marie-Monique Robin vous réponde.

    Vous écrivez « … le sujet que j’ai choisi est « Do the food industries serve public interest or private interest? », je dois évidemment être nuancée ». Désolé de vous reprendre sur ce point : vous devez être objective.

    Posez-vous donc la question de savoir comment nourrir – en Europe et ailleurs – une population croissante, de plus en plus urbanisée, de plus en plus dépendante d’une alimentation rapide, que ce soit au domicile ou à l’extérieur.

    Faites marcher votre cerveau et demandez-vous si « on » ne vous « bourre pas le mou ».

    Pensez-vous réellement que la démocratie est dévoyée (« corrompue » comme vous écrivez) au point de « faire passer des lois qui sont complètement à l’encontre de la santé et le bien des consommateurs » ? Demandez-vous s’il n’y a pas un mouvement médiatiquement bien représenté et fort actif qui surfe sur le malaise et le mal-vivre ambiant (qu’il contribue du reste à alimenter) pour vendre de la peur, un article toujours plus profitable que l’optimisme.

    Je lis sur :

    …://www.semaine-sans-pesticides.com/download/Note%20d’information%20SSP2011.pdf

    « Créée en 2006 à l’initiative de l’ACAP (Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides) réseau initié en 2004 par Générations Futures (…://www.générations-futures.com), la semaine pour les alternatives aux pesticides est devenue l’évènement fédérateur qui permet de maintenir la pression sur les décideurs et montrer que l’on peut et que l’on doit se passer des pesticides. » (les italiques sont de moi)

    Savez-vous que l’agriculture dite biologique emploie aussi des pesticides, dont certains sont très préoccupants du point de vue de la santé publique, davantage que leurs homologues de synthèse (exemple : roténone et maladie de Parkinson), ou de l’environnement (exemple : cuivre et sols, ou spinosad et abeilles) ? Voulez-vous vous passer d’insecticides domestiques et de lotions anti-moustiques, de produits antimites ?

    Puisque vous êtes belge, savez-vous que sans anti-mildiou (dans le cas de l’agriculture biologique, c’est le cuivre épandu en assez grande quantité), c’est la quasi-certitude de ne pas avoir de frites ?

  183. @ EdBurke from Mon$anto

    « Les OGM , l’agriculture intensive pleine de pesticide n’en font pas partie. »
    « Et on peut penser le contraire ? Ou c’est hors-discussion ? Le débat n’est justement pas réglé. »

    – Une telle question laisse entendre clairement que tu es POUR l’agriculture intensive et les pesticides. Pourquoi? Si tu ne fais aucun business avec, pourquoi la défendre, sachant que le rapport de Olivier De Schutter indique qu’en à peine 10 ans, les petits agriculteurs peuvent doubler la production alimentaire des régions vulnérables en recourant à des méthodes de production écologiques .

    « Vous n’avez pas le sentiment, que, parfois, certains anti-OGM ont tendance à diffuser une information où le but est avant tout de mobiliser, et où l’exactitude scientifique est un peu secondaire ? »

    – Les anti-OGM ne sont pas des scientifiques. Vous non plus d’ailleurs. Nous n’avons donc pas à trancher (comme le font des aatea, Berny et autres wappe seppi) Il revient aux scientifiques de parler science et basta. La seule chose que nous puissions faire c’est de leurs faire confiance. Or certains scientifiques, très peu nombreux, travaillant pour des lobbies, semblent être pro-OGM et d’autres non.
    Exemple : Axel Kahn et Albert Jacquard sont tous les 2 de grand généticiens. Le premier est pro-OGM le second est contre. Le premier se contente de nous dire que « c’est pas dangereux ». Le second affirme que la faim dans le monde n’est pas du au manque de nourriture mais à la mauvaise répartition des richesses et que les OGM ne sont pas une solution.
    Je préfère me fier à Albert Jacquard qu’à Axel Kahn. Nous avons des millions de preuves que lorsque le profit est en jeu, les entreprises peuvent se conduire de manière peu scrupuleuse envers les gens : délocalisations, mensonges, pollution, etc voir affaires de l’amiante, du Médiator, Tchernobyl, Bhopale, Monsanto etc….

    Si tu ne vens pas de pesticide ni d’OGM, je ne vois pas ce qui t’amène à les défendre et encore mois à t’attaquer à ceux qui les combattent.

  184. @ lisa

    1) Une faute de frappe ne change rien à la signification de mon argument.
    2) Tu te débines aussi lâchement que les autres puisque tu ne réponds pas à ma question.

  185. « Pourquoi? »
    Je l’ai déjà dit.

    « Le second affirme que la faim dans le monde n’est pas du au manque de nourriture mais à la mauvaise répartition des richesses et que les OGM ne sont pas une solution. »
    En disant cela, Jacquard excède le champ de ses compétences. Et il devrait ne pas le faire. Dire que la pauvreté est due à une mauvaise répartition, c’est un raccourci commode qui occulte le nœud du problème : le développement économique. Aucune politique de redistribution ne remplace le développent. De plus, lorsqu’un pays se développe, les pouvoirs totalitaires perdent en général de leur emprise.
    En effet, s’il est vrai que démocratie et suffisance alimentaire sont liés, le lien est nettement plus subtil qu’un rapport de cause à effet comme celui que désigne Jacquard. S l’on examine l’histoire, on voit que c’est souvent lorsqu’un certain niveau de développement est atteint que les formes politiques deviennent efficace. C’est d’abord le développement et non une meilleure répartition qui est la réponse. Aucun pays n’est sorti de la misère (à ma connaissance) grâce à une meilleure répartition des richesses internationales, mais toujours en se développant, notamment en passant à des modes de production plus efficaces.
    Sur le plan intérieur :
    Les pays qui connaissent des pénuries alimentaires ne subissent pas la méchanceté d’une mauvaise répartition, mais leur dépendance par rapport à une nature qui se fiche bien que les enfants meurent de faim. c’est en arrêtant de subir la nature que l’on accède à la sécurité alimentaire, et non lorsque les autres ont décidé d’être gentils.
    Cela est vrai aussi sur le plan intérieur : si les gens de l’Orissa vivent presque pour moitié sous le seuil de pauvreté, c’est d’abord parce qu’ils ne sont pas assez développés et qu’ils doivent attendre le bon vouloir des autres.
    De même, si vous avez un pouvoir politique très redistributeur, mais qui ne produit pas assez, il n’empêche pas la misère.
    Enfin, quels seraient les pays pratiquant une agriculture intensive à grande échelle et qui souffrent de la faim ?

    « Nous avons des millions de preuves que lorsque le profit est en jeu, les entreprises peuvent se conduire de manière peu scrupuleuse envers les gens : délocalisations, mensonges, pollution, etc voir affaires de l’amiante, du Médiator, Tchernobyl, Bhopale, Monsanto etc…. »
    c’est aussi grâce à des opérateurs privés que l’on a découvert beuacoup de choses qui ont amélioré le sort de l’humanité. Pourquoi occulter cela ? Les démarches intéressées des labos pharmaceutiques ont fait beaucoup plus de bien à l’humanité que les bonnes intentions des communistes du XXième siècle.
    Il se trouve que les gens vivent mieux en général dans les sociétés où l’économie est gouvernée par le marché, le profit, et non un Etat qui verrouille tout – il y a des exceptions, mais peu.

    « Si tu ne vends pas de pesticide ni d’OGM, je ne vois pas ce qui t’amène à les défendre et encore mois à t’attaquer à ceux qui les combattent. »
    Cette question à laquelle j’ai répondu un million de fois en attendant que vous répondiez aux miennes, me décide à m’en aller. Mon séjour sur cette page robinbesque est terminé. Je crois avoir patiemment attendu les éléments de réponse qui ne viennent jamais (mais des conseils et des questions, en revanche, j’en ai plein).

    Au revoir à tous ceux qui ne m’ont ni insulté, ni traité de lobbbyiste.. A nsl, lcep, Wackes seppi, aatea, et tous les autres, bon courage. A bientôt peut-être.

  186. zppe a écrit :

    « 1) Une faute de frappe ne change rien à la signification de mon argument. »

    sauf qu’il ne s’agit pas d’une faute de frappe puisque tu l’as répétée dans plusieurs discussions de ce blog…

    « 2) Tu te débines aussi lâchement que les autres puisque tu ne réponds pas à ma question. »

    il y en a un seul qui ne répond jamais aux questions ici et c’est toi et pourtant il y en a eu de très nombreuses qui t’ont été posées. La vérité c’est que tu es évidemment incapable d’y répondre.

    Dans un accès de sagesse qui mérite d’être souligné vu sa rareté dans ses propos, il a aussi écrit :

    « Il revient aux scientifiques de parler science et basta. La seule chose que nous puissions faire c’est de leurs faire confiance. »

    exactement et contrairement à ce que tu prétends (ou à ce que tu crois savoir) toutes les études scientifiques dûment publiées dans des revues scientifiques, c’est à dire des centaines, (et pas des reportages télé, ni des racontards de sites militants…) n’ont jamais démontré le moindre problème avec des OGM… puisque tu l’écris, tu dois donc leur faire confiance tous ceux qui ont essayé de démontrer le contraire s’y sont cassé les dents et tous ceux qui prétendent le contraire racontent des bobards !

  187. Lisa ouvrez les yeux, il y a des problèmes avec les ogm.

    http://www.veganpeace.com/fr/biologique/ogm.htm
    « Le problème avec les plantes modifiées résistantes aux herbicides est que cela va aussi rendre les mauvaises herbes de plus en plus résistantes à ces herbicides. Ceci fait échouer le but entier du génie génétique et va finalement résulter à un besoin d’utiliser soit plus d’herbicides, soit de changer pour plus de produits chimiques toxiques, causant une augmentation de la pollution du sol et des eaux souterraines. »
    « L’Argentine est pour l’instant le second plus gros producteur de cultures modifiées génétiquement dans le monde. Cependant, ces cultures sont exportées pour la nourriture du bétail alors que des millions d’argentains souffrent de la faim. »

  188. @ Berny

    Je vois que l’humilité ne fait pas parti de ton éducation mais ce n’est grave car à la différence de toi, lui il est parti d’une base de sol stérile qui sont aujourd’hui très fertile !
    Il ne sort pas d’une école d’ingénieur, tu sais ceux qui disent qu’il faut mettre dans l’alimentation des herbivores, des farines animales en provenances d’équarrissage pour les transformer en carnassier donc les dégâts ont été pris en charge par les consom’acteurs contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux !

    J’espère que ta poule aux œufs d’or ce porte bien car quand tu sentiras la merde, il sera trop tard !!!

    P/S: fait comme les experts ! Va prendre des leçons sur place, c’est gratuit et diffuse ce nouveau savoir auprès de tes amis les lobbyistes !!!

  189. @ aatea

    Alors ce livre « Pesticides » Révélation sur un scandale Français «, j’espère que tu prends plaisirs à le découvrir !!!!!!!!

    Quand tu auras terminé fait moi signe car au sujet des sectes, j’ai encore de la lecture à te proposer !!!

    Sinon ta bien retenu la leçon ! Quand tes parcelles sentiront la merde, il sera trop tard !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Mais comme pour les experts, tu pourras te renseigner afin de recevoir des leçons et les partager auprès de tes amis les lobbyistes !!!!

  190. Madame,

    Nous sommes des étudiants de l’Institut « Génie de l’Environnement Ecodéveloppement » (ig2e), rattaché à l’Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL), formant des professionnels maîtrisant les disciplines, les concepts et les pratiques de l’ensemble des métiers de l’environnement.

    Cette année l’UCBL fête ces 40 ans. Dans ce cadre, une série de manifestations aura lieu sur le campus de la Doua tout au long de l’année universitaire.

    Pour participer à cet évènement, un groupe d’étudiant du Master « Environnement et Risques » de l’ig2e souhaite organiser la projection d’un film suivi d’un débat le Mardi 24 mai 2011 avec pour thème principal :
    « Quels toxiques dans notre assiette ? »

    Nous souhaiterions réaliser ce débat après la projection du film « Notre poison quotidien ».
    Nous avons déjà plusieurs personnes de la région Rhône-Alpes qui serait prêtes à participer à cet évènement :
    • Christine BAZIN : Ecotoxicologue à INSALVOR division POLDEN,
    • Jacqueline COLLARD, Présidente de l’association Santé Environnement Rhône-Alpes (SERA).

    Nous souhaiterions être mis en contact avec Mme ROBIN pour savoir si elle serait disponible et intéressée pour présenter son film et participer au débat.

    Vous pouvez nous contacter par courriel à l’adresse suivante : jeremy.cucchi@yahoo.fr

    Les étudiants du master « Environnement et risques »
    Institut Génie de l’Environnement Ecodéveloppement

  191. @ EdBurke from Mon$anto

    1) Il me semble que vous dénigrez systématiquement Mme Marie-Monique Robin car celle-ci serait selon vos dires, une menteuse !!!
    2) Cette personne ayant déjà réalisé un film documentaire « Le monde selon Monsanto » accompagné par un livre, je n’arrive pas à comprendre pourquoi, vous ne l’avez pas décrié également à moins que vous ne soyer déjà intervenu sur son ancien blog sous un autre pseudonyme comme font tout les lobbyistes grassement payé pour faire de la désinformation !!!
    3) Si le reportage de Mme Marie-Monique Robin est mensonger ! Pourquoi ne faite vous pas un procès afin de vérifier ce que vous insinuez ! Allez aux bouts de vos convictions ou alors arrêter de faire le guignol !!!
    4) Je vous ai proposé un livre écrit par un agriculteur mais j’aurais put vous proposé un des livres écrits par le Prix Nobel de la Paix, Mme Wangari Maathai comme par exemple « Un défi pour l’Afrique » ou on comprend très bien pourquoi de nombreux africains meurent de fain mais surtout à cause de qui et pourquoi sa dure !!!!!
    Pour les actes concrets renseignez vous sur la ceinture verte et le résultat de leur démarche !!!
    5) Puisque vous êtes très cultivé comme nos élites (ingénieur, scientifique….) et comme nous les simples citoyens lambdas qui devons faire confiance à notre démocratie et comme vous n’avez pas réponse aux questions que vous posez auprès de l’auteur de ce blog, vous pouvez aller vous défoulez par exemple en prenant contact auprès de Mr Pierre RABHI « association COLIBRI » qui est agriculteur, philosophe, écrivain et penseur français d’origine algérienne.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Rabhi

    Concernant mon impolitesse ! Quand vous n’aurez expliqué honnêtement et impartialement le pourquoi du comment avec la science et nos élites ou sont nos gardes fous avec comme exemple la problématique du nucléaire et son actualité ! Je vous répondrai différemment !!!

  192. @ lisa

    Rien que pour toi, un autre copié collé :

    Le scandale de l’agriculture folle 2009 André Pochon

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Pochon

    J’espère que ton intelligence te permettra de t’inspirer de cette personne qui a été agriculteur afin d’acquérir seulement un petit peu de bon sens paysan !!!
    Sinon ta retenu la leçon ! Quand tu sentiras la merde, il sera trop tard !!!!!

    Question : Le fameux (maïs – soja – pesticides – engrais synthèse) :
    1) Les avantages sont pour qui ?
    2) Les inconvénients sont pour qui
    3) Qui paye la facture ?

  193. @CUCCHI

    « Nous avons déjà plusieurs personnes de la région Rhône-Alpes qui serait prêtes à participer à cet évènement :
    • Christine BAZIN : Ecotoxicologue à INSALVOR division POLDEN,
    • Jacqueline COLLARD, Présidente de l’association Santé Environnement Rhône-Alpes (SERA).
     »
    +MMR
    Au moins, comme ça, le débat sera impartial 🙂

  194. allons, allons, eau pure un peu de calme, inutile de devenir grossier parce que vous êtes incapable d’argumenter de vous-même et que vous êtes obligé de procéder au « copier-coller » provenant de sites tellement nuls qu’ils ont été incapables de relever (pas plus que vous d’ailleurs) l’énormité des âneries qu’ils relaient : les « fausses sceptiques » et que ça montre bien qu’ils n’ont pas grand’chose dans la tête. Vous en avez d’autres des comme ça ?

  195. lisa (29 mars 2011 à 14:19) a écrit :

    « Eau pure est un adepte du « copier-coller »*, i.e. quelqu’un qui recopie sans réfléchir… le plus marrant c’est que la même idiotie est laissée à l’identique sur tous les sites à la noix qui reprennent cette « info », c’est dire ce que ces gens-là ont dans la tête !….. »

    Comme le montre son inénarrable billet sur la tarte aux cerises industrielle, Mme Marie-Monique Robin est aussi une adepte du copier-coller et plus généralement de ce nouvel animisme centré sur la Bonne Mère Nature qui les mène à abdiquer leur jugement dès lors qu’ils trouvent un morceau conforme à leur croyance.

    Le cas de « Rencontre avec Luang Po Anek » est particulièrement intéressant.

    Crédibilité de la source ? Au mieux douteuse.

    Crédibilité du texte ? Nulle.

    Il est particulièrement significatif qu’une recherche sur « Luang Po Anek » ne mène qu’à des sites liés à la galaxie Tristan Lecomte (un marchand qui surfe sur la vague équitable avec Alter Eco – …://tristanlecomte.altereco.com/about.html) ou des sites qui ont fait un copier-coller à partir de l’un des précédents. Pourtant « des experts du monde entier viennent observer le miracle de ceux qui ont réussi à transformer des terres infertiles en forêt tropicale… »

    Sur le fond, l’histoire est invraisemblable. Qu’on m’explique, par exemple, comment il a pu prendre possession d’une centaine d’hectares de rizières, comment il a récupéré, transporté, épandu les « les boues des fausses sceptiques » (d’ailleurs, y a-t-il des fosses septiques…), comment a pu naître en vingt ans une « forêt tellement riche et luxuriante, qu’on croirait qu’elle a toujours été là ». On doit aussi supposer que, parti de « rizières infertiles et régulièrement innondées » (je garde l’orthographe), on a maintenant « un monastère de forêt dans un cadre tout simplement féerique » qui n’est plus inondé.

    Si vous êtes amateurs de belles histoires d’arbres, lisez Jean Giono, L’homme qui plantait des arbres (par exemple …://www.perso.ch/arboretum/pla.htm).

    _______________

    * « Rencontre avec Luang Po Anek » – …://www.purprojet.com/actualites/pure-rencontre/

  196. Merci Eau pure pour cette info.
    Je vais la diffuser
    Voilà l’exemple de quelqu’un d’évolué.
    Il faudrait que çà inspire certains agriculteurs »demeurés » (comme il le dit lui-même) comme ME51 qui en sont toujours à l’époque préhistorique de l’intensif chimique et des OGM.

  197. Eau pure says:

    28 mars 2011 à 23:34
    @ ME51

    Tiens ta viré ta cuti ! Plus d’agriculture conventionnelle ou raisonnée marketing qui tue la poule aux œufs d’or !

    C’est vrai que les intrants sa fait mal au porte monnaie à moins d’avoir également des actions dans toute la chaine des lobbys comme par exemple SOFIPROTEOL !

    D’ailleurs Pochon milite pour une agriculture plus autonome (CEDAPA) mais les lobbys n’apprécient pas le bon sens paysan !
    Fini le fameux maïs – soja – pesticides – engrais chimique avec que des avantages pour les agriculteurs qui ont fait ce choix d’intérêt général mais par contre explique moi pourquoi son model n’a pas est généralisé ! Sa gène qui !!!! Surement pas les contribuables Français de la PAC et des dégâts collatéraux !!!!
    Le film herbes est très pédagogique, je te le recommande et fait le passer auprès de tes amis lobbyistes !!!

    Maintenant tu es sur la bonne voie, il te reste à mettre les cochons sur paille est tu seras au top de l’agriculture durable, une vrai révolution contre la cupidité !
    Je ne te présente pas les pionner de l’agriculture de conservations présent sur le site indiqué par tes soins « Claude et Lydia Bourguignon » anciennement de l’INRA :

    Concernant l’eau des toilettes, j’espère que tu as eu le temps de regarder sur Arte, le film documentaire « Water Makes Money » et méditer sur la politique de l’eau de la ville de Munich !!!
    http://www.solagro.org/site/im_user/153_notestechmunich.pdf
    Sinon tu le trouveras facilement sur internet !

    Encore quelques effort et bientôt les consom’acteurs citoyens contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux te remercieront comme Mme Marie-Monique Robin !!!

    Arrétes de pavoiser,Claude Bourguigon est un charlatan comme les autres qui profite de la sottise des gens comme toi pour faire du fric
    Le site en question « Agriculture de conservation » ne dit pas qu’il faut arrèter les pesticides,d’ailleurs l’utilisation du glyphosate est à ce jour incontournable dans le semis direct,technique se raprochant le plus de ce qui se passe dans la nature.
    Je te répète et surtout à l’auditoire que la technique à Pochon se limite exclusivement à l’alimentation des bovins et il n’a aucune technique pour alimenter les humains à part toi si tu veux manger de l’herbe.

    Enfin ,j’aimerais bien savoir ce que deviennent les boues de ville de Munich,qui sont comme dans toutes les villes du monde bourrés de métaux lourds,d’antibiotiques,de produits pharmaceutiques et de produits ménagers de toutes sortes?
    Je suppose donc que la merde  » des bons écolos munichois » est plutôt épandu très loin de la ville sur des terres « pesticidées régulièrement » plutôt que sur et au dessus de la nappe d’eau qui abreuve « ces bons écolos » et ces merveilleux champs bios ».

    Au fait Eau Pure ,le tient (ton caca) qu’on fait tu?

  198. @ EdBurke from Mon$anto

    « Si tu ne vends pas de pesticide ni d’OGM, je ne vois pas ce qui t’amène à les défendre et encore mois à t’attaquer à ceux qui les combattent. »
    Cette question à laquelle j’ai répondu un million de fois en attendant que vous répondiez aux miennes, me décide à m’en aller. Mon séjour sur cette page robinbesque est terminé.  »

    – Ce qui te décide à t’en aller c’est que tu es coincé. On sait bien que tu n’es pas du tout prof de philo mais un lobbyiste qui fait mal son boulot. Un peu comme Lisa qui tourne en rond autour d’une question d’orthographe mais qui se garde bien de me répondre.

    Un lobbyiste ne pourra jamais se déguiser. Ils sont reconnaissables de suite.

  199. @ lisa «les catastrophes annoncées n’ont pas eu lieu… »

    Monsanto et cie créent des catastrophes pour s’enrichir et lisa est toujours volontairement aveugle!
    lisa se réjouit de la pauvreté engendrée par les cultures ogm.

    http://www.stop-monsanto.qsdf.org/soja_argentine.html
    Soja transgénique en Amérique Latine : une machinerie de faim, de déboisement et de dévastation socio-écologique

    L’expansion du soja en Amérique Latine représente une menace récente et puissante sur la biodiversité au Brésil, en Argentine, au Paraguay, en Bolivie et en Uruguay. Le soja transgénique porte bien plus préjudice à l’environnement que d’autres cultures, car en plus des effets directs dérivés des méthodes de production, et principalement de l’usage copieux d’herbicides et de la contamination génétique, sa culture impose des projets d’infrastructure et de transport énormes (voies navigables, autoroutes, voies ferrées et ports) qui ont un impact sur les écosystèmes et facilitent l’ouverture d’énormes extensions de territoires à des pratiques économiques dégradantes et à des activités de type extractif. La production de sojas résistants aux herbicides entraîne aussi des problèmes environnementaux tels que la déboisement, la dégradation des sols, la pollution, la concentration sévère de terres et de revenus, l’expulsion de la population rurale sur les frontières amazoniennes par exemple ou vers des zones urbaines, augmentant ainsi la concentration des pauvres dans les villes. L’expansion du soja dévie aussi des fonds publics qui auraient pu être destinés à l’éducation, la santé et la recherche de méthodes agro-écologiques alternatives de production. Parmi les impacts multiples de l’expansion du soja, on remarque la réduction de la sécurité alimentaire des pays-objectifs, puisqu’on utilise des terres qui servaient avant à la production laitière, céréalière et aux vergers, et qui à présent sont consacrées au soja d’exportation. Tant que ces pays continueront à suivre des modèles néo-libéraux de développement et à répondre aux signaux des marchés extérieurs (en particulier la Chine) et à l’économie mondialisée, la prolifération rapide du soja continuera de croître et bien sûr, les impacts écologiques et sociaux qui y sont liés le feront aussi.

  200. @ME51
    « Enfin ,j’aimerais bien savoir ce que deviennent les boues de ville de Munich,qui sont comme dans toutes les villes du monde bourrés de métaux lourds,d’antibiotiques,de produits pharmaceutiques et de produits ménagers de toutes sortes?
    Je suppose donc que la merde  » des bons écolos munichois » est plutôt épandu très loin de la ville sur des terres « pesticidées régulièrement » plutôt que sur et au dessus de la nappe d’eau qui abreuve « ces bons écolos » et ces merveilleux champs bios ». »

    Oui, et alors ? Vous voulez en venir où ?

    Cela vous pose-t-il un problème que l’eau à Munich ne soit pas traitée (manque à gagner pour les sociétés qui nous veulent du bien! pas de bol c’est en régie publique ….) ? sinon, c’est quoi votre solution ? Polluer la nappe phréatique ? Pour pouvoir la traiter ensuite ?
    De manière globale, les substances que l’on retrouve dans les eaux usées sont un problème ….. mais cela n’a rien à voir avec le choix qui a été fait à Munich. Aux « bons écolos », vous préférez apparamment de « bons pollueurs ». Bizarre votre manière de renverser toute initiative positive. D’ailleurs dans les autres villes, le problème des boues est-il différent qu’à Munich ? Où est le rapport ? A part les « méchants écolos » ?

  201. @ stanisla
    entièrement d’accord avec vous.
    Les OGM, c’est un peu comme les anti-biotiques pour lesquels on a aujourd’hui des résistances.

    La seule motivation est le profit immédiat puisqu’ à long terme, les OGM agricoles « fabriqueront » aussi leurs organismes résistants. C’est une fuite en avant qui n’apporte rien, si ce n’est du fric pour certain à court terme. Mais c’est bien là qu’est le business !!!

  202. @ Lufof

    Je vois que j’ai taper dans le mille.
    L’écologie près de chez vous et la merde près de « chez les autres ».

    Ce que je veux dire c’est que certains consommateurs et tous les écolos en général « veulent que l’agriculture dite intensive disparaisse au profit de l’agriculture biologique,dite non polluante » alors que leurs détritus de tous les jours ne sont bien évidemment pas épandus sur les terres cultivées en bio!!!!car chargés d’un tas de produits « non naturelles et toxiques » risquant de polluer « la production bio et également et surtout l’eau bu par ces mêmes « écolos du gosier « mais pas  » vraiment en ce qui concerne leur derrière »…

    Heureusement qu’il y a encore des agris » dits pollueurs « pour épandre la bonne merde des villes comme celle des Munichois ,réputés « Super Ecolos »!!!!

    Sachez que j’utilise des produits phytosanitaires sans pour autant polluer mon environnement,il suffit de respecter des règles élémentaires qui conditionnent d’ailleurs nos aides PAC.
    Le puit du réseau d’eau potable qui alimente nos 5 communes , n’a jamais dépassé les 0.1 mg de pesticide par litre et les seules traces de pesticides se limite à des traces(non quantifiable) d’atrazine utilisée à l’époque pour desherber le maïs cultivé tous les ans autour du puit,les nitrates étaient à 19 mg par litre l’an passé.

    Au fait, votre caca à vous,il va où?

  203. @ME51
    « Au fait, votre caca à vous,il va où? »
    Euh, dans les toilettes, comme le votre ….. ouh, le niveau s’élève grace à vous, mreci !

    « Je vois que j’ai taper dans le mille.
    Euh, la c’est de la vantardise !!! Vous n’avez même pas touché la cible ……
    Alors je répète :
     » …/… D’ailleurs dans les autres villes, le problème des boues est-il différent qu’à Munich ? Où est le rapport ? » Parce que les gens qui n’ont aucune fibre de préservation écologique se foutraientt selon vous qu’on pourrissse les nappes phréatiques dont ils s’abreuvent ?

    « Sachez que j’utilise des produits phytosanitaires sans pour autant polluer mon environnement,il suffit de respecter des règles élémentaires qui conditionnent d’ailleurs nos aides PAC. »
    Bravo alors !! Mais je dois vous croire sur parole là (j’ai un peu de mal).
    Mais c’est pas comme en Bretagne par exemple hein ? Parce que là, il ne s’agit pas du caca des vilains écolos ….. Hein ? Et y va où le caca des gentils cochons stabulés qui lui est complètement exempt d’antibio etc ? Vous voyez bien que votre diatribe sur les vilains écolos et leur caca ne rime à pas grand chose et n’a aucun sens, alors de grace, laissez tomber ….. la matière fécale ….. dans la fausse sceptique de Lisa 🙂

  204. Stanislas says:

    L’expansion du soja en Amérique Latine représente une menace récente et puissante sur la biodiversité au Brésil, en Argentine, au Paraguay, en Bolivie et en Uruguay. Le soja transgénique porte bien plus préjudice à l’environnement que…
    …qui y sont liés le feront aussi.

    => c’est fou, mais alors s’ils avaient plantés du soja « conventionnel », il n’y aurait aucun problème?
    Vous vous moquez du monde?

  205. « c’est fou, mais alors s’ils avaient plantés du soja « conventionnel », il n’y aurait aucun problème? »

    Non, mais pourquoi en rajouter un alors ?

  206. ludof says:

    30 mars 2011 à 14:50
    « c’est fou, mais alors s’ils avaient plantés du soja « conventionnel », il n’y aurait aucun problème? »

    Non, mais pourquoi en rajouter un alors ?

    => pour faire plus simple, c’est donc le maïs le problème?

    et pourquoi y a t »il une telle augmentation de la demande?

  207. @ aatea
    « => pour faire plus simple, c’est donc le maïs le problème? »

    Vous mélangez vos fiches sur le maïs avec celles sur le soja 😉

  208. désolé, je reprends
    => pour faire plus simple, c’est donc le soja le problème?

    et pourquoi y a t »il une telle augmentation de la demande?

  209. Soja conventionnel ou pas. Le problème est surtout le modèle agricole proposé, les OGM ne sont là que pour « optimiser » et maximaliser ce modèle.
    Une augmentation de la demande ? de la part de qui ?

  210. « ludof says:
    Une augmentation de la demande ? de la part de qui ? »

    il faut lire ce qui est écrit
     » L’expansion du soja en Amérique Latine … »
    expansion, donc augmentation de la demande, et d’après vous d’où vient l’augmentation de la demande?

  211. Quand on part de zero, et qu’on arrive à un, on est en pleine expansion aussi.

    « d’après vous d’où vient l’augmentation de la demande? »
    Des grands domaines qui font de la monoculture, non ?

  212. @aatea
    «c’est fou, mais alors s’ils avaient plantés du soja « conventionnel », il n’y aurait aucun problème?»

    Toujours aussi nul aatea.
    La culture du soja « conventionnel » ne rapporte rien à Monsanto.
    C’est bien le soja transgénique en Amérique Latine qui provoque une machinerie de faim, de déboisement et de dévastation socio-écologique au profit de Monsanto.

  213. @stanislas

    « Toujours aussi nul aatea.
    La culture du soja « conventionnel » ne rapporte rien à Monsanto.
    C’est bien le soja transgénique en Amérique Latine qui provoque une machinerie de faim, de déboisement et de dévastation socio-écologique au profit de Monsanto. »

    ce qu’aatea veut dire c’est que ce n’est pas parce que le soja est OGM qu’il y aurait tout ce que ton site militant décrit (et qui reste à prouver…) c’est parce que les Argentins se sont lancés dans la monoculture intensive du soja et que le soja OGM est le plus performant ! Petit rappel, à la fin des années 1990 l’Argentine était en situation de faillite aujourd’hui ce n’est plus le cas alors les imprécations de ton site….

    Et pour finir, en Argentine, Monsanto, comme dans de nombreux pays, est bien incapable de récupérer des royalties… si certains profitent du boom ce sont les agris qui cultivent le soja OGM et ça ça vous énerve parce que vous avez toujours prétendu le contraire…

  214. @ME51 qui répond à Eau pure

    « Arrétes de pavoiser,Claude Bourguigon est un charlatan comme les autres qui profite de la sottise des gens comme toi pour faire du fric »

    c’est celui qui prétend qu’en France plus personne n’étudie la microbiologie des sols !… la preuve qu’il raconte n’importe quoi :

    http://www.dijon.inra.fr/les_recherches/unites_de_recherche/umr_microbiologie_du_sol_et_de_l_environnement_mse

    aïe aïe aïe, qu’est ce qu’ils peuvent gober comme âneries sur ce blog…

  215. Tout à fait Lisa, Claude Bourguignon qui a commencé sa carriére à l’Inra de Dijon,s’est fait virer ce qui est rarissime à l’Inra.
    Ensuite il s’est associé avec un pédologue ,Yves Hérody, et on fini par se séparer(depuis entre eux c’est très froid).
    Bourguignon a donc monter son propre labo et pour se démarquer de celui de Microbiologie de Dijon(qui a toujours exister et existe toujours,demander à Chaussod,gautronneau,Viand,ce qu’il pense de Bourguignon),a toujours dit qu’il n’y avait plus de recherche en se domaine en France!!!
    Agronomie et microbiologie oblige,c’est un des premiers qui a poussé les agriculteurs au semis direct et à l’utilisation du………..Roundup,d’ailleurs il venait il y a encore peu de temps chez un agri du coin qui en utilise une certaine quantité pour le conseiller .

    Voilà ce qu’est un « charlatan » qui fait gober tout au premier écolo venu,il y a du boulot pour remettre tous ces nigaux dans le chemin « de la vérité.

  216. @lisa qui tente de nous faire gober ses gros mensonges!
    «…les Argentins se sont lancés dans la monoculture intensive du soja et que le soja OGM est le plus performant»

    C’est qui les Argentins adeptes de la monoculture intensive du soja?

    C’est quoi la performance du soja ogm?

    lisa pas de réponses bla bla à ces questtions svp!

    «Monsanto, comme dans de nombreux pays, est bien incapable de récupérer des royalties»

    lisa démontre-nous que Monsanto fabrique le soja ogm et le Roundup sans réaliser de juteux bénéfices en Amérique du sud!

    «si certains profitent du boom ce sont les agris qui cultivent le soja OGM»

    lisa meme pas une petite larme pour les pauvres paysans chassés de leurs terres au profit de Monsanto et des gros propriétaires terriens prets à tout pour s’enrichir encore plus?

    http://www.greenpeace.org/raw/content/france/presse/dossiers-documents/moisson-record-famine-record.pdf
    Les cultures transgéniques ont enfermé l’Argentine dans un modèle commercial néfaste : une agriculture d’exportation qui profite à quelques privilégiés tout en compromettant la sécurité alimentaire des gens ordinaires du pays. Une grande partie des cultures de soja transgénique d’Argentine sont destinées à l’alimentation du bétail. Les méthodes de production employées – qui utilisent de nombreux produits chimiques – détériorent l’environnement tout comme les collectivités.

    D’autres affirmations relatives aux OGM sont fausses. Les variétés transgéniques ne sont pas plus
    productives que les autres. L’augmentation perceptible de la production est plus due à la conversion de
    nouvelles terres à l’agriculture qu’à des gains de productivité. La production de soja transgénique
    constitue également une menace supplémentaire pour les précieuses zones forestières tropicales
    d’Argentine. »

    « Du soja transgénique pour les pauvres ?
    En Argentine, les promoteurs des biotechnologies ont récemment rassemblé des soutiens publiques et
    privés pour la mise en place d’un programme de distribution aux nécessiteux, à grande échelle, de produits alimentaires à base de soja transgénique. Ils ont créé des équipes ayant pour tâche d’apprendre aux femmes au foyer à préparer différents plats utilisant le soja comme ingrédient principal.
    Une telle approche va à l’encontre des avis des meilleurs diététiciens et experts médicaux, qui
    recommandent un régime diversifié plutôt que fondé sur un seul aliment. Ce qui d’un point de vue
    pratique ne constitue qu’un répit temporaire, une simple mesure caritative, est présenté une fois de plus, à grand renfort de publicité, comme la solution, celle qui d’un coup de baguette magique va tout résoudre.  »

    lisa le soja ogm aliment du bétail que l’on donne à manger aux pauvres qu’en penses-tu?
    Est-ce la solution pour régler le problème de la faim ans monde?

  217. «Voilà ce qu’est un « charlatan » qui fait gober tout au premier écolo venu»

    Que dire de ME51 qui sur alerte-environnement voulez faire gober à tout le monde que les pesticides d’aujourd’hui ne sont pas plus nocifs que ceux d’hier!
    Le charlatanisme est la marque de fabrique de ME51!

  218. Au fait, votre caca à vous,il va où?

    ludof says:

    30 mars 2011 à 13:57
    @ME51
    « Au fait, votre caca à vous,il va où? »
    Euh, dans les toilettes, comme le votre ….. ouh, le niveau s’élève grace à vous, mreci !

    « Je vois que j’ai taper dans le mille.
    Euh, la c’est de la vantardise !!! Vous n’avez même pas touché la cible ……
    Alors je répète :
     » …/… D’ailleurs dans les autres villes, le problème des boues est-il différent qu’à Munich ? Où est le rapport ? » Parce que les gens qui n’ont aucune fibre de préservation écologique se foutraientt selon vous qu’on pourrissse les nappes phréatiques dont ils s’abreuvent ?

    « Sachez que j’utilise des produits phytosanitaires sans pour autant polluer mon environnement,il suffit de respecter des règles élémentaires qui conditionnent d’ailleurs nos aides PAC. »
    Bravo alors !! Mais je dois vous croire sur parole là (j’ai un peu de mal).
    Mais c’est pas comme en Bretagne par exemple hein ? Parce que là, il ne s’agit pas du caca des vilains écolos ….. Hein ? Et y va où le caca des gentils cochons stabulés qui lui est complètement exempt d’antibio etc ? Vous voyez bien que votre diatribe sur les vilains écolos et leur caca ne rime à pas grand chose et n’a aucun sens, alors de grace, laissez tomber ….. la matière fécale ….. dans la fausse sceptique de Lisa

    @ Ludof

    Ton caca va dans les toilettes,je n’en doute pas mais après elle va où?

    Le cochon,je connais un peu puisque je suis également co-éleveur mais dans la Marne et l’Aube.
    Le caca de nos cochons vont dans nos champs,il n’y a pas d’algues vertes dans notre rivière à truite ni dans le lac du Der(plus grand lac artificiel d’Europe) pas très loin des deux élevages « industriels » pour une production de 17000 porcs par an!!! et il n’y a pas plus d’antibiotique dans le lisier que dans ton caca et c’est même l’inverse.
    En effet Les dernières études sur les produits pharmaceutiques et vétérinaires se retrouvant parfois dans l’eau »brute » non traité avant consommation,indique que 87% de ces eaux contiennent des résidus de produits pharmaceutiques contre 35% pour les produits vétérinaires à usage de l’élevage et des animaux domestiques,comme ta culture générale écologique repose uniquement sur « Google » tu n’aura pas de mal à retrouver ses études.

    Citer la Bretagne comme exemple est des plus malhonnête ,je peux te citer les boues de ville des Parisiens qui ont parfois pollué des sols à ,tel point qu’ils sont à ce jour impropre à la production agricole tellement ils sont chargés en métaux lourds .

    Si tu n’a pas compris le sens de mes posts tant pis pour toi,j’espère que l’auditoire silencieux a bien compris que les déchets de la vie humaine et en particulier des grandes villes francaises et européenne sont interdits d’épandage sur des terres cultivées en production biologique.
    Donc admet au moins que les citadins « bios » en particulier,sont bien contents d’aller mettre leur déchet sur les terres des agris « non bio »…….

  219. @ lisa

    Oh merde ! Je ne savais pas que les scientifiques de l’INRA étaient des ânes !
    http://www.cedapa.com/expertise.htm

    Bon ok, certains n’ont pas de moralités, valeurs (comme vous), c’est vrai que la provenance de l’argent n’a pas d’odeurs de merde mais de la à être sourde est aveugle !
    Sa doit être les effets secondaires en provenance du mélange des pesticides, OGM, alimentation clonée !
    Remarqué ! Si vous chopez le crabe ou autres, ça ne serait que justice pour les nombreux innocents consommateurs qui n’ont rien demandés !!!!

  220. Stanislas says:

    30 mars 2011 à 19:13
    «Voilà ce qu’est un « charlatan » qui fait gober tout au premier écolo venu»

    Que dire de ME51 qui sur alerte-environnement voulez faire gober à tout le monde que les pesticides d’aujourd’hui ne sont pas plus nocifs que ceux d’hier!
    Le charlatanisme est la marque de fabrique de ME51!

    Tu as changé de forum car c’est plus facile de raconter des « gobberies » à l’auditoire de ce forum,affolé par l’émission de MMR que sur Alerte Environnement!!!

    Ben oui,les pesticides d’aujourd »hui ne sont pas plus nocifs que ceux de naguère .3
    Sur 1000 molécules phytosanitaires 750 ont été retiré et ce n’est pas fini.
    Mon grand père traitait les doryphores à l’arseniate de plomb donc à base d’arsenic,plutôt mortelle non!!!

    Je ne suis pas un charlatan,je n’expoite pas votre crédulité, au contraire je passe mon temps à la dénoncer.

  221. @ wackes seppi

    Merci pour votre grande sagesse !

    C’est vrai que votre culture supérieure au simple lambda qui s’enrichit et s’auto glorifie auprès de site comme « alerte-environnement / imposteurs / agriculture – environnement …», vous permets de faire parti de nos élites !

    J’espère quand tant qu’expert incontournable, vous aurez au moins dans votre vie fait la rencontre de cette humble personne, M. Luang Po Anek ! On sait jamais dé fois que vous auriez besoin de reprendre les fondamentaux de l’agriculture durable !!!

    Concernant les livres, je préfère lire parmi sa bibliographie « Un défi pour l’Afrique » de Mme Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix, 2004 ! Mais je vous les recommande tous !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Wangari_Muta_Maathai#Sites_en_fran.C3.A7ais

    On comprend mieux pourquoi les africains meurent de fains et à qui incombe ce crime contre l’humanité !
    D’ailleurs pour les alternatives, renseignez vous auprès de l’association « La Ceinture Verte » !

  222. @u webmaster

    Depuis plusieurs jours,j’ai remarqué que mes posts comportant des liens,étaient à chaque fois  » en attente de modération » ce qui n’est apparamment pas le cas pour « d’autres » de tendance « écologistes »,ce qui n’est bien sûr pas mon cas .

    En parlant d’écologiste ,il y a t’il une personne censée qui pourrait me dire pourquoi la plupart des écolos vivent en ville?

  223. @ ME51

    Concernant le couple Bourguignon ! Que te ne les apprécies pas, c’est ton droit ! Mais par contre que tu insinues à longueur de journée qu’ils ont été viré de l’INRA (apporte la preuve) et/ou que tu connais la personne qui les a renvoyés (apporte la preuve) !
    J’attends encore ta réponse « nom et prénom » sur le site financé par le lobbys pro-pesticides (canard enchaîné 2007) ou ce côtois en petit comité nos élites lobbyistes en tous genres sur « alerte – environnement » entre autre !

    IL me semble sans généraliser que la méthode Pochon (polyculture) permet de produire du lait mais également de la viande mais également de planter des cultures!
    D’ailleurs le cahier de charges a été expertisé par INRA sous les trois aspects (économique, social et environnemental), tu le trouveras sur le site !

    Concernant les métaux lourds ! Je suppose que tu connais la réglementation ! Tiens pour info sur le site, un copié collé :
    L’Union européenne réglemente l’utilisation des boues d’épuration en agriculture de manière à éviter les effets nocifs sur les sols, la végétation, les animaux et l’homme. Elle fixe notamment des valeurs limites de concentration pour les métaux lourds et interdit l’épandage des boues d’épuration lorsque la concentration de certaines substances dans les sols dépasse ces valeurs.
    http://europa.eu/legislation_summaries/agriculture/environment/l28088_fr.htm

    Mes WC son raccordé à un assainissement collectif et les boues sont épandues sur des terrains agricoles ! Ceux-ci économisent sur l’achat d’engrais de synthèse et les contribuables financent le matériel d’épandage mis à disposition !
    Pour la ville de Munich ! Je ne sais de ce qu’ils font de leur boue (incinération, compostage ?….. ! Mais vu la qualité de l’eau et ceci sans aucun traitement, je me fais pas de soucis !
    D’ailleurs en France, ils font comment les multinationales de la marque Evian et Vittel ?
    Si tu as la réponse informe moi, je suis curieux par nature !!!

    Pour conclure l’agriculture de conversation fait parti des alternatives à l’agriculture productivistes et pour les pesticides, je te laisse méditer sur l’expertise de l’INRA sur la méthode Pochon car nous allons tous vers le bon sens paysan ! J’espère que tu es d’accord au moins sur ce point !!!!

    Pour rappel mémoire sur le glyphosate : http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?69/89

  224. @ ME51

    Je te rassure moi aussi mes commentaires avec liens sont en modération vu que je fais beaucoup de copié collé !

    Concernant le couple Bourguignon ! Que te ne les apprécies pas, c’est ton droit ! Mais par contre que tu insinues à longueur de journée qu’ils ont été viré de l’INRA (apporte la preuve) et/ou que tu connais la personne qui les a renvoyés (apporte la preuve) !
    J’attends encore ta réponse « nom et prénom » sur le site financé par le lobbys pro-pesticides (canard enchaîné 2007) ou ce côtois en petit comité nos élites lobbyistes en tous genres sur « alerte – environnement » entre autre !

    IL me semble sans généraliser que la méthode Pochon (polyculture) permet de produire du lait mais également de la viande mais également de planter des cultures!
    D’ailleurs le cahier de charges a été expertisé par INRA sous les trois aspects (économique, social et environnemental), tu le trouveras sur le site !

    Concernant les métaux lourds ! Je suppose que tu connais la réglementation ! Tiens pour info sur le site, un copié collé :
    L’Union européenne réglemente l’utilisation des boues d’épuration en agriculture de manière à éviter les effets nocifs sur les sols, la végétation, les animaux et l’homme. Elle fixe notamment des valeurs limites de concentration pour les métaux lourds et interdit l’épandage des boues d’épuration lorsque la concentration de certaines substances dans les sols dépasse ces valeurs.
    http://europa.eu/legislation_summaries/agriculture/environment/l28088_fr.htm

    Mes WC son raccordé à un assainissement collectif et les boues sont épandues sur des terrains agricoles ! Ceux-ci économisent sur l’achat d’engrais de synthèse et les contribuables financent le matériel d’épandage mis à disposition ! Et il y’a pas d’industries de raccordés !!!

    Pour la ville de Munich ! Je ne sais de ce qu’ils font de leur boue (incinération, compostage ?….. ! Mais vu la qualité de l’eau et ceci sans aucun traitement, je me fais pas de soucis !
    D’ailleurs en France, ils font comment les multinationales de la marque Evian et Vittel ?
    Si tu as la réponse informe moi, je suis curieux par nature !!!

    Pour conclure l’agriculture de conversation fait parti des alternatives à l’agriculture productivistes et pour les pesticides, je te laisse méditer sur l’expertise de l’INRA sur la méthode Pochon car nous allons tous vers le bon sens paysan ! J’espère que tu es d’accord au moins sur ce point !!!!

    Pour rappel mémoire sur le glyphosate ! Voir site Eau & Rivière de Bretagne sur la jurisprudence sur le roundup de Monsanto !!!

  225. stanislas a écrit :

    « lisa démontre-nous que Monsanto fabrique le soja ogm et le Roundup sans réaliser de juteux bénéfices en Amérique du sud! »

    étant donné que tu ne sais même pas que le glyphosate est tombé dans le domaine public depuis des lustres, (ça veut dire que les agris utilisent des « génériques » du Roundup…) je conçois aisément que tu ne sois pas très au courant de ce qui se passe en Argentine, c’est ce qui arrive quand on ne sort pas le nez de certains sites militants…

    Quoiqu’il en soit il n’y a qu’une seule question à se poser : pourquoi si les agris argentins ou autres (i.e. chinois, indiens et aujourd’hui africains) n’y trouvent pas leur compte s’obstinent-ils à en planter de plus en plus d’année en année ? tu crois vraiment que c’est pour le plaisir d’enrichir Monsanto… redescends sur terre !

  226. @Eau Pure

    Tu persistes toujours avec ton Pochon à deux balles.Pourtant sur le site que tu m’a indiqué je ne vois que des patures et pas de terre,ou du moins pas de production purement céréalière et oléoprotéagineuses ni de betteraves sucriéres ni aucuns grandes cultures légumières.Pochon rime avec « système herbagé autonome » mais pas avec « polyculture »!!!
    D’ailleurs les deux éleveurs qui témoignent sont ce que l’on appelle des « herbagers autonomes ».
    Faire pousser de l’herbe pour nourrir des animaux et faire pousser des végétaux pour nourrir des humains n’est pas tout à fait la même chose!!!!
    Concernant Bourguigon ,c’est lui qui s’est fait viré,je ne sais pas ce que sa femme faisait avant et je ne donnerais pas le nom de la personne de l’Inra en retraite à ce jour qui l’a viré .
    Je peux seulement dire que ce Monsieur,reconnu internationalement dans le monde de l’agronomie,a parcouru le monde et est encore demandé par de nombreux groupes d’agriculteurs pour ces connaissances exceptionnelles .Lui quand il se déplace(il a dormi à la maison voici deux mois),ne demande que le remboursement des frais de déplacement,contrairement à Bourguignon qui demande plus de 2000€ par jour…..

    Pour les boues et leurs métaux lourds,bien sûr qu’il y a une réglementation,avec plan d’épandage,tenu d’un cahier d’épandage des boues mais également de la fertilisation classique.Mais cela est pour les terres cultivées en agriculture conventionnelle uniquement puisque l’agri bio n’a pas le droit d’en épandre sur ces terres!!!!

    Tu dis:

    « Mes WC son raccordé à un assainissement collectif et les boues sont épandues sur des terrains agricoles ! Ceux-ci économisent sur l’achat d’engrais de synthèse et les contribuables financent le matériel d’épandage mis à disposition ! Et il y’a pas d’industries de raccordés !!! »

    Encore une fois,les terrains agricoles ou vont vos boues ne sont pas cultivées en bio!!!!

    Tu dis:

    Pour la ville de Munich ! Je ne sais de ce qu’ils font de leur boue (incinération, compostage ?….. ! Mais vu la qualité de l’eau et ceci sans aucun traitement, je me fais pas de soucis !
    D’ailleurs en France, ils font comment les multinationales de la marque Evian et Vittel ?
    Si tu as la réponse informe moi, je suis curieux par nature !!! » »

    Tu ne te fais pas de souci pour les eaux usées de Munich ,c’est sûr, cette ville fait épandre ses eaux usées ou bien les ultimes déchets loin de la ville sur des terres non bios!!!D’ailleurs je ne vois pas pourquoi leurs boues ne seraient pas polluer car les eaux de pluie du tout à l’égout ramassent tous les polluants déposés sur les routes,trottoirs et sol ainsi que les eaux de pluie qui s’écoulent sur les toitures et chanlates en zinc et autres métaux,sans compter les résidus des différents médicaments qui se retrouvent dans les toilettes dont les antibiotiques et produits de chimiothérapies!!!!etc,etc.

    Les agriculteurs et éleveurs se trouvant dans la zone de captage des eaux de Vittel et Evian,sont grassement indemnisés pour ne pas utilisés de pesticides et engrais minéraux,même la fertilisation organique est limitée.Ce n’est pas non plus sur ces terres là que sont épandu les boues de ville !!!!

    Je me fou pas mal d’Eaux et Rivières de Bretagne et du glyphosate,c’est leur problème,chez moi la rivière (qui coule à 30 m de ma maison) a encore de la truite sauvage »Fario »,même les « écolos locaux »n’en reviennent pas. Toi qui admires Bourguignon(qui est le frêre de l’actrice Anémone,demandes lui combien lui donnait Monsanto lorsqu’il pronait le semis direct?
    Je ne connais aucuns conseillers agricoles ,des coops,des chambres d’agriculture et des institus techniques qui est autant conseillé l’utilisation du Roundup que lui!!!!!

    Mais cela il n’en parle que hors caméra!!!!!

  227. @Lisa

    Je confirme ce que tu dis sur le glyphosate,d’ailleurs Monsanto est un peu dans le rouge depuis.
    Le glyphosate banalisé est fabriqué principalement en Chine.
    Autre précision,Mansonto ne fait que des semences OGM et vend bien sûr d’autres semences classiques.

  228. Lisa

    Alors lisa tu ne me réponds pas ???
    Tu es visiblement POUR les OGM, les pesticides, le roundup et toutes ces merdes. Tu y es tellement attaché que tu viens faire de l’intox exprès sur le blog qde MM Robin .
    Peux-tu nous dire pourquoi ??
    Est ce que tu vends des OGM/Glyphosates/Pesticides/Additifs ???
    Si non que viens-tu faire ici et pourquoi viens-tu casser les pieds à tous ceux qui ne veulent pas de çà si tu n’as aucun intérêt perso avec ces produits ???

    Tu vas répondre lisa ????
    Il ne sert à rien de discuter avec toi si tu n’es pas foutu de répondre à cette question plus qu’essentielle.
    Tous tes potes se sont fait piégés avec ce type de question. Certains ont même foutu le camps tellement ils ont eu l’air idiot (comme EdBurke from Mon$anto). D’autres continuent bêtement à fréquenter ce blog en y mettent un à 2 messages de critiques antiMMR mais personne ne les lis plus depuis longtemps (wappe seppi). C’est aussi ce qui t’attends si tu ne réponds pas.

  229. @ lisa

    « pourquoi si les agris argentins ou autres (i.e. chinois, indiens et aujourd’hui africains) n’y trouvent pas leur compte s’obstinent-ils à en planter de plus en plus d’année en année ? »

    – Parce que ce sont des pays soit : désinformés, soit corrompus, souvent des pays à faible taux de scolarisation (c’est aussi pour cette raison que les OGM ne marchent pas en Europe alors que çà marche en Tanzanie).
    En réalité, il n’y a AUCUN succès des OGM dans le monde. Sans la corruption et la désinformation. Sans l’utralibéralisme et les comportement mafieux, il n’y a aurait pas d’OGM dans le monde.
    En Indes, Monsanto à fait une OPA sur le principal semencier du pays (Mayenco). Depuis on ne trouve pas d’autres semences que celles, OGM de Monsanto. Voilà ce qui explique le succès des OGM en Inde. La corruption.
    J’ajoute que 99% des paysans dans le monde cultivent les semences qu’ils trouvent ou qu’on leurs impose. Dans les pays du tiers monde ils ne savent même pas ce que veut dire OGM et pourtant ils en cultivent. Voilà le succès des OGM : de la corruption et de l’abus des gens qui n’ont pas d’éducation. Mais çà va changer Lisa !!!

  230. @zeppe

    Bien dit, face à la réalité lisa ne peut que raconter de gros mensonges!
    Elle se garde bien de donner son avis sur les argentins pauvres incités par Monsanto à se nourrir comme du bétail avec du soja OGM.

  231. @ME51
    « Toi qui admires Bourguignon(qui est le frêre de l’actrice Anémone,demandes lui combien lui donnait Monsanto lorsqu’il pronait le semis direct? »

    Vous voulez dire que tous les gens qui pronent des solutions utilisant des produits issus de firmes sont tous grassement payé par ces-dernières ??

    Bourguignon, le frère d’Anémone ? Ah, vous en savez des choses …..
    Vous êtes vraiment un puit de science …. A part noyer le poisson, vous ne faites pas grand chose ici.

    Je répète donc puisque vous ne répondez pas sur le fond :
    A propos de Munich « …/… Bizarre votre manière de renverser toute initiative positive. D’ailleurs dans les autres villes, le problème des boues est-il différent qu’à Munich ? Où est le rapport ? A part les « méchants écolos » ?
    Sinon si vous êtes jaloux, passez donc en bio, comme ça vous n’aurez pas d’épandage de cacas d’écolos des villes 🙂
    Ensuite vous répondez que vous ne comprenez pas pourquoi les écolos habitent en ville, laissant entendre qu’il n’y en a pas dans les campagnes, ce qui est bien-sûr totalement faux et n’a au fond aucun intérêt.

    EN QUOI CELA VOUS DERANGE-T-IL ? QUEL EST LE SENS VERITABLE DE VOTRE PROPOS ??
    Je soupçonne de votre part une vision complètement idéologique. Mais vous ne l’assumez pas jusqu’au bout !!!
    Alors dites-moi que vous êtes pour la chimie dans les champs, pour la chimie dans les assiettes. Que la bouffe bio c’est dangeureux pour la santé ….
    Je me demande comment a fait l’humanité pour se nourir avant les années 50 ……

  232. ME51 l’escroc ne se lasse pas d’écrire sa plus belle connerie: «Ben oui,les pesticides d’aujourd »hui ne sont pas plus nocifs que ceux de naguère »

    Et pourtant on lui a montré ceci sur le site anti écolo alerte-environnement:
    Pesticides, toxicité pour l’abeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS – France)
    La DL/50 (Dose Létale d’une substance qui engendre la mort de 50 % des animaux exposés au produit) était de 27 000 ng/abeille pour le DDT, elle n’est que de 3,7 ng/abeille pour l’imidaclopride, soit 7297 fois moins. Plus cette dose est petite plus le produit est toxique !

    carbofuran Curater insecticide 169 fois + toxique que le DDT
    deltamétrine Décis insecticide 2700 fois + TOXIQUE QUE LE DDT

    «Tu as changé de forum car c’est plus facile de raconter des « gobberies » à l’auditoire de ce forum»

    ME51 tu sais très bien que les modérateurs d’alerte environnement censurent ceux qui viennent dénoncer tes mensonges et ceux de tes copains lorsque la discussion met en péril vos dogmes de charlatan!

  233. Bonne remarque ludof

    ME51 est véritablement un escroc qui passe beaucoup de temps à débiter ses grossiers mensonges sur les forums.

  234. @Ludof

    Je vous signale que manger bio n’est pas meilleur pour la santé; il n’existe aucune étude épidémiologique le démontrant et ne le démontrera probablement jamais tant le concept de « meilleur pour la santé » est difficile à définir.
    L’argument santé pour le bio ne repose sur rien, c’est du marketing pur et simple (efficace assurément).

  235.  » « meilleur pour la santé » est difficile à définir »
    OK, mais dangeureux pour la santé, ça c’est plus facile à définir genre dioxine, PCB, perturbateurs endocriniens ect etc ….

  236. @Berny
    La vache folle n’était pas bio, raison pour laquelle la consommation de produits bio « meilleurs pour la santé » est en croissance constante.

  237. @ Berny

    « Je vous signale que manger bio n’est pas meilleur pour la santé…. »
    – je constate que toi, tu préfèrerais qu’on ne mange pas bio => pourquoi ????

    Dis moi Berny, tu as d’autres remarques aussi stupides ????
    Je répète : tu nous dis que manger bio n’est pas meilleur pour la santé. Cela signifie que tu souhaites qu’on ne mange pas bio ?K??oui ou non Berny ???? Et pourquoi ??? Parce que tu te soucis de notre santé ????Tu souhaiterais surtout pas qu’on tombe malade à manger Bio ??? Quel humaniste ce Berny !!!!

  238. Il est clair que je n’ai rien contre ceux qui mangent bio c’est un choix que je respecte, je dis simplement que ça n’améliore pas la santé.
    Si vous avez des références scientifiques me prouvant le contraire je suis preneur.

  239. Stanislas says:

    31 mars 2011 à 10:50
    ME51 l’escroc ne se lasse pas d’écrire sa plus belle connerie: «Ben oui,les pesticides d’aujourd »hui ne sont pas plus nocifs que ceux de naguère »

    => vous êtes certain?

  240. @ Berny

    « je dis simplement que ça n’améliore pas la santé. »

    – Mais pourquoi vient-tuy dire ici des chose pareilles ??? On s’en fout de ce que tu penses. Nous sommes contre les OGM, contre les pesticides et les additifs chimiques dans nos assiettes. Que viens-tu faire ici à nous dire que les OGM, Pesticides additifs chimique c’est mieux, c’est pire, c’est moins bien , c’est comme ci, c’est comme çà …???? C’est quoi ton objectif au juste Berny ???? La polémique gratuite ????
    Tu t’emmerdes chez toi ??? Tu n’as pas d’autre passion que le Troll ????

    « Si vous avez des références scientifiques me prouvant le contraire je suis preneur. »

    – je n’ai pas à discuter de références scientifiques avec un lobbyiste et c’est ce que tu es jusqu’à preuve du contraire. C’est de la perte de temps et j’encourage tout le monde à se renseigner sur les motivations réelles des participants à ce blogs en vérifiant s’il sont ou non des lobbyistes avant de débattre de quoi que ce soit avec eux.
    Un lobbyiste qui défends des merdes d’OGM/Pesticides/engrais chimiques/ additifs chimiques est obligé de mentir. Il ne pourrait pas vendre ses merdes en disant la vérité.

  241. @u deux @brutis de service

    Que le Lac du Der soit ou ne soit pas en zone Nature 2000 ne change en rien le fait qu’il ne soit pas pollué par l’agriculture environnante qui d’ailleurs on a ras le bol des dizaines de miliers de grues qui retournent les cultures tous les ans sans être indemnisé(je parle de ceux qui sont hors périmètre).

    «  » 31 mars 2011 à 10:50
    ME51 l’escroc ne se lasse pas d’écrire sa plus belle connerie: «Ben oui,les pesticides d’aujourd »hui ne sont pas plus nocifs que ceux de naguère »

    Et pourtant on lui a montré ceci sur le site anti écolo alerte-environnement:
    Pesticides, toxicité pour l’abeille selon les molécules (Dr. JM Bonmatin – CNRS – France)
    La DL/50 (Dose Létale d’une substance qui engendre la mort de 50 % des animaux exposés au produit) était de 27 000 ng/abeille pour le DDT, elle n’est que de 3,7 ng/abeille pour l’imidaclopride, soit 7297 fois moins. Plus cette dose est petite plus le produit est toxique !

    carbofuran Curater insecticide 169 fois + toxique que le DDT
    deltamétrine Décis insecticide 2700 fois + TOXIQUE QUE LE DDT

    «Tu as changé de forum car c’est plus facile de raconter des « gobberies » à l’auditoire de ce forum»

    ME51 tu sais très bien que les modérateurs d’alerte environnement censurent ceux qui viennent dénoncer tes mensonges et ceux de tes copains lorsque la discussion met en péril vos dogmes de charlatan! » »

    Vos infos sont comme vous deux, »périmées » et puis si vous êtes si fort citez moi les quelques 1000 molécules phytosanitaires qui ont été retirés du marché depuis queques années!!!!Bien sûr les plus dangereuses ont été conservées « lobbys obligent »!!!

    Le Carbofuran n’est plus utilisé et même fabriqué depuis au moins 5 ans et c’est justement le Cruiser que les écolos dénoncent à longueur d’année qui est homologué depuis cette année sur les semences de betteraves sucrières qui va le remplacer pour traiter nos semences de betteraves et bien d’autres plantes à l’avenir!!! je rigole!!!!

    Mr Bonmatin est un « lobbiste antipesticide » et il n’a jamais réussi à démontrer à ces collégues de l’Inra ce qu’il affirme.!!!!!Je rigole encore!!!!

    Connaissez vous le DL 50 de la Roténone que vous ingurgitez tous les jours à votre inssu depuis que vous consommez des fruits et certains légumes bio? savez vous que vous avez de grandes chances de choper Parkinson et que cette molécule est toxique pour les abeilles?
    De plus les insecticides ne sont pas les pesticides les plus utilisés(c’est mon cas),ce sont les herbicides qui le sont, alors les deux perdreaux du jour citez moi les desherbants encore utilisés et qui sont plus nocifs que ceux utilisés naguère?
    La réponse est plus difficile car les sites écolos ne connaissent que les insecticides et je sens que vous allez ramer toute l’après midi pour trouver un semblant de réponse!!!!

  242. suite

    Je suis pressé et j’oublie des choses »importantes!!!

    Je redis et j’affirme haut et fort les pesticides d’aujourd’hui ne sont pas plus nocifs que ceux de naguére et c’est même et de loin, l’inverse.
    Vos comparaisons n’ont aucunes valeurs,prenons l’exemple de l’insecticide encore homologué  » le pyrimicarbe » sa DL 50 est de 147 mg par kg alors qu’il n’est pas nocif pour les abeilles,d’ailleurs c’est peut être le seul insecticide homologué en pleine floraison durant le butinage alors que le Gaucho a une DL50 de 500mgpar kg et qui bien sûr n’est utilisés seulement hors de la présence des abeilles!!!

    Dans la liste des anciens produits dangereux je peux vous citez l’aldicarbe qui est le roi du DL 50 avec 1 mg par kg.Il n’existe aucun nproduit aussi dangereux à ce jour et si vous voulez me prouver le contraire,libre à vous.

    Salue les bureaucrates,moi contrairement à vous j’ai un métier….

  243. Merci Mr.ZEPPE

    Vous m’avez ouvert les yeux, grâce à vous je vais manger que bio et peut-être, mais c’est un rêve, attendrai-je alors votre QI.
    Merci encore La Zeppe et gros bisous!

  244. zeppe a écrit :

    « En Indes, Monsanto à fait une OPA sur le principal semencier du pays (Mayenco). Depuis on ne trouve pas d’autres semences que celles, OGM de Monsanto. »

    change de sites pour t’informer sinon ce n’est pas étonnant que tu racontes n’importe quoi. En Inde Monsanto n’a pratiquement aucune part de marché, les OGM cultivés sont très souvent des hybrides mis au point par les Indiens eux-mêmes. Leurs universités développent aussi des OGM. Arrête de les prendre pour des idiots…

    En Chine c’est pareil Monsanto essaie tout juste de s’y implanter et ils auront du boulot pour le faire… tu sais la Chine, ce pays qui est en train de devenir la première puissance mondiale, alors le blabla sur « Monsanto maître du monde », ça fait doucement rigoler !

  245. @ Berny

    « Merci Mr.ZEPPE

    Vous m’avez ouvert les yeux, grâce à vous je vais manger que bio…. »

    – Et bien manges du bio et fait ta vie mon ami…. le reste arrêtes de t’occuper de nous et fait ta vie mon gars ou ma petite ???

  246. stanislas a écrit :

    « Bien dit, face à la réalité lisa ne peut que raconter de gros mensonges!
    Elle se garde bien de donner son avis sur les argentins pauvres incités par Monsanto à se nourrir comme du bétail avec du soja OGM. »

    le boom du soja OGM en Argentine a permis à ce pays de sortir de la situation de faillite dans laquelle il se trouvait en faisant rentrer des devises, la voilà la réalité, après que certains argentins soient pauvres n’a rien à voir avec le soja OGM, c’est du domaine des politiques de redistribuer les richesses ainsi créées… si tu n’es pas capable de comprendre ça, je ne peux rien pour toi…

    et tu n’as toujours pas répondu à la question très simple : pourquoi si les agris argentins ou autres (i.e. chinois, indiens et aujourd’hui africains) n’y trouvent pas leur compte s’obstinent-ils à planter de plus en plus d’OGM d’année en année ? par masochisme ?

  247. @ Lisa

    Je ne débat pas avec une lobbyiste.
    Le fait que tu ne réponde pas à mes questions prouve que tu en est une .
    Mes infos sont les bonnes. Les tiennes celles dune lobbyiste=> elles sont fausses.

  248. Eau pure a écrit :

    « @ lisa

    Oh merde ! Je ne savais pas que les scientifiques de l’INRA étaient des ânes ! »

    eux, non, mais Bourguignon qui prétend que plus personne en France n’étudie la microbiologie des sols raconte des bobards… j’en ai apporté la preuve.

    Mais alors, puisque vous admettez que les scientifiques de l’INRA ne sont pas des ânes, condamnez-vous les différentes actions de destruction de leurs essais d’OGM dont ils ont été victimes ? (de la part de quelques illuminés revendiquant de lutter « contre la main-mise des multinationales de l’agroalimentaire »)

  249. @ Lisa
    « pourquoi si les agris argentins ou autres (i.e. chinois, indiens et aujourd’hui africains) n’y trouvent pas leur compte s’obstinent-ils à planter de plus en plus d’OGM d’année en année ? »

    – ja t’ai répondu le 31 mars 2011 à 8:07

    Conclusion : les OGM ne rencontrent aucun succès dans le monde mais sont présent dans certains pays grâce à le corruption, la désinformation, le manque d’instruction ou de culture, la magouille ultralibérale, l’ignorance etc.

  250. zeppe a écrit :

    « @ Lisa

    Je ne débat pas avec une lobbyiste. »

    tu as atteint ton point Godwin, c’est tout… mdr c’est sûr qu’avec les âneries que tu exposes en guise d' »arguments » tu ne risques pas de débattre longtemps !

  251. zeppe a écrit :

    « les OGM ne rencontrent aucun succès dans le monde mais sont présent dans certains pays grâce à le corruption, la désinformation, le manque d’instruction ou de culture, la magouille ultralibérale, l’ignorance etc. »

    les paysans indiens (pour ne parler que d’eux) même s’ils sont ignares (d’après toi) sont tout de même capables de faire leurs comptes chaque année et de se rendre compte que le coton Bt leur rapporte de l’argent.

    Pour info car tu n’as pas dû la trouver sur tes sites à la noix, avant l’introduction du coton Bt l’Inde était importatrice de coton, aujourd’hui elle en est exportatrice…

  252. lisa says:

    30 mars 2011 à 17:53
    @ME51 qui répond à Eau pure

    « Arrétes de pavoiser,Claude Bourguigon est un charlatan comme les autres qui profite de la sottise des gens comme toi pour faire du fric »

    c’est celui qui prétend qu’en France plus personne n’étudie la microbiologie des sols !… la preuve qu’il raconte n’importe quoi :

    http://www.dijon.inra.fr/les_recherches/unites_de_recherche/umr_microbiologie_du_sol_et_de_l_environnement_mse

    aïe aïe aïe, qu’est ce qu’ils peuvent gober comme âneries sur ce blog…

    Tiens un nouveau copié collé tous chaud, je suis sur que tu vas aimer :

    http://www.campagnesetenvironnement.fr/inra-davantage-de-transparence-sur-4206.html

    Si tu peux transmettre l’info à M. Marcel Kuntz du CNRS et aux adhérents du Conseil scientifique et comité de parrainage de l’Association française pour l’information scientifique (l’AFIS) donc fait parti cette personne !
    D’ailleurs, tu peux rappeler ici quels sont les brevets déposés par Marc Fellous sur les OGM et qui a financé ses recherches !
    Car pour le procès, je connais le résultat mais me rappelle pas des détails de collusions !

    Enfin, je ne me fait pas d’illusion car avec le fameux « Partenariat Public et Privé » si chère aux lobbys afin de nous faire encore avaler des couleuvres, la transparence ne sera pas pour demain !

    Bon débat avec tes amis lobbyistes sur imposteurs, agriculture – environnement, alerte – environnement, pseudo – sciences!
    D’ailleurs, tu peux me donner les liens sur leurs fonctionnements (conseil d’administration, financement, salarié, adhérent, statut…….) car pour les ONG environnementalistes, la transparence est de mise et y’a même, un rapport parlementaire demandé par les lobbys !

    Sinon les ânes ça ment’ ils plus que toi, je ne crois pas, ils ont encore une morale mais par contre, c’est sur que tes plus têtus qu’eux, c’est peut-être les effets secondaire du clonage humain et/ou les dégâts collatéraux qui en découlent !!!

  253. @ lisa says

    Tiens un nouveau copié collé tous chaud, je suis sur que tu vas aimer :

    http://www.campagnesetenvironnement.fr/inra-davantage-de-transparence-sur-4206.html

    Si tu peux transmettre l’info à M. Marcel Kuntz du CNRS et aux adhérents du Conseil scientifique et comité de parrainage de l’Association française pour l’information scientifique (l’AFIS) donc fait parti cette personne !
    D’ailleurs, tu peux rappeler ici quels sont les brevets déposés par Marc Fellous sur les OGM et qui a financé ses recherches !
    Car pour le procès, je connais le résultat mais me rappelle pas des détails de collusions !

    Enfin, je ne me fait pas d’illusion car avec le fameux « Partenariat Public et Privé » si chère aux lobbys afin de nous faire encore avaler des couleuvres, la transparence ne sera pas pour demain !

    Bon débat avec tes amis lobbyistes sur imposteurs, agriculture – environnement, alerte – environnement, pseudo – sciences!
    D’ailleurs, tu peux me donner les liens sur leurs fonctionnements (conseil d’administration, financement, salarié, adhérent, statut…….) car pour les ONG environnementalistes, la transparence est de mise et y’a même, un rapport parlementaire demandé par les lobbys !

    Sinon les ânes ça ment’ ils plus que toi, je ne crois pas, ils ont encore une morale mais par contre, c’est sur que tes plus têtus qu’eux, c’est peut-être les effets secondaire du clonage humain et/ou les dégâts collatéraux qui en découlent !!!

  254. @ ME51
    des grues qui retournent les cultures …… ah !! mais où va le monde ? Hein ? Y’a pas un produit pour s’en débarrasser ??

    « Dans la liste des anciens produits dangereux je peux vous citez l’aldicarbe qui est le roi du DL 50 avec 1 mg par kg.Il n’existe aucun nproduit aussi dangereux à ce jour et si vous voulez me prouver le contraire,libre à vous. »
    Oui, et alors, je n’ai jamais dit que les produits « ancienne génération » était inoffensif ….. on est donc d’accord pour une fois !!

    « Le Carbofuran n’est plus utilisé et même fabriqué depuis au moins 5 ans et c’est justement le Cruiser que les écolos dénoncent à longueur d’année qui est homologué depuis cette année sur les semences de betteraves sucrières qui va le remplacer pour traiter nos semences de betteraves et bien d’autres plantes à l’avenir!!! je rigole!!!! »
    Vous êtes donc d’accord avec les écolos sur ce coup là … sinon vous croyez que c’est eux qui ont homolgué le Cruiser ?? Mais tiens, voilà peut-être une solution pour vous débarraser des grues qui vous embêtent : ce produit est toxique pour les oiseaux 😉

    Après, il est facile, mais puéril, de me traiter d’abruti et cela ne faire guère avancer le débat ….. S’il ne vous reste que l’invective, passez donc votre chemin !! Si vous n’êtes pas capable de garder un minimum de sang froid et de respect, je vous propose d’aller discuter avec des gens qui sont d’accord avec vous et d’arrêter de nous faire croire que par humanisme vous ne souhaitez que dénoncer notre crédulité, cela sonne faux.

    D’autant que vous ne répondez pas sur le fond aux questions que je soulève quant à votre « idéologie » (En quoi cela vous dérange-t-il que des villes comme Munich mèment des politiques volontaristes en terme de protection des nappes phréatiques qui les alimentent ??)

  255. Eau pure a écrit :

    « tu peux rappeler ici quels sont les brevets déposés par Marc Fellous sur les OGM »

    il n’en a déposé aucun, les brevets qu’il a déposés sont sur des molécules destinées à combattre le cancer… c’est dingue ça, il y a en France des chercheurs qui trouvent… ce n’est pas le cas de tous, ce qui peut expliquer une certaine rancoeur de la part de ceux qui ne trouvent rien !

    « Sinon les ânes ça ment’ ils plus que toi »

    trouve un mensonge dans ce que j’ai écrit, par contre pour toi c’est déjà fait Cf. ci-dessus…

  256. @ Lisa

    Seuls les lobbyistes peuvent sortir des âneries. Il ont des merdes à vendre. Ils ne peuvent le faire qu’avec l’aide du mensonge.
    Moi, je n’ai rien à vendre et je n’ai aucun intérêt à mentir.
    Si çà ne te plais pas , va discuter avec tes potes de l’Afis et d' »Imposteurs ». Ici, tu as tout faux.
    Ton premier mensonge est de ne pas avouer que tu es une lobbyiste en refusant de répondre à mes questions.

  257. zeppe says:

    31 mars 2011 à 15:46
    @ Lisa

    Seuls les lobbyistes peuvent sortir des âneries. Il ont des merdes à vendre. Ils ne peuvent le faire qu’avec l’aide du mensonge.

    => si, si votre dévotion à votre grande pretresse.

  258. @ zeppe,

    pour ton info et ta culture vu qu’apparemment tu en manques, quelques-uns des semenciers indiens qui fournissent des semences de coton Bt :

    Mech : le Mech 184 Bt, Mech 184 NBt

    RCH : les RCH 2Bt, RCH 20Bt, RCH 184Bt, RCH 708 NBt, RCH 2 NBt

    RCHB : RCHB 708 Bt

    Mallika : Mallika Bt

    Bunny : Bunny Bt

    ACH : ACH 33-1 Bt, ACH 11-2 BG II, ACH 33-2 BG II, ACH 33NBt, ACH 11 NBt

    etc etc etc

    ça ira comme ça ou bien tu en veux d’autres ? et Monsanto peut toujours courir pour rattraper ce marché… quoi, comment ils te l’avaient pas dit sur tes sites à 2 balles ? un oubli, peut-être…

    Alors les Indiens toujours « ignorants  » en « manque d’instruction  » ? t’en es resté aux vieux clichés de la première moitié du XXème siècle, on dirait…

  259. @ Lisa

    Je ne débat pas avec une lobbyiste je t’ai dit. Prouve moi que tu n’en es pas une et on verras ensuite.
    Tous tes chiffres viennent de l’Afis ou Imposteur. Ils auraient été presque plus crédibles s’ils avaient été piochés dans Voivi ou Gala.

  260. « zeppe says:
    31 mars 2011 à 16:26
    @ Lisa
    Je ne débat pas avec une lobbyiste je t’ai dit. Prouve moi que tu n’en es pas une et on verras ensuite.
    Tous tes chiffres viennent de l’Afis ou Imposteur. Ils auraient été presque plus crédibles s’ils avaient été piochés dans Voivi ou Gala. »

    => vous fermez les yeux est vous ne voulez pas savoir, votre technique habituelle …

  261. @ aatea
    A part déformer les propos dans le sens qui vous convient avec une rhétorique digne de l’école maternelle, citez moi où j’ai dit que c’était mieux avant ? Histoire d’essayer d’avoir un fil continu …. et un temps soit peu intelligible. C’est vraiment à se demander si vous ne passez pas par là juste pour balancer votre post en ne tenant absolument pas compte de ce que les autres écrivent.
    C’est qui le robot là ?

  262. «@u deux @brutis de service»

    Quand ME51 est en difficulté il en vient toujours à l’insulte comme sur alerte-environnement!
    Ensuite il poursuit dans les gros mensonges:

    «Vos comparaisons n’ont aucunes valeurs,prenons l’exemple de l’insecticide encore homologué  » le pyrimicarbe » sa DL 50 est de 147 mg par kg alors qu’il n’est pas nocif pour les abeilles,d’ailleurs c’est peut être le seul insecticide homologué en pleine floraison durant le butinage»

    Voici ce que l’on trouve sur le site de Syngenta à propos de la toxicité du pyrimicarbe pour les abeilles:
    SPe 8 Dangereux pour les abeilles./Pour protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs, ne pas appliquer durant la floraison./
    Ne pas utiliser en présence d’abeilles./Retirer ou
    couvrir les ruches pendant l’application et (indiquer la période)
    après traitement./
    Ne pas appliquer lorsque des adventices en fleur sont présentes./
    Enlever les adventices avant leur floraison./Ne pas appliquer avant (indiquer la date).

    Cet autre gros mensonge de ce bouffon de ME51:

    «le Gaucho a une DL50 de 500mgpar kg et qui bien sûr n’est utilisés seulement hors de la présence des abeilles»

    Voici un résumé de ce que tout le monde sait sur le Gauco et les abeilles:
    http://www.imkerei.com/articles/fr/gaucho/synthese_2.htm
    « L’imidaclopride résiduel peut s’exprimer dans le pollen de tournesol non-traité, à des niveaux comparables à ceux constatés avec le traitement GAUCHO de la semence de tournesol. La biodisponibilité de l’imidaclopride à travers le pollen du tournesol contaminé par des précédents GAUCHO, engendre une agression permanente sur l’entomo-faune, dont l’abeille fait partie. »

    ME51 est un psychopathe!

  263. aatea a écrit :

    « zeppe says:
    31 mars 2011 à 16:26
    @ Lisa
    Je ne débat pas avec une lobbyiste je t’ai dit. Prouve moi que tu n’en es pas une et on verras ensuite.
    Tous tes chiffres viennent de l’Afis ou Imposteur. Ils auraient été presque plus crédibles s’ils avaient été piochés dans Voivi ou Gala. »

    => vous fermez les yeux est vous ne voulez pas savoir, votre technique habituelle … »

    ben oui, si tant est que c’est une technique, c’est plutôt la preuve d’un esprit particulièrement étriqué…

    d’autant que zeppe ne sait même pas lire,

    en effet je ne cite pas des chiffres mais les dénominations commerciales des événements (coton transgénique de 1ère et de 2ème génération) commercialisés en Inde par des semenciers indiens, la liste n’est pas exhaustive et tout le monde peut vérifier que ces semences existent bel et bien, qu’elles sont commercialisées et pas par Monsanto, mince alors… mais c’est vrai que c’est difficile pour un croyant comme zeppe de s’apercevoir que ce en quoi on a cru depuis des lustres n’était que balivernes… et aussi d’admettre qu’en agissant comme il le fait il pratique la désinformation !

  264. @Ludof

    Comment voulez vous faire avancer le débat puisque vous et Stanislas me prenez constamment pour un escro,menteur etc.

    Concernant la politique de protection des eaux de consommation pour la ville de Munich,je n’ai rien contre mais je voulais quand même y mettre un bémol parce que la plupart des plus fervents du tout bio habitent les grandes villes ,sont plutôt aisés et ont une certain niveau d’étude(mais pas forcément l’ intélligence qui va avec!).
    Hors même si ces gens consommateurs bio se disent écolos et pensent ainsi respecter la planète,leurs déchets ne retournent pas d’où ils viennent,c’est à dire sur les terres qui ont produits ces aliments bios mais ils vont sur des terres qui ne produisent pas bio.

    Le Bio est certainement pour beaucoup d’entre vous synonyme de durable et bien dans ce cas précis il est tout le contraire puisque l’avenir est dans le durable et en particulier dans le recyclage de nos déchets.

  265. : GRANULES SOLUBLES DANS L’EAU

    Composition de la spécialité:

    Pyrimicarbe 500. G/KG
    Pyrimicarbe 500. G/KG

    Spécialité similaire à:
    2010106 PICADOR G (Importation parallèle)
    2020128 BUDGET PYRIMICARBE (Importation parallèle)
    2020132 JUDO (Importation parallèle)
    2030220 ARESMICARB (Importation parallèle)
    2030455 PYRIMICARBE-IT (Importation parallèle)
    2100127 JUDO (Importation parallèle)

    Spécialité identique à:
    2010215 PIRIMEX 50% WG (Revente)
    8700404 APHOX (Revente)

    Phrases de risque/prudence/toxicologie:

    Phrase de Prudence Y VOIR ARRETES APPROPRIES SUR LES CLASSEMENTS ET L’ETIQUETAGE POUR LES CONSEILS DE PRUDENCE
    Phrase de Risque R20 NOCIF PAR INHALATION
    R36 IRRITANT POUR LES YEUX
    R25 TOXIQUE EN CAS D’INGESTION
    R50/53 TRES TOXIQUE POUR LES ORGANISMES AQUATIQUES, PEUT ENTRAINER DES EFFETS NEFASTES A LONG TERME POUR L’ENVIRONNEMENT AQUATIQUE.
    Risque de Toxicologie T TOXIQUE
    N dangereux pour l’environnement

    @u véritable @bruti de Stanislas

    Où vois tu SP8 dans ces différentes phrases de risque??????

    http://www.puteaux-sa.fr/FDS/PIRIMOR%20G.pdf

    la seule erreur que j’ai commise c’est qu’il ne faut pas traiter en présence d’abeille mais pour le reste je ne suis pas « un psicopate »

  266. @ lisa et aatea

    Votre technique (mais elle ne fonctionne pas car personne n’est dupe) c’est d’être incapable de nous avouer que vous êtes des lobbyistes.
    On vous demande qu’est ce qui vous motive à défendre OGM/Pesticides/Additifs chimiques ? et vous répondez qu’en 1193, les scientifiques se servaient de l’arsenic lors de la préparation élémentaire des pesticides.
    Vous voyez bien que vous vous débinez .
    On ne peut discuter avec un lobbyiste. Il trouveras toujours une infos (fausse et qu’il faut perdre du temps à prouver qu’elle l’est) puisque un lobbyiste ne peut vendre sa daube qu’en mentant.

    « mais c’est vrai que c’est difficile pour un croyant comme zeppe de s’apercevoir que ce en quoi on a cru depuis des lustres n’était que balivernes. »

    Encore une preuve. Cet argument de traioter les gens de « croyant est typiques de lobbyistes puisqu’il n’ont pas d’autre argument sérieux dans leur poche.

    La réalité c’est que ce sont eux les croyants. Ils se regroupent au sein de la secte Afis et vont prier chez « Imposteurs ».

    Et puis ton insulte ne me touche pas. Il n’existe pas plus mécréant et anticléricale que moi. Alors de me traiter de croyant, toi dont la famille politique est majoritairement réunie à la messe tous les dimanches, me fait bien sourire.

  267. @ aatea

    « vous fermez les yeux est vous ne voulez pas savoir, votre technique habituelle … »

    – Je n’ai rien à apprendre d’un lobbyiste. Je préfère m’instruire auprès de personnes compétentes.

  268. zeppe a écrit :

    « Cet argument de traioter les gens de « croyant est typiques de lobbyistes puisqu’il n’ont pas d’autre argument sérieux dans leur poche »

    comme le tien de traiter les autres de lobbyiste(s)… parce que tu n’as aucun argument qui tient la route à leur opposer, (tu prends ton cas pour une généralité ?)

    par contre moi j’ai démontré que tu crois vraiment n’importe quoi : tu ne veux pas reconnaître que Monsanto n’a pratiquement aucune part de marché en Inde et qu’il y a des tas de semenciers indiens qui produisent et commercialisent des semences de coton Bt, j’ai cité une petite partie de la liste mais tu es tellement endoctriné (ou tout simplement pas très futé ?…ce qui expliquerait bien des choses quant à ton comportement) que tu as pris les noms de ces semences pour des chiffres, il faut le faire ! je serais toi, je me poserais des questions…

    tout à son délire il a aussi écrit :

    « Alors de me traiter de croyant, toi dont la famille politique est majoritairement réunie à la messe tous les dimanches, me fait bien sourire. »

    c’est toi qui fais rire tout le monde pour oser des âneries pareilles… et ça confirme bien ce que je disais à propos de ton esprit particulièrement étriqué, merci d’apporter une fois de plus de l’eau à mon moulin !

    et je le maintiens, tu es bien un « croyant » puisque contre toute évidence tu ne veux pas reconnaître qu’on t’a roulé dans la farine hé hé hé…

  269. «@u véritable @bruti de Stanislas»

    Encore une insulte qui prouve ta malhonnêteté ME51!

    «Où vois tu SP8 dans ces différentes phrases de risque??????»

    Le lien que tu donnes n’est pas le bon et tu le sais bien!
    SPe 8 Dangereux pour les abeilles c’est ici psychopathe ME51:

    http://www.syngenta.be/fr/pdf/security/PIRIMOR_FR.pdf
    FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006
    PIRIMOR
    Version 3
    Date de révision 26.05.2009
    SPe 8 Dangereux pour les abeilles./Pour protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs, ne pas appliquer durant la floraison./
    Ne pas utiliser en présence d’abeilles./Retirer ou couvrir les ruches pendant l’application et (indiquer la période) après traitement./
    Ne pas appliquer lorsque des adventices en fleur sont présentes./
    Enlever les adventices avant leur floraison./Ne pas appliquer avant (indiquer la date).

    «la seule erreur que j’ai commise »

    Tous tes propos sont des erreurs volontaires afin d’embrouiller les esprits, psychopathe ME51!

  270. @ Lisa

    « comme le tien de traiter les autres de lobbyiste(s)… parce que tu n’as aucun argument qui tient la route à leur opposer, »

    – Le mien est logique et d’ailleurs tu ne pourras JAMAIS me donner une autre explication. Tu te garde bien de m’en trouver une. Il n’en existe pas.
    Impossible de défendre bec et ongles des OGM/Pesticides/et autres merdes d’additifs si on est pas dans ce business.
    C’est en tout cas pour cette raison que tu te débines à mes questions.

    « par contre moi j’ai démontré que tu crois vraiment n’importe quoi : tu ne veux pas reconnaître que Monsanto n’a pratiquement aucune part de marché en Inde  »

    Tu es aussi tétue et naze que aatea. Je t’ai dit 1000 fois de me prouver que tu es autre chose qu’une lobbyiste avant de débattre de quoi que cve soit. Tu en es incapable.

  271. @lisa
    «tu ne veux pas reconnaître que Monsanto n’a pratiquement aucune part de marché en Inde et qu’il y a des tas de semenciers indiens qui produisent et commercialisent des semences de coton Bt»

    Tout le monde sait que Monsanto a racheté des tas de semenciers en Inde, ce qui fait que Monsanto s’est offert une énorme part de marché dans ce pays!

    lisa lobbyiste psychopathe!

  272. @ lisa

    En voici la preuve, obtenue par l’avocat de Gilles Eric-Séralini qui dans ses conclusions écrit : :

    « Dans le curriculum vitae qu’il a remis au tribunal, le professeur Fellous a omis de signaler qu’il est le détenteur de deux brevets au profit de la société YEDA RESEARCH & DEVELOPMENT Co. LTD, située en Israël. Branche commerciale de l’Institut WEIZMANN, la société YEDA initie et favorise le transfert sur le marché mondial des créations de ses chercheurs, et travaille pour ce faire avec de nombreuses multinationales, telles NOVARTIS, BAXTER, PFIZER, SANOFI-AVENTIS, JOHNSON & JOHNSON, MERCK-SORONO, TEVA (…)

    Ok, je sais que tu vas encore trouver à redire ! Bin cette fois, tu me présentes le résultat du procès de l’imposteur M. Marc Fellous contre M. Gilles-Eric Séralini pour diffamation ou mensonge si tu préfères car on reconnaît bien la même base génétique qu’avec toi !
    A moins que ce ne soit déjà le résultat des études sur 3 mois des lobbyistes sur le clonage !!!!

    Une petite synthèse copiée – collé pour encore plus de détails :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/corinne-lepage/231110/la-riposte-des-lanceurs-dalerte

    J’oublié ! Encore un site de lobby Pro -OGM : http://www.biotechnologies-vegetales.com/

  273. @ lisa

    En voici la preuve, obtenue par l’avocat de Gilles Eric-Séralini qui dans ses conclusions écrit : :

    « Dans le curriculum vitae qu’il a remis au tribunal, le professeur Fellous a omis de signaler qu’il est le détenteur de deux brevets au profit de la société YEDA RESEARCH & DEVELOPMENT Co. LTD, située en Israël. Branche commerciale de l’Institut WEIZMANN, la société YEDA initie et favorise le transfert sur le marché mondial des créations de ses chercheurs, et travaille pour ce faire avec de nombreuses multinationales, telles NOVARTIS, BAXTER, PFIZER, SANOFI-AVENTIS, JOHNSON & JOHNSON, MERCK-SORONO, TEVA (…)

    Ok, je sais que tu vas encore trouver à redire ! Bin cette fois, tu me présentes le résultat du procès de l’imposteur M. Marc Fellous contre M. Gilles-Eric Séralini pour diffamation ou mensonge si tu préfères car on reconnaît bien la même base génétique qu’avec toi !
    A moins que ce ne soit déjà le résultat des études sur 3 mois des lobbyistes sur le clonage !!!!

    Une petite synthèse copiée – collé pour encore plus de détails :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/corinne-lepage/231110/la-riposte-des-lanceurs-dalerte

  274. Voici un résumé de ce que tout le monde sait sur le Gauco et les abeilles:
    http://www.imkerei.com/articles/fr/gaucho/synthese_2.htm
    « L’imidaclopride résiduel peut s’exprimer dans le pollen de tournesol non-traité, à des niveaux comparables à ceux constatés avec le traitement GAUCHO de la semence de tournesol. La biodisponibilité de l’imidaclopride à travers le pollen du tournesol contaminé par des précédents GAUCHO, engendre une agression permanente sur l’entomo-faune, dont l’abeille fait partie. »

    @Stanislas

    Non cà c’est uniquement un papier d’une organisation apicole qui doit être par habitude anti pesticide!!!

    Certes mais pourquoi l’UNAF et les autres syndicats apicoles « antipesticides » n’avouent pas leur incompétence chronique en ce qui concernent les pertes hivernales d’essaims d’abeilles et les performances de certains secteurs de grandes cultures intensives tels que mon département « La Marne » réputé « surpesticidé » depuis plus de 50 ans!!!

    L’hiver dernier les apiculteurs de ma région n’ont pratiquement pas subi de perte hivernal que 4 % alors qu’une région « souspesticidée » comme l’Auvergne,région d’herbage et d’élevage ont a perdu 40%!!!
    L’année 2010 a été l’année du siécle pour de nombreux apiculteurs de ma région avec des mièllés dépassant fréquemment les 80 kg et une qui a passé les 120 kg!!!alors que l’année davant les rendements étaient d’environ moitié!!! et pourtant les agris  » pesticideurs » n’ont pas changé ni diminué le nombre de traitement ni arrètés de semer  » des semences traités Gaucho » et même Cruiser pour cetaines semences ,les traitements de semence qu’affectionnent particulièrement Stanislas!!!.

    Et encore une bonne nouvelle,les essaims ont encore passé cet hiver sans problème et les abeilles sont en pleine peau!!!

    Bien sûr je ne doute pas que certains vont penser et même affirmer le contraire mais dans ce cas je leur demanderais de donner leur source!!!!

    Aller c’est pas que je m’ennuie ici mais je vais voir mes potes d’Alerte Environnement …….

  275. zeppe a écrit :

    « Je préfère m’instruire auprès de personnes compétentes. »

    vu le niveau d’ignardise de chacun de tes messages, il faut se rendre à l’évidence : tu ne les as pas encore rencontrées…

  276. Eau pure a écrit :

    « le professeur Fellous a omis de signaler qu’il est le détenteur de deux brevets au profit de la société YEDA RESEARCH & DEVELOPMENT Co. LTD »

    voilà le brevet en cause :

    United States Patent 5,358,867
    Revel , et al. October 25, 1994
    DNA cloning and expression of an L7 protein which modulates the 2′-5′ oligosynthetase and H2-K*K response to type-I interferon

    Abstract

    The gene encoding a protein (L7) which appears to be a part of the human Type I interferon receptor has been cloned and expressed by recombinant DNA techniques. The protein imparts a non-species specific enhanced responsiveness to Type I interferon to transformed cells. The protein is found on the surface of Daudi cells and has structural features characteristic of receptor proteins.
    Inventors: Revel; Michel (Rehovot, IL), Shulmann; Lester (Rehovot, IL), Fellous; Marc (Paris, FR)
    Assignee: Yeda Research and Development Co. Ltd. (Rehovot, IL)
    Appl. No.: 08/120,030
    Filed: September 13, 1993

    ainsi que je l’ai dit rien à voir avec les OGM mais avec l’interféron, renseignez-vous un peu avant d’écrire n’importe quoi !… ça gagnera du temps !

    mais bon amalgame, propagende et désinformation sont les armes de vos petits copains à défaut d’en avoir d’autres…

  277. @ aatea says:

    31 mars 2011 à 16:32
    en parlant de pesticides et des temps anciens
    http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/chimisterie/9604/DThibault.html

    En 1193, les scientifiques s’en servaient lors de la préparation de l’arsenic élémentaire.

    En 1867, c’est la commercialisation des premiers pesticides admis sur le marché.

    c’est vrai l’arsenic, c’était bien mieux …

    ……………………………………………………………………………………………………………………………….

    T’a pas trouvé d’autres dates dans le livre Pesticides – Révélations sur un scandale Français ?

    J’espère que tu n’es pas aveugle et sourd en plus ! Parce que la, il te faudra le livre en braille ou alors un enregistrement audio !!!

    Mais ne t’inquiète pas ! Cela doit bien exister avec nos élites scientifiques corrompues aux lobbys ! La preuve que la science fait des progrès au service de l’intérêt général !!!!

  278. @ Stanislas

    Dis voir, ton SP8 qui ne figurait pas sur la fiche de sécurité que j’ai également posté mais qui datait de 2008 est ici uniquement indiqué par  » ETIQUETAGE EXCEPTIONELLE «  » »POUR PREPARATION SPECIALES » »

    Ci j’ai avoué tout à l’heure mon erreur et pour tout te dire cela fait bien longtemps que je n’ai pas utilisé de Pirimor G dans mes cultures, le « psicopate » c’est toi qui utilise toutes les supercheries possibles pour décrébiliser tes adversaires!!!!

    http://e-phy.agriculture.gouv.fr/

    Je propose aux auditeurs d’aller sur le lien ci dessus ,site officielle concernant l’utilisation et les phrases de risque des diff »rents pesticides.
    Il suffit d’aller sur « Substances » et de chosir la lettre P et pyrimicarbe et là vous verrez que aucun des produits contenant du pyrimicarbe n’a la phrase de risque SP8

    Voici(ci dessous) à l’opposé ce qui est indiqué à la fin de la fiche de sécurité du Pirimor chez Syngenta

    «  »Étiquetage exceptionnelle » »
    «  »pour préparations » »
    «  »spéciales » »
    : Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques
    pour l’homme et l’environnement.
    SPe 8 Dangereux pour les abeilles./Pour protéger les abeilles
    et autres insectes pollinisateurs, ne pas appliquer durant la
    floraison./Ne pas utiliser en présence d’abeilles./Retirer ou
    couvrir les ruches pendant l’application et (indiquer la période)
    après traitement./Ne pas appliquer lorsque des adventices en
    fleur sont présentes./Enlever les adventices avant leur
    floraison./Ne pas appliquer avant (indiquer la date).

  279. @Eau Pure

    Tu vois je pense que toi et tes petits copains consommateurs bio vous avez un avantage sur nous « les lobbistes de la chimie ».
    Le DL 50 de vos » fèces » est nettement supérieur au notre ce qui pourra vous dépanner en cas de disette, encore assez fréquente en bio, vous pourrez sans danger manger vos matiéres fécales et en plus boire votre urine ,ca c’est vraiment du durable de chez durable!!!!

  280. @ lisa

    Pour que tout le monde comprenne sur ce site ! Voici la traduction :

    United States Patent 5.358.867
    Revel, et al. 25 octobre 1994
    Clonage de l’ADN et l’expression d’une protéine L7 qui module la 2′-5 ‘oligosynthetase et H2-K * K réponse à l’interféron de type I

    Le gène codant pour une protéine (L7) qui semble être une partie de l’être humain de type I récepteur de l’interféron a été cloné et exprimé par des techniques de recombinaison de l’ADN. La protéine donne un non-espèces spécifiques à une meilleure réactivité interféron de type I des cellules transformées. La protéine se trouve sur la surface des cellules Daudi et possède des caractéristiques structurelles caractéristiques des protéines réceptrices.
    Inventeurs: Revel, Michel (Rehovot, IL), Shulmann; Lester (Rehovot, IL), Fellous, Marc (Paris, FR)
    Cessionnaire: Yeda Research & Development Co. Ltd (Rehovot, IL)
    Appl. N °: 08/120, 030
    Classé: Septembre 13, 1993

    Alors comment ce fait’ il que M. Marc Fellous n’a pas saisi de nouveau la justice car si l’avocat de M. Gilles-Eric Séralini est un menteur, il y’a diffamation ?

    Celui-ci étant également le Président de l’Association Française de Biotechnologies Végétales « AFBV », il est vrai que long nage en pleine eau pestiféré :

    En revanche, l’examen des emplois et/ou mandats des membres de l’AFBV), ainsi que les brevets déposés en leur nom posent le problème de l’indépendance des membres de l’AFBV. »

    Lisez bien ! Inutile de préciser que l’avocat joint toutes les pièces justificatives, dont les fiches de l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle) prouvant ce qu’il écrit:

    1) Les Brevets des membres de l’AFBV:
    a. Alain DESHAYES, membre fondateur de l’AFBV et l’un de ses 9 administrateurs, ancien directeur de Recherche INRA, est en relation d’affaires avec NESTLE SA .
    b. Roland DOUCE, membre fondateur de l’AFBV et l’un des 9 membres de son Comité Scientifique, biologiste, membre de l’Académie des Sciences Américaine, est en relation d’affaires avec RHONE POULENC AGROGHIMIE.
    c. Claude FAUQUET, membre fondateur de l’AFBV, Directeur du Laboratoire International des biotechnologies appliquées à l’agriculture tropicale, est en relation d’affaires avec DONALD DANFORTH PLANT SCIENCE, crée en 1998 par la Fondation DANFORTH, MC DONELL et MONSANTO. Il est l’un des partenaires de Recherche de MONSANTO qui finance, fournit des terres et participe à la gouvernance de la Fondation .
    d. Lise JOUANIN, membre du Comité Scientifique de l’AFBV, est en relation d’affaires avec IMPERIAL CHEMICAL INDUSTRIES (ICI) et GENOPLANTE. ICI qui fabrique des produits chimiques, fertilisants et insecticides. En 2008, ICI devient filiale du conglomérat néerlandais AKZO NOBEL, l’une des plus grandes entreprises chimiques au monde.
    GENOPLANTE est une SAS ayant pour objectif de déterminer la fonction des gènes pour les grandes espèces cultivées : blé, maïs, colza, tournesol, pois, tomate, hévéa, vigne, arbres, cacaoyer, caféier. Elle est un partenaire de LIMAGRIN, dont le président, Pierre PAGESSE, a été Président de GENOPLANTE pendant plusieurs années. Le Président actuel de GEOPLANTE, Georges FREYSSINET, a également des liens avec l’industrie puisqu’il a notamment travaillé pour BIOGEMMA et LIMAGRAIN HOLDING. Il est par ailleurs inventeur de plusieurs brevets pour la société BAYER CROPSCIENCE, qui n’est autre que l’un des leaders mondiaux des sociétés semencières, forte d’un chiffre d’affaires annuel de 5,8 milliards d’euros en 2007.
    e. Axel KAHN, parrain de l’AFBV et Généticien, est en relation d’affaires depuis 1994 avec RHONE POULENC, devenu AVENTIS PHARMA.
    L’ensemble des brevets déposés – même si ils ne concernent pas directement les biotechnologies végétales – illustrent parfaitement le conflit d’intérêt. En effet, alors que Monsieur Axel KAHN a présidé de 1988 à 1997 la Commission du génie biomoléculaire (CGB), chargée d’évaluer les risques liés aux PGM, il est devenu, en 1997, « officiellement » Directeur Scientifique chez RHONE POULENC, géant de l’agrochimie qui avait investi de longue date dans le secteur des PGM. Ses liens avec RHONE POULENC datent pourtant d’avant 1997, puisque son 1er brevet est déposé pour cette société en 1994.
    f. Marcel KUNTZ, membre fondateur de l’AFBV et l’un de ses 9 administrateurs, Directeur de Recherche au CNRS, est en relation d’affaires avec SYNGENTA, un des leaders mondiaux sur le marché de la protection des plantes et n°3 sur le marché des semences. En 2004, l’entreprise a réalisé 7,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires .
    g. Alain TOPPAN, membre fondateur de l’AFBV et l’un des 9 administrateurs de l’AFBV, chercheur, est en relation d’affaires avec SANOFI ELF, ELF AQUITAINE, RUSTICA PROGRAIN GENETIQUE et BIOGEMMA. RUSTICA PROGRAIN GENETIQUE est une des filiales du groupe PAU-EURALIS, leader européen en semences de tournesol, maïs et colza. Dans le domaine des biotechnologies PAU EURALIS a privilégié une stratégie d’alliance avec le groupe français LIMAGRAIN, en créant la société de recherche BIOGEMMA qui participe au programme européen GENOPLANTE alliant recherche privée et publique.
    h. Marc VAN MONTAGU, parrain de l’AFBV et l’un des 9 membres du Comité Scientifique de l’AFBV, Professeur émérite à l’Université de Gand (Belgique), Président de la fédération Européenne des Biotechnologies, auteur de la 1ère PGM en 1983, est en relation d’affaires avec PLANT GENETIC SYSTEMS, devenu BAYER AG.
    La société PLANT GENETIC SYSTEMS a été créée en 1982, par Marc VAN MONTAGU. En 1996 il livre ses constructions génétiques et vend sa société à AGR EVO, un fabricant allemand de produits chimiques de protection des cultures, qui versera 725 millions de dollars à Monsieur MONTAGU et son associé Joseph SCHELL. En 1999, AGR EVO disparait car elle fusionne avec RHONE POULENC et devient AVENTIS CROPSCIENCE. En 2002, BAYER AG acquiert AVENTIS CROPSCIENCE. Celle-ci devient alors BAYER CROPSCIENCE AG. Cette branche s’occupe d’agrochimie (entre autres de pesticides) et de semences génétiquement modifiées (céréales, coton…).BAYER AG est, avec un chiffre d’affaires de près de 6 milliards (2005), le numéro 1 mondial. Le dernier brevet déposé par BAYER, mentionnant Marc VAN MONTAGU comme inventeur date de 2001.
    i. Chris BOWLER, membre fondateur de l’AFBV, Directeur de Biologie Végétale à l’ENS, est en relation d’affaires avec la société anciennement dénommée PLANT GENETIC SYSTEMS .
    j. Philippe JOUDRIER, membre fondateur de l’AFBV et l’un de ses 9 membres du Comité Scientifique, Biologiste, Directeur de Recherche Honoraire INRA, Président de l’AFSSA, se trouve être en relation d’affaires avec BIOGEMMA. PAU-EURALIS, leader européen en semences de tournesol, maïs et colza, a fait une d’alliance avec le groupe français LIMAGRAIN, en créant la SAS BIOGEMMA qui propose ses services pour l’étude des biotechnologies. L’actuel Président de BIOGEMMA n’est autre que Pierre PAGESSE, le Président de LIMAGRAIN, qui est le 1er semencier européen et le 4ème mondial.
    k. Alain BOUDET, membre fondateur de l’AFBV, Professeur émérite à l’Université de biologie végétale UPS Toulouse, Membre de l’Académie des Technologies, est en relation d’affaires avec les sociétés BIOGEMMA, IMPERIAL CHEMICAL INDUSTRIES et ZENECA LTD. ASTRAZENECA a été créé le 9 avril 1999 par la fusion du laboratoire suédois Astra et du laboratoire britannique ZENECA. Présent dans plus de 100 pays, ASTRAZENECA fait partie des leaders de la pharmacie mondiale avec un chiffre d’affaires 2009 de 32,8 milliards de dollars .
    l. Michel CABOCHE, membre fondateur de l’AFBV, Directeur de recherche INRA, et Membre de l’Académie des Sciences, est également en relation d’affaires avec GENOPLANTE VALOR, une SAS, avec un chiffre d’affaires en 2009 de 730 854 €. Créée par LIMAGRAIN et PAU EURALIS, la société BIOGEMMA participe directement à GENOPLANTE, dont le Président, Georges FREYSSINET, a des liens de longues dates avec LIMAGRAIN et a notamment publié des brevets pour BAYER CROPSCIENCE.
    m. Jean-Pierre DECOR, membre fondateur de l’AFBV, Directeur général de l’Institut des Sciences du vivant, est également en relation d’affaires avec la société anciennement dénommée RHONE POULENC AGROCHIMIE .
    2) Les emplois et/ou mandats des membres de l’AFBV[2] :
    a. Philippe AYMARD, membre fondateur de l’AFBV est Administrateur du groupe LIMAGRAIN. Groupe agricole international, spécialiste des semences et des produits céréaliers, le 1er semencier européen et 4ème semencier mondial .
    b. Jean-Yves FOUCAULT, membre fondateur de l’AFBV est Administrateur Groupe LIMAGRAIN (cf. supra) .
    c. Sebastien VIDAL, membre fondateur de l’AFBV est Administrateur Groupe LIMAGRAIN (cf. supra).
    d. Georges PELLETIER, Président du Comité Scientifique de l’AFBV est Président du Comité Exécutif de GENOPLANTE (cf. supra), aux côtés de Georges FREYSSINET, Directeur Scientifique chez LIMAGRAIN et inventeur de brevets déposés par le groupe BAYER .
    e. Gérard FAURE, membre fondateur de l’AFBV est Directeur de l’UNION FRANCAISE DES SEMENCIERS (UFS), et Ancien Directeur technique de PIONEER, qui est une filiale de DUPOND, n°1 mondial et européen en semences de maïs, n°2 dans le monde et en Europe en semences de tournesol. L’UFS est le nouveau syndicat de l’industrie des semences et des biotechnologies végétales, né le 25 mars 2009 de la volonté des entreprises semencières de rassembler leurs forces pour promouvoir ensemble leurs activités de manière efficace et cohérente, et d’être entendues des pouvoirs publics français et internationaux (Pièce n°….).
    f. Luc ESPRIT, membre fondateur de l’AFBV est Directeur Général MAIZ’EUROP et Directeur de la F.N.P.S.M.S. (Fédération Nationale de la Production des Semences de Maïs et de Sorgho) qui rassemble les entreprises semencières et les producteurs de maïs semences autour d’un objectif commun : gérer la production française de semences et contribuer à son développement en France et à l’international. Quant à MAIZ’EUROP, il s’agit de l’organisation fédératrice de la filière française de maïs, une collective composée de différentes structures maïsicoles .
    g. Henri-Bernard CARTIER, membre fondateur de l’AFBV est Gérant de la SARL GERM SERVICE qui est une filiale commerciale de l’A.G.P.M. et d’ARVALIS. GERM-SERVICES, une des composantes de MAIZ’EUUROOP (cf. supra) .
    h. Alain GODARD, membre fondateur de l’AFBV et l’un des 9 administrateurs de l’association, a été PDG de RHONE-POULENC AGRO – 1er groupe français à avoir investi dans le secteur des OGM dans le début des années 90 et PDG démissionnaire d’AVENTIS CROPSCIENCE qui a été racheté par le Groupe BAYER (CA 5,8 milliards d’€) .
    i. Régis FOURNIER, membre fondateur de l’AFBV est Directeur Général MAISADOUR SEMENCES et Président de SEPROMA, Syndicat professionnel regroupant les établissements qui sélectionnent, produisent ou commercialisent des variétés de maïs en France, en Europe et dans le monde. Rassemblant 35 entreprises, SEPROMA a pour vocation de représenter l’industrie des semences de maïs auprès des instances officielles. Le Groupe MAÏSADOUR est un groupe agro-alimentaire coopératif qui a dégagé pour l’exercice 2008/2009 un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros .
    j. Laurent JUBERT, membre fondateur de l’AFBV est Directeur Général de CHAMPAGNE CEREALES, groupe coopératif agro-industriel, d’origine Française et « d’ambition mondiale ». Il s’agit d’un groupe agri-industriel avec 2,512 milliards d’euros de chiffre d’affaires, des filiales en aval de dimension internationale, des filiales en Ukraine et sur d’autres « terres à fort potentiel de développement » .
    k. Pascal PROT, membre fondateur de l’AFBV est Président de CHAMPAGNE CEREALES (cf. supra)
    l. Jean-Michel PATACQ, membre fondateur de l’AFBV est Vice-Président du Groupe coopératif EURALIS, leader européen des marchés agricoles et agroalimentaires, rassemblant 15 000 agriculteurs et 5 000 salariés avec un chiffre d’affaires de 1,3 Md d’euros. Le Groupe Euralis est aujourd’hui 1er producteur mondial de foie gras, 1er opérateur européen sur le marché du maïs, 1er collecteur de légumes transformés du Sud-Ouest, un des leaders européens des Semences.
    Guy CRAPEZ, membre fondateur et Trésorier de l’AFBV est ancien Directeur Général d’AGRALYS devenu le Groupe AXEREAL à 50% avec EPIS-Centre. Il est Leader de l’activité céréalière européenne, avec un chiffre d’affaires pour l’année 2008″.
    L’AFBV est effectivement une association totalement « indépendante »!

    On reconnaît bien avec les OGM et maintenant le clonage de l’alimentation ou sont les lobbys !!!!

    Sinon, vous travaillez pour lequel ? Ou alors vous faites peut-être parti d’une entreprise privée d’intelligence économique en sous-traitance !!!!

  281. @ ME51

    Tes aveugles ou la cupidité t’empêche de lire entre les lignes ! C’est quoi la différence entre la polyculture et la monoculture ?
    Si tu avais pris le temps de regarder le site à la page du Cahier des Charges :
    http://www.cedapa.com/cdc.htm
    C’est vrai que voir des photos ou lire ce qu’il est écrit, je reconnais que cela prend du temps et que le temps, c’est de l’argent pour toi !!!!

    Concernant le couple Bourguignon ! On voit ou s’arrête tes convictions ! J’accuse mais je n’ai pas de preuves que du dénigrement systématique, des rumeurs, des ont dits…..! D’ailleurs, ils ont écrits un livre « Le sol, la terre et les champs », je suis sur que tu trouveras auprès de l’INRA, un chercheur super indépendant qui te prouveras que le contenu est rempli d’âneries !!!!

    Les multinationales comme Nestlé et consorts on prit le taureau par les cornes ! Tu trouveras sur internet l’histoire de cette exemple magnifique de bon sens même si leurs priorités, faut pas l’oublier, est de préserver leurs poules aux œufs d’or !!!!

    – Agriculture – environnement Vittel (1989 – 1996) / Département de recherches Sciences pour l’Action et le Développement INRA.

    Et comme pour Munich ! Cela revient à moins chère pour le consom’acteurs contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux !!!!
    Maintenant que l’on a les preuves, la réforme de PAC pour 2013 permettra de généralisé ces alternatives (Etranger, Française) sur toute la France ! Vous ne pourrez plus nier les faits ! L’opinion publique vous le rappellera aussi souvent qu’il le faudra surtout à la FNSEA !!!!

    http://vivarmor.pagesperso-orange.fr/communiques/FNE%20Algues%20vertes.pdf

  282. @ Lisa
    « vu le niveau d’ignardise de chacun de tes messages, il faut se rendre à l’évidence : tu ne les as pas encore rencontrées… »

    – N’importe quel abruti en manque d’argument peu dire la même chose.
    Tu ne veux pas dire quel est ton métier et pourquoi tu défends les OGM/Pesticides/Engrais chimiques/Additif. Tues bien une lobbyiste tout le monde le sait.

    On ne peu défendre les OGM/Pesticides/Engrais chimiques/Additif que s’il l’on fait du business avec . Il n’existe pas d’autres explication.

  283. @ ME51 Parti 1

    Tes aveugles ou la cupidité t’empêche de lire entre les lignes ! C’est quoi la différence entre la polyculture et la monoculture ?
    Si tu avais pris le temps de regarder le site à la page du Cahier des Charges :
    http://www.cedapa.com/cdc.htm
    C’est vrai que voir des photos ou lire ce qu’il est écrit, je reconnais que cela prend du temps et que le temps, c’est de l’argent pour toi !!!!

    Concernant le couple Bourguignon ! On voit ou s’arrête tes convictions ! J’accuse mais je n’ai pas de preuves que du dénigrement systématique, des rumeurs, des ont dits…..! D’ailleurs, ils ont écrits un livre « Le sol, la terre et les champs », je suis sur que tu trouveras auprès de l’INRA, un chercheur super indépendant qui te prouveras que le contenu est rempli d’âneries !!!!

    Les multinationales comme Nestlé et consorts on prit le taureau par les cornes ! Tu trouveras sur internet l’histoire de cette exemple magnifique de bon sens même si leurs priorités, faut pas l’oublier, est de préserver leurs poules aux œufs d’or !!!!

    – Agriculture – environnement Vittel (1989 – 1996) / Département de recherches Sciences pour l’Action et le Développement INRA.

  284. @ ME51 Parti 2

    Et comme pour Munich ! Cela revient à moins chère pour le consom’acteurs contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux !!!!
    Maintenant que l’on a les preuves, la réforme de PAC pour 2013 permettra de généralisé ces alternatives (Etranger, Française) sur toute la France ! Vous ne pourrez plus nier les faits ! L’opinion publique vous le rappellera aussi souvent qu’il le faudra surtout à la FNSEA !!!!

    http://vivarmor.pagesperso-orange.fr/communiques/FNE%20Algues%20vertes.pdf

  285. @ ME51

    Oh merde ! Le Rapporteur Spécial des Nations Unies pour le Droit à l’Alimentation, M. Olivier DE SCHUTTER est un menteur ! Les lobbys n’ont pas réussi à le faire taire !!!!

    http://www.srfood.org/index.php/fr/component/content/article/1-latest-news/1174-report-agroecology-and-the-right-to-food

    Sinon la DL 50 du lisier de cochon par rapport à la DL 50 de cochon sur paille ! Quel est la méthode la plus durable pour toi !!!!!!

  286. Eau pure a écrit :

    « @ lisa

    Pour que tout le monde comprenne sur ce site ! Voici la traduction : « Le gène codant pour une protéine (L7) qui semble être une partie de l’être humain de type I (…) »

    ben dis donc, vous n’avez pas dû aller très loin dans l’apprentissage de l’anglais… c’est à peu près du même niveau culturel que zeppe !

    allez comme je suis bon prince je vais vous dire à quoi servent les interférons de type 1 : ils jouent un rôle important au cours des infections virales… eh oui Fellous est un chercheur qui fait des découvertes pour le bien-être de l’espèce humaine… mais quel est donc le rapport avec les OGM ?

  287. @Eau Pure
    Tu me gonfle avec ton Pochon de merde et avec tes sites de merde.Tu n’est pas fichu de raisonner par toi même il te faut toujours une preuve d’un mec qu’à fait ci l’autre qu’à fait ca,bon sang mais c’est nul de chez nul!!!
    Si comme le dit le belge il est possible de doubler la production d’ici 10 ans en bio pourquoi ne retire t’il pas sa cravate et nous montres comment il fait,et toi tu gobbes toutes ces conneries!!!
    Tient en parlant de technique bio,demandes voir un peu à Bourguigon ,comment se porte la vigne qu’il a planté voici quelques années dans la région de Cahors? car d’aprés une de ses connaissances il y aurait pratiquement la moitié des pieds qui auraient crevés,pas très fort pour un super microbiologiste!!!!

    Pour ta question paille,figures toi que les cochons sur paille sont plutôt plus malades que sur callibotis et que vu le nombre de cochons que l’on élève pour nourrir nos bons francais(il en faut plus de 400000 par semaine) les pailles n’y suffiraient pas .
    Mais le problème n’est pas là et je vais t »étonner mais je crains que d’ici quelques années,les animaus d’élevage en général ne se retrouvent sur le béton.
    De nombreux projets biomasse avec souvent la paille pour matière première vont certainement voir le jour d’ici peu,l’Etat pousse « au cul » car la biomasse c’est de l’energie renouvelable et la paille il y en a environ 5 millions de tonne produite en France chaque année.
    Et il va y avoir conflit entre l’élevage , humus pour les sols et biomasse énergie et je suis pratiquement sur que les perdants seront les éleveurs suivi de très près par nos sols ,grands consommateurs de matière organique.

    Si tu veux faire du bon « lobbyng » quitte ce site tout de suite et va faire interdire tous ces projets biomasse qui vont foutre en l’air nos sols…..pour une fois je pense que Bourguignon serait d’accord avec moi.

  288. spécial pour zeppe, comme ça il aura toute la nuit pour rechercher quels sont les producteurs indiens de semences de coton Bt en Inde et dans quelle région ils se situent, je te reposte la liste non exhaustive des différentes semences :

    Mech : le Mech 184 Bt, Mech 184 NBt

    RCH : les RCH 2Bt, RCH 20Bt, RCH 184Bt, RCH 708 NBt, RCH 2 NBt

    RCHB : RCHB 708 Bt

    NSL seeds : Bunny Bt, Bunny Bt2, Mallika Bt, Mallika Bt2, NCHB 990 Bt, NCHB 992 Bt (rien que chez eux il y a 20 variétés…)

    ACH : ACH 33-1 Bt, ACH 11-2 BG II, ACH 33-2 BG II, ACH 33NBt, ACH 11 NBt

    Maintenant que tu sais que ce ne sont pas des chiffres mais des dénominations commerciales… ton « diable » Monsanto peut aller se rhabiller !

  289. @Lisa

    – Inutile de te faire remarquer que tu es bien piégé. Et hop un(e) lobbyites de coincé de plus.
    Tu n’as pas honte de continuer à fréquenter ce blog en faisant mine de rien alors que ta lâcheté et ta persistance à ne pas répondre à mes questions met très largement en évidence ton malaise et ton impossibilité de cacher que tu es bien un(e) lobbyiste ?
    Je ne te pose pas de question qui demande des connaissances. Mes questions ne concerne QUE ta franchise et ton honnêteté. Je te demande pourquoi tu défends OGM/Pesticides/Additifs chimiques/ engrais chimiques ?? Je te demande de me dire quel métier tu exerces pour être pro- OGM/Pesticides/Additifs chimiques/ engrais chimiques ???
    Tu ne réponds jamais. Tu es donc bien pris(e) en flagrand délit de mensonge. Tu es coincé comme j’en ai coincé bien d’autres avant toi (wappe seppi, aatea, EdBurke from Mon$anto – qui a eu le mérite de foutre le camps- et bien
    d’autres) et c’est ce qui m’intéresse.
    Grâce à mon boulot, plus personne ne lis les posts de wappe seppi . Il suffit de lire le nom de l’auteur pour que tout le monde se dise « pas la peine de lire, c’est encore un post de l’autre lobbyiste » . Tu remarqueras qu’il peut dire tout ce qu’il veut, personne ne lui répond.
    Et c’est bientôt ce qui va t’arriver. je m’en réjouis d’avance.
    Quel plaisir de voir qu’au final , tout « intelligents que vous êtes » vous n’avez jamais été capable de trouver une parade à mes questions. Il est en effet très difficile voir impossible d’être pro-OGM/ pesticide, si l’on de fait pas de business avec. Ces produits ne sont fabriqué QUE pour des question de fric et de rentabilité. Une personne qui n’utilise pas, ne vend pas d’ OGM ou de pesticides, n’a vraiment aucune raison de venir les défendre bec et ongle tous les jours et surtout n’as aucune raison de critiquer quotidiennement une journaliste qui dénonce tout ce qui tourne autour de ces produits.
    Vous ne pas nier être des lobbyites.

  290. Eau pure says:
    T’a pas trouvé d’autres dates dans le livre Pesticides – Révélations sur un scandale Français ?
    J’espère que tu n’es pas aveugle et sourd en plus ! Parce que la, il te faudra le livre en braille ou alors un enregistrement audio !!!
    Mais ne t’inquiète pas ! Cela doit bien exister avec nos élites scientifiques corrompues aux lobbys ! La preuve que la science fait des progrès au service de l’intérêt général !!!!

    => pourquoi vous avez peur des pesticides actuel?
    vous préférez les anciens pesticides à base d’arsenic?

    C’était mieux avant? Lorsqu’il y avait des intoxications à cause de l’arsenic?

  291. Zeppe says:

    1 avril 2011 à 7:55
    @Lisa
    Grâce à mon boulot, plus personne ne lis les posts de wappe seppi

    => non cher Zeppe, si si il y a des personnes qui lise ses contributions, elles sont bien plus interressante que les interventions des adeptes du LIVRE

  292. Bonjour,

    voici le site des lobbyistes pro chimie et OGM comme l’imbécile ME 51 qui ne sait qu’insulter et n’a pas l’once des prémices d’un raisonnement intellectuellement acceptable pour tout humain normalement constitué…
    Ca serait bien d’aller les provoquer et leur faire éructer leurs idioties, histoire de les fixer à l’endroit où ils ont décider de loger leur stupidité…
    Il n’est pas nécessaire de tenter un raisonnement avec ces bulots, ils n’en sont pas capables, seulement les faire éructer!!

    http://alerte-environnement.fr/

    @+

  293. @Azolla

    Bonne description du psychopathe ME51 et de ses potes.
    Voici ce que l’on trouve sur alerte environnement et qui montre les véritables motivations de ces lobbyistes psychopathes:

    ME51 dit :
    31 mars 2011 à 19:01
    @ Tous

    Pourquoi n’allez vous pas faire un peu » le brin » sur le site de MMR?

    http://robin.blog.arte.tv/2011/03/22/les-paysans-sorganisent-et-la-dja-suite/comment-page-5/#comment-2466

    Répondre
    Laurent Berthod dit :
    31 mars 2011 à 21:38
    J’suis allé faire un petit tour ; ça sert à quoi d’avancer des arguments raisonnables à des cinglés qui ont la foi du charbonier fou ou la mauvaise foi du commerçant qui arnaque ses clients comme Tristan Lecomte ?

    Répondre
    ME51 dit :
    1 avril 2011 à 6:41
    Bonjour Laurent, et bien ça sert à leur montrer que certains ne sont pas d’accord avec eux et cela peut éventuellement faire réfléchir les moins endoctrinés.
    Bien à vous

    ME51 espère faire réfléchir avec ses insultes et ses mensonges, mais ce n’est qu’une illusion de psychopathe!

  294. @Azolla

    merci pour la publicité,il faudrait malgrés tout que tu m’expliques ce qu’est un humain, normalement constitué?
    Venez discutez,vous serez les bienvenus sur AE

    Que reproches tu à la chimie ? qui te permet de vivre depuis ta naissance,espéce de » deuxbécile » et connais tu le DL 50 de l’aspirine,paracétamol,ibuprofène et autres médicaments consommés par la population en comparaison au Dl 50 des produits phytosanitaires qui sont également des produits de synthése mais réservés aux plantes?????

  295. @Stanilas

    J’insulte uniquement les gens de ton espèce qui invente n’importe quoi pour décrédibiliser ses adversaires!!!!
    Cela me semble logique de s’ennerver face à des gugusses qui ne savent que dire que les autres sont des menteurs lorsque leurs arguments viennent à manquer.
    Oui effectivement je viens ici mettre le brin,je ne suis pas du genre à laisser dire n’importe quoi sur le métier que je fais depuis 30 ans et sur des éxagérations grossiéres qui en deviennent des purs mensonges.
    Saches que les OGM je me fou,ce qui nous emmerde,nous paysans c’est que tout le monde autour de nous en fait,que cela se développe et viens nous concurencer.
    Un exemple avec le Soja OGM,depuis qu’il existe et qu’il est massivement importé en Europe,règle de l’OMC oblige,les surfaces en Luzerne ,Pois et autres plantes légumineuses riches en protéines ont été divisé en France par deux ou trois car les prix sont au ras des paquerettes même cette année à forte hausse de prix pour les céréales ,Colza et Tournesol.
    Le » » réputé imbécile,psicopate et lobbiste de la chimie que je serais!!! » cultive malgré tout 24 ha de Luzerne et autant de Pois Protéagineux qui m’occasionne une perte de recette d’environ 200€ de l’ha soit près de 10000 € en année normale,l’an dernier j’aurais perdu près de 15000 € de recette.
    Pour ta culture générale ,saches que ces cultures et en particulier la Luzerne demandent peu de pesticides en agri conventionnelle face à tout autre culture.

    Si tu veux être efficace et être utile à quelque chose commence déjà par faire monter les prix de nos luzerne et de pois et autres plantes légumineuses afin que ces cultures soient aussi rentable que les autres et je t’assure que tu n’entendra plus jamais parler de Soja OGM en France et en Europe…..

  296. @azozollala
    Elle est bonne votre blague du 1er avril de proposer à vos potes d’aller discuter et raisonner sur le site alerte-environnement !!!!.

  297. @ME51
    «Si tu veux être efficace et être utile à quelque chose commence déjà par faire monter les prix de nos luzerne et de pois et autres plantes légumineuses afin que ces cultures soient aussi rentable que les autres et je t’assure que tu n’entendra plus jamais parler de Soja OGM en France et en Europe…..»

    Comment expliques-tu ton incompétence à faire monter les prix de tes cultures déficitaires?
    Que fait la FNSEA?
    Il semble que ta compétence réelle s’exprime plus sur les forums avec mensonges et insultes que dans tes champs pesticidés!

  298. @ décor

    « Elle est bonne votre blague du 1er avril de proposer à vos potes d’aller discuter et raisonner sur le site alerte-environnement !!!!. »

    – Effectivement : un site 100% lobbysite. Même décor le reconnait.

    @ lisa

    Alors lisa , toujours pas de réponse ???

    ATTENTION lisa, ta période d’essai touche à sa fin. Il vont peut-êtyre pas te garder chez Monsanto si tu n’arrives pas à trouver rapidement un argument solide pour contrer mes accusation de lobbyiste.
    Regarde ce qui est arrivé à ton prédécesseur EdBurke from Mon$anto ! Il ne l’ont pas gardé longtemps.

    D’ailleurs, si wappe seppi est toujours là c’est parce qu’il n’est pas loin de le retraite. Ils ont eu pitié de lui ! C’est tout de même pas des chiens chez Monsanto !!!!

  299. « zeppe says:
    ATTENTION lisa, ta période d’essai touche à sa fin. Il vont peut-êtyre pas te garder chez Monsanto si tu n’arrives pas à trouver rapidement un argument solide pour contrer mes accusation de lobbyiste.
    Regarde ce qui est arrivé à ton prédécesseur EdBurke from Mon$anto ! Il ne l’ont pas gardé longtemps. »

    => toujours Zeppe dans son « raisonnement » favori et même lorsqu’il obtient une réponse, c’est faux (pour lui), car cela ne correspond pas à son idéologie.

  300. @ aatea

    « non cher Zeppe, si si il y a des personnes qui lise ses contributions, elles sont bien plus interressante que les interventions des adeptes du LIVRE »

    – Mais non aatea. Tu sais très bien toi même que personne ne lis les posts de wappe seppi. Ces sont des interventions d’ adeptes de sectes comme ‘Imposteurs » ou l »‘Afis » toutes les deux filiales de la secte du Mandarhum , je crois, ou des Témoins de la sciento, ch’è plus…..

  301. @Stanilas

    «  »Comment expliques-tu ton incompétence à faire monter les prix de tes cultures déficitaires?
    Que fait la FNSEA? » »

    Ce n’est pas un problème de Syndicat mais un probléme de consommateur car c’est le consommateur qui achète des produits alimentaires issu et nourris aux OGM!!!!
    Je connaissais le gavage des oies et canards mais pas celui des consommateurs!!!!

    Plus cela vient plus tu deviens à cours d’argument et plus tu t’ennerves,tu me fais penser à Zeppe et un autre tartuffe José.B

    Toi le consommateur bio,trouves tu normal que Biocoop apporte son soutien au groupe colombien Daabon qui produit de l’huile de palme bio,quelle soit certifiée par Ecocert sachant que cette huile est produite sur des domaines de riches propriétaires encadrée par des paramilitaires et dont la main d’oeuvre s’apparente à de l’esclavage?
    Beaucoup de produits transformés bio vendus par Biocoop contiennenet cette huile!!!!
    Que penses tu également du bio intensif venant d’Espagne avec de la main d’oeuvre Nord Africaine surexploitée?
    Que pense tu du soja bio chinois ,pollué à la mélanine et qui a nourri de nombreux poulet bio avant que soit découverte la supercherie?
    Enfin croit tu que c’est en important du kiwi bio de Nouvelle Zélande alors que le marché francais en regorge,que Biocoop va avoir la confiance durable des producteurs francais?

    Je te conseille de te cultiver un peu les méninges avant d’essayer de te lancer dans la production bio qui est entrain de s’industrialisé à outrance et qui va fouttre en l’air les petites fermes vivant historiquement du bio.

    Les salariés de l’agro-alimentaire francais » intensif » sont bien rémunérés à l’opposé des salariés des producteurs bio étrangers,au fait tu travailles pour lequel des deux.

  302. « zeppe says:
    – Mais non aatea. Tu sais très bien toi même que personne ne lis les posts de wappe seppi. Ces sont des interventions d’ adeptes de sectes comme ‘Imposteurs » ou l »‘Afis » toutes les deux filiales de la secte du Mandarhum , je crois, ou des Témoins de la sciento, ch’è plus…..
     »

    => mon cher Zeppe, reste dans tes illusions, dans ton monde imaginaire.

    encore une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre …

  303. @ george

    Je ne remets pas en cause l’intelligence des apprentis sorciers de la science mais plutôt la collusion ou les conflits d’intérêts qui n’a rien à voir avec l’intérêt général des citoyens consom’acteurs contribuables de la PAC et des dégâts collatéraux !!!!!!!!!!

    Mais M. Marc Fellous pourrait par exemple mettre en place afin d’informer l’opinion public, une OGM – Star -Académie ! Je suis sur que vous seriez d’accord pour faire parti des cobayes humains avec vos complices PRO-OGM !!!
    Ainsi l’avenir dira qui aura raison ou tord ! Bien sur une période de plusieurs années en collaboration avec des ONG et chercheurs indépendants !!!

    ……………………………………………………………………………………………………………………………….

    Une nouvelle info du net ! Mais surrement pour vous que des mensonges !!!

    – Communiqué du GIET / Pseudo-science et OGM : l’AESA (EFSA) définitivement épinglée grâce à l’expertise de l’ANSES

    La Commission Européenne et l’AESA [1] ne cessent de clamer partout que leurs décisions et avis s’appuient sur de la Vraie Science et uniquement cela. Outre le fait que, sauf en technocratie, la science, même bien faite, ne saurait à elle seule justifier des décisions politiques, il apparaît enfin, grâce au rapport de l’ANSES [2], [3], que ces appels à l’argument d’autorité scientifique ne sont que des incantations.
    Dès juin 2008 [4], le GIET [5], appuyé par France Nature Environnement (FNE), dénonçait les conclusions de l’AESA, notamment sur le maïs MON810, comme allant au delà de ce que permettaient les données. Plusieurs députés européens et le ministère de l’Ecologie français demandaient alors à la Commission Européenne de justifier les avis rendus en fournissant les valeurs des puissances des tests statistiques utilisés (un test de puissance insuffisant étant, en fait, ininterprétable).

    Saisie de cette question par la Commission Européenne, l’AESA a, par deux fois, refusé de fournir ces résultats, en répondant à côté de la question [6]. A l’occasion de ce scandale soulevé par les associations, l’ANSES s’est saisie du problème et a étudié la validité des tests statistiques concernant les dossiers d’OGM: AUCUN calcul de puissance n’est jamais fourni et, pour le MON810, les calculs faits par l’ANSES montrent que 80% des effets étudiés ont une puissance insuffisante!

    Coup de grâce pour l’AESA, l’ANSES précise: « les conclusions des études utilisant le terme « d’équivalence entre les deux régimes » devront être justifiés par des tests d’équivalence ». Or, les tests d’équivalence n’ont été fournis par les pétitionnaires pour aucun dossier et n’ont pas été fournis non plus par l’AESA, qui conclue pourtant à l’équivalence des régimes.

    Les calculs faits par l’ANSES sur le MON810 montrent que: « l’hypothèse nulle de non équivalence n’est jamais rejetée », ce qui veut dire que dans aucun des cas on ne peut exclure l’effet toxique de l’OGM…

    Les conclusions des avis de l’AESA affirmant que les OGM étudiés sont aussi nutritifs et aussi sains que leur contrepartie non OGM n’ont par conséquent aucune base scientifique recevable et s’apparentent à la lecture de l’avenir dans les intestins de poulet.

    On peut, plus globalement, s’interroger sur l’utilisation de l’argument d’autorité scientifique par la Commission Européenne dans ces conditions, surtout quand on voit que l’appel d’offre pour la nième étude sur la coexistence est écrit de manière à ce que les études apportent les réponses souhaitées par la Commission [7]. Rien que de la bonne science!

    Selon le Dr Frédéric Jacquemart, président du GIET et co-pilote de la mission biotechnologies de FNE « il est grand temps de remettre à plat tout le système européen d’évaluation et d’autorisation des OGM et d’inclure enfin la société civile à tous les échelons de ces procédures ».

    Bien surs, vous pouvez faire passer auprès de @ Lisa et consorts lobbyistes !

    Sources : http://sciencescitoyennes.org/communique-du-giet-pseudo-science-et-ogm-laesa-efsa-definitivement-epinglee-grace-a-lexpertise-de-lanses/

  304. @ aatea

    « toujours Zeppe dans son « raisonnement » favori et même lorsqu’il obtient une réponse… »

    A bon ? et est où elle ?? Et la tienne ???où est elle ???

    Ma question : qu’est ce qui vous motive à défendre OGM/Pesticides/Additifs chimiques ?
    Quel métier exercez-vous pour être si attachés à défendre les OGM/Pesticides/Additifs chimiques ?

    Voilà les questions dont j’attend vos réponses que je n’ai jamais eu et vous êtes incapables me fournir.

  305. @ aatea

    « mon cher Zeppe, reste dans tes illusions, dans ton monde imaginaire. »

    Et toi , reste dans tes fantasmes. Tous ce que tu dis est faux.

  306. « zeppe says:

    1 avril 2011 à 15:25
    Ma question : qu’est ce qui vous motive à défendre OGM/Pesticides/Additifs chimiques ?
    Quel métier exercez-vous pour être si attachés à défendre les OGM/Pesticides/Additifs chimiques ? »

    => mais mon cher Zeppe, je ne défends pas je suis un humble adorateur de votre grande pretresse, qui, je l’avoue a souvent des pensées diaboliques, du type

    une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre …

  307. eau pure, un rapport « trouver » sur ANSES

    En conclusion de ce rapport, il ressort qu’en l’état actuel
    des connaissances, les PGM ne présentent pas plus
    de risque que les plantes obtenues par des méthodes
    conventionnelles en ce qui concerne le potentiel
    allergénique. En effet il est important de rappeler que
    d’autres techniques de culture et de sélection peuvent
    contribuer à augmenter l’allergénicité de nos aliments :
    emploi d’activateurs de gènes de résistance, sélection
    de variétés particulièrement aptes à synthétiser
    des protéines de stress, qui peuvent être de puissants
    allergènes.

  308. « zeppe says:
    1 avril 2011 à 15:27
    @ aatea
    « mon cher Zeppe, reste dans tes illusions, dans ton monde imaginaire. »
    Et toi , reste dans tes fantasmes. Tous ce que tu dis est faux. »

    => et ce que tu dis ne peux être que vérité car tes paroles sont l’exacte reflet du LIVRE et le LIVRE est la vérité

    au fait
    une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre …

  309. 1 avril 2011 à 15:45
    Eau pure says:
    1 avril 2011 à 14:45

    J’ai regardé anses.fr/
    dernier article
    anses.fr/cgi-bin/countdocs.cgi?Documents/BIOT2009sa0322.pdf

    de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments
    relatif à son auto-saisine sur l’article publié dans ‘International Journal of
    Biological Sciences’ et intitulé ‘A comparison of the effects of three GM corn
    varieties on mammalian health’

    La conclusion de cette publication remettrait en cause la sécurité sanitaire des maïs NK603,
    MON810 et « MON863
    (Seralini, le scientifique » anti-gm)

    conclusion de cette « étude »

    Les auteurs prennent en compte des résultats hétérogènes (constantes biologiques et poids
    d’organes sans lien avec les constantes modifiées, temps d’observation différents, niveaux
    de doses différents, redondance de certains paramètres (poids absolu/poids relatif
    d’organes, ratio) sans interprétation de la pertinence toxicologique. Les variations signalées
    vont parfois dans le sens contraire de ce qui est habituellement admis en toxicologie pour
    conclure à une néphro- ou hépato-toxicité

    Par conséquent, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments considère que cette
    publication n’apporte pas d’élément nouveau susceptible de modifier les conclusions
    précédentes de l’Afssa sur la sécurité sanitaire des maïs NK603, MON810 et MON863.

    (en d’autres termes, l’étude a été au mieux très mal faites)

  310. liste des communiqués de anses en février (+1 avant et après)

    L’Anses lance une évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants intenses
    15 mars 2011
    Lancement d’un appel à projets de recherche en santé – environnement et santé au travail
    22 février 2011
    L’Anses présente son programme de travail 2011
    10 février 2011
    Campagne nationale d’analyse des résidus de médicaments dans l’eau : des résultats conformes aux attentes
    10 février 2011
    Premier rendez-vous de l’Anses au Salon International de l’Agriculture 2011
    9 février 2011
    Aspartame : point d’étape sur les travaux de l’Anses
    1er février 2011
    Sécurité sanitaire de l’eau et des milieux aquatiques : l’Anses et l’Onema signent une convention de partenariat
    1er février 2011
    Philippe Bas nommé président du conseil d’administration de l’Anses
    25 janvier 2011

    GIET a des visions?

  311. @ aatea

    Voila l’exemple typique du mensonge à la aatea :

    on lui pose cette question :
    Ma question : qu’est ce qui vous motive à défendre OGM/Pesticides/Additifs chimiques ?
    Quel métier exercez-vous pour être si attachés à défendre les OGM/Pesticides/Additifs chimiques ? »

    et il vous répond :

    « mais mon cher Zeppe, je ne défends pas je suis un humble adorateur de votre grande pretresse, qui, je l’avoue a souvent des pensées diaboliques, du type

    une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre … »

    à vous de juger !

  312. « zeppe says:
    1 avril 2011 à 15:55
    @ aatea
    Voila l’exemple typique du mensonge à la aatea :
    on lui pose cette question :
    Ma question : qu’est ce qui vous motive à défendre OGM/Pesticides/Additifs chimiques ?
    Quel métier exercez-vous pour être si attachés à défendre les OGM/Pesticides/Additifs chimiques ? »
    et il vous répond : « mais mon cher Zeppe, je ne défends pas je suis un humble adorateur de votre grande pretresse, qui, je l’avoue a souvent des pensées diaboliques, du type
    une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre … »
    à vous de juger !
     »

    => il faut me jugr mais au tribunal de l’inquisition, mon cher Zeppe, et vous faites office de grand inquisiteur?

    au fait
    une augmentation de 10% de plantes gm dans le monde, mais comme ce n’est pas conforme à ton idéologie, tu ne peux pas l’entendre …

  313. @ aatea

    « je ne défends pas je suis un humble adorateur de votre grande pretresse »

    – Et ‘est uniquement pour çà que tu passe tout ce temps ?
    En fait , si j’ai bien compris, tu n’es pas du tout pour ou contre les OGM, ? Tu ne viens qu’en humble adorateur de notre grande pretresse ???

    – Tune serais pas un pète débile aatea ????

  314. @ aatea

    Ta rien oublié ou c’est les effets secondaires cumulés des pesticides, Alimentation OGM et Clonée !

    Après L’INRA voici L’Anses qui prend les choses en main ! Pour l’indépendance, l’avenir le dira !!!

    – Anses : nomination des membres du Comité de déontologie et de prévention des conflits d’intérêts

    Publié le Vendredi 25 mars 2011

    Innovation importante du dispositif de gouvernance de l’Anses issue d’une large concertation avec toutes les parties prenantes, le comité de déontologie et de prévention des conflits d’intérêt est inscrit dans les textes fondateurs de l’Agence. Ses membres viennent d’être nommés par arrêté du 9 mars 2011, sur proposition du Conseil d’administration de l’Anses.
    Le décret du 30 juin portant création de l’Anses prévoit la mise en place d’un Comité de déontologie et de prévention des conflits d’intérêt de 5 à 8 membres.
    Par arrêté ministériel du 9 mars 2011, les membres de ce comité ont été nommés. Il comprend six membres, nommés pour cinq ans.

    Sont nommés :
    – Christian Géraut, professeur des universités, médecin spécialiste des hôpitaux ;
    – Marie-Angèle Hermitte, directrice de recherche ;
    – Françoise Houel, administratrice civile honoraire ;
    – Pierre Le Coz, agrégé de philosophie et docteur en sciences de la vie et de la santé ;
    – Patrick Legrand, ingénieur de recherche de l’INRA ;
    – Patrice Van Lerberghe, inspecteur général honoraire de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.

    Ces personnes ne pourront intervenir dans une autre instance ou une autre activité de l’Agence. Le comité de déontologie et de prévention des conflits d’intérêt peut être saisi, sur toute situation particulière pour lequel des questions d’ordre déontologique peuvent se poser, par un membre du conseil d’administration, du conseil scientifique, des comités d’experts spécialisés, ou encore par le directeur général ou un des agents de l’Anses.
    Il a toute latitude pour collecter les pièces nécessaires à son instruction et pour auditionner des tiers pouvant éclairer son jugement. Il communique ses avis et recommandations à la personne ou à l’instance qui l’a saisi, ainsi qu’au conseil d’administration et au directeur général de l’Agence.

    Bon ! Encore quelques petits efforts ! On est sur la bonne voie :

    – Référendum Français Alimentation OGM & Clonée,
    – Etiquetage obligatoire de tous les produits alimentaires contenant ses substances,
    – Obligation pour les lobbys pro – OGM de prendre en charge les conséquences économiques, environnementales et sanitaires,
    – ……………………………………………………………etc.

  315. @ aatea

    Ta mémoire étant contaminée ! Petit rappel !

    – Le lobby pro-OGM infiltre l’Agence européenne de sécurité alimentaire  » AESA  » (EFSA)

    mercredi 29 septembre 2010

    La Commission européenne a toujours été l’amie des OGM, comme en témoignent les 125 autorisations d’importation accordées depuis 1998. Mis à part les six dossiers retirés par les industriels eux-mêmes, on ne compte absolument aucun refus en douze ans ! Les instances communautaires écartent systématiquement les objections avancées tant par les scientifiques que les autorités sanitaires nationales ou les associations de défense de l’environnement. La création, en 2002, de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA), au lendemain du scandale de la vache folle, n’a strictement rien changé à ce biais favorable aux champions des biotechnologies. Et pour cause : la Commission a peuplé l’AESA de personnalités acquises à la cause des OGM quand elles ne sont pas directement issues de l’industrie elle-même.

    José Bové, eurodéputé vert et vice-président de la commission agriculture du Parlement européen, vient ainsi de lever un beau lièvre : la présidente du conseil d’administration de l’AESA, la Hongroise Diána Bánáti, a dissimulé qu’elle avait été membre du comité des directeurs de la branche européenne de l’International Life Science Institute (Ilsi), le «lobby de l’agrobusiness», comme le qualifie Bové.
    Cet organisme prétend donner des conseils scientifiques indépendants dans tous les domaines agro-alimentaires, alors qu’il ne fait que reprendre à son compte les données fournies par ses membres, au rang desquels on compte tous les grands des OGM que sont Monsanto, Syngenta, Bayer, BASF, etc. L’Ilsi s’est par exemple illustré aux Etats-Unis en fournissant des études «scientifiques» sous-estimant les dangers du tabac, ce qui a conduit la justice américaine à s’intéresser à son fonctionnement. A la suite de cette affaire, l’Organisation mondiale de la santé l’a retiré de sa liste d’organisations «partenaires». On retrouve aussi l’Ilsi dans l’affaire du Teflon créé par le groupe DuPont : son étude prouvant l’innocuité de cette matière ne reposait sur aucune base sérieuse…

    Nommée membre du conseil d’administration en 2006, sur proposition de la Commission et décision du Conseil des ministres, Diána Bánáti a été élue présidente de l’Agence européenne de sécurité alimentaire en 2008, puis réélue en juillet cette année. C’est en épluchant sa «déclaration d’intérêt» que José Bové a découvert le pot aux roses. Elle avait simplement mentionné qu’elle avait été «membre du comité scientifique de l’Ilsi» et juré aux députés européens «[qu’]elle n’a jamais été approchée par des lobbyistes».
    «Un conflit d’intérêts scandaleux», s’emporte José Bové, qui exige sa «démission immédiate». «J’ai averti la Commission le 14 juillet, j’attends toujours une réponse.» L’ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage, elle aussi députée européenne, est sur la même longueur d’ondes : «Il est choquant qu’aucun contrôle des déclarations d’intérêts ne soit effectué par la Commission européenne. Si des gens représentent l’industrie, qu’ils se présentent en tant que tel.»

    Nous avons joint la semaine dernière le porte-parole du commissaire à la santé et à la politique des consommateurs, John Dali, qui n’a pas jugé bon de nous répondre. Et, aujourd’hui, en salle de presse, il s’est évertué à minimiser le rôle de Bànàti qui, à l’écouter, ne s’occupe que de la machine à café et non du fonctionnement de l’agence… Nous avons cherché à connaître son salaire pour un rôle aussi mineur, mais il nous a renvoyé sur le site internet de l’AESE. Pour lui, il n’y a aucun « conflit d’intérêts » qui tienne. Curieusement, pourtant, Bànàti a modifié, hier après-midi, sa « déclaration d’intérêt » afin de préciser son rôle au sein de l’ILSI, reconnaissant ainsi qu’elle avait bien dissimulé un élément important de sa biographie.

    Depuis l’origine, les écologistes dénoncent le mode de fonctionnement de l’AESA : elle ne mène aucune étude elle-même, mais s’appuie sur les dossiers transmis par les industriels à qui il appartient de démontrer l’innocuité de leurs produits. Autre lacune de taille : aucune évaluation des risques à long terme n’est exigée. Alors que pour les pesticides, les industriels doivent tester leurs substances sur des rats durant deux ans, pour les OGM, trois mois suffisent.

    La composition de l’AESA explique sans aucun doute cette coupable inclination. Car Diána Bánáti n’est pas un cas isolé. En avril, l’ancienne directrice du département OGM de l’AESA, Suzy Renckens, a été embauchée par l’agrochimiste Syngenta… L’actuel président du comité scientifique OGM de l’agence, le professeur Harry Kuiper, est, par ailleurs, le coordinateur d’Entransfood, un projet soutenu par l’UE visant à «favoriser l’introduction des OGM sur le marché européen et rendre l’industrie européenne compétitive». On comprend mieux pourquoi les avis de l’agence sont toujours positifs. Quelles que soient les objections, elle ne change pas d’avis. Ainsi, dans le cas du maïs MON 810 de Monsanto, la Commission lui a demandé à trois reprises son avis, des études récentes, notamment de l’Institut Pasteur, ayant mis en avant les incertitudes existantes sur les effets à long terme de cet OGM. L’AESA n’a pas revu sa copie.

    Or, les avis de l’agence sont cruciaux, la Commission s’y rangeant dans tous les cas. Le Conseil des ministres, sur proposition de la France, a demandé à la Commission de revoir le fonctionnement de l’AESA. C’était en 2008. On attend encore.

    Source : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2010/09/la-commission-europ%C3%A9enne-a-toujours-%C3%A9t%C3%A9-lamie-des-ogm-comme-en-t%C3%A9moignent-les-125autorisations-dimportation-acco.html

  316. @ Madame Marie Monique Robin

    Votre émission portait sur le danger des »éventuelles « résidus de nature chimique de notre alimentation.
    Comme vous le savez,le Danemark est certainement le premier pays industrialisé au monde à avoir réduit l’utilisation des pesticides agricoles de 50% depuis maintenant environ 20 ans.C’est d’ailleurs le modèle des écologistes francais qui s’en sont largement inspirés lors du Grenelle de l’Environnement.

    Vous et autres antipesticides qui accusez les pesticides d’augmenter le nombre de cancer, comment expliquez vous que ce pays soit encore 20 ans après la réduction drastique de ces pesticides,le premier pays au monde touché par le cancer!!!!!

    http://www.enviro2b.com/2011/01/24/le-danemark-capitale-mondiale-du-cancer/

    Je quitte ce forum définitivement et je vous félicite pour avoir convaincu autant d’imbéciles ,hommes politiques compris du » grand danger des résidus pesticides dans notre alimentation »………..

  317. @ ME51

    « Je quitte ce forum définitivement et je vous félicite pour avoir convaincu autant d’imbéciles ,hommes politiques compris du » grand danger des résidus pesticides dans notre alimentation »……….. »

    – Tant mieux. Un abruti qui défend les pesticides ne présente aucun intérêt, ni pour ce blog, ni pour qui que ce soit.

  318. bonjour cher grand inquisiteur

    petit rappel pour vous

    10% d’augmentation des cultures de plantes gm dans le monde, mais votre grand pretresse ne vous en a pas parlé?

  319. pour eau pure, comme il y a de plus en plus de plantes gm cultivé dans le monde, il y a une augmentation de les autorisation d’importer en Europe (3 nouvelles dans les « tuyaux »)

  320. Zeppe

    Vous faites quoi dans la vie à part répondre jour et nuit sur ce blog?
    Vous êtes payé par MMR?
    VOus êtes au RMI,RSA?retraité?

    Vous n’êtes d’aucun apport sur ce blog, vous n’avez aucune connaissance scientifique,roi de l’insulte, ignare en toxicologie, nul en orthographe, vous êtes la risée de tous, et de plus vous donnez une bonne idée du niveau des adeptes de Mme.Robin
    Allez-y déchaînez- vous, vous êtes dans votre élément.

  321. « 10% d’augmentation des cultures de plantes gm dans le monde, mais votre grand pretresse ne vous en a pas parlé?»

    http://www.infogm.org/spip.php?article4744
    International : les chiffres trompeurs de l’ISAAA sur les OGM
    par Christophe NOISETTE , mars 2011

    On en a marre de lire et de commenter le rapport de l’Isaaa, un organisme de promotion des plantes génétiquement modifiées (PGM) dans les pays du Sud… On en a marre, mais bon, on se doit de le faire car comme tous les ans, ce rapport s’amuse à manipuler allégrement les chiffres, à sortir des additions fallacieuses de son chapeau, afin de « prouver » que les PGM correspondent à un besoin fondamental… La réalité des PGM actuellement est bien loin du tableau naïf et enthousiaste que nous brosse l’Isaaa…

  322. @Berny
    «…vous n’avez aucune connaissance scientifique,roi de l’insulte, ignare en toxicologie, nul en orthographe…»

    Quelles sont les compétences de Berny?
    Une copie de tes diplomes permettrait de comprendre et de nous rassurer.

    « … vous donnez une bonne idée du niveau des adeptes de Mme.Robin»

    Que vient faire Berny sur le blog de Mme.Robin?

  323. @ Berny

    « Vous faites quoi dans la vie à part répondre jour et nuit sur ce blog?
    Vous êtes payé par MMR?
    VOus êtes au RMI,RSA?retraité? »

    – Contrairement à toi et tes potes qui vous comportez lâchement en critiquant mais sans avoir le courage de nous dire pourquoi et qui vous êtes, moi je vais te dire qui je suis et ce qui me motive.

    – Je travaille dans les arts graphiques. J’ai une conscience écologique. J’ai des convictions de gauche.Je suis pour une société juste, solidaire, respectueuse des gens et de l’environnement et je me sens donc très proche de ceux qui se battent pour ces causes.

    « Vous n’êtes d’aucun apport sur ce blog, vous n’avez aucune connaissance scientifique,roi de l’insulte,…. »

    – je ne pense pas comme toi. Vous êtes toujours un moment ou un autre coincés à ne pouvoir me répondre. Cela met en évidence que vous êtes des lobbyistes qui font passer leurs profits et leurs intérêts avant toute considération sanitaire publique ou environnementale .A partir de là, tout le monde sait que vos arguments , même scientifiques ne peuvent être que faux. je ne pense donc pas être inutile.

    Tu pourrais me dire ce que tu apportes, toi , à ce blog , en dehors de la polémique stupide ???
    Je t’explique pourquoi je suis contre les OGM/pesticides/ engrais chimiques/additifs chimiques. Tu pourrais , à ton tours me dire pourquoi tu es POUR toutes ces choses? Est ce que tu gagnes ta vie avec ces choses ????Si non, cela t’apporte quoi de polémiquer ou de critiquer ceux qui sont contre, dans la mesure ou l’on ne te prive de rien du tout ????

    On va voir si tu as le courage de me répondre avec la même sincérité que moi !

  324. @ Berny

    « Vous n’êtes d’aucun apport sur ce blog, vous n’avez aucune connaissance scientifique,roi de l’insulte, ignare en toxicologie, nul en orthographe, vous êtes la risée de tous,….. »

    – J’ajoute que, coté insulte, ton message plein de haine nous montre que tu es très mal placé pour en parler.
    Tu sais bien que tu n’as aucun moyen de te justifier. Tu sais que, comme pour aatea, wappe seppi, anton et autre lobbyiste, vous n’avez aucun argument pour me prouver que vous n’êtes pas des lobbyiste. Et c’est bien çà qui te contrarie le plus. Tu! ne peut pas faire d’intox ici. Tu es piégé.

  325. Merci Stanislas pour ton info très intéressante et qui met bien en évidence les grossiers mensonges des lobbies.
    J’ai mis le lien sur le forum de Greenpeace.

  326. « On peut cultiver à grande échelle des produits bio accessibles à tous »
    C’est ce que nous dit le premier agriculteur bio de France , Thierry de Pierrepont dans « Marianne » cette semaine.
    A lire donc.

  327. Stanislas (2 avril 2011 à 9:48) a copié-collé Inf’OGM:

    « On en a marre de lire et de commenter le rapport de l’Isaaa, un organisme de promotion des plantes génétiquement modifiées (PGM) dans les pays du Sud… »

    Pauvre Christophe Noisette. Ça doit effectivement les lui casser de devoir commenter un rapport qui, tous les ans, annonce une augmentation des surfaces cultivées en ce qu’il exècre le plus, les PGM. Ça doit les lui casser de devoir trouver des arguments pour décrédibiliser et ridiculiser le rapport et entretenir les superstitions de ses adeptes.

    Car, pour son malheur, il est un fait incontournable qu’aucune manipulation statistique ou textuelle ne saurait occulter : la culture des OGM progresse dans le monde.

    « Concrètement, l’Isaaa annonce une augmentation de 10% des surfaces cultivées avec des PGM dans le monde, surfaces passant ainsi de 134 millions d’hectares en 2009 à 148 millions d’hectares en 2010. Cette augmentation masque des réalités diverses et des évolutions hétérogènes. »

    C’est bien la preuve que M. Noisette ne peut pas nier l’augmentation.

    « Ensuite, il faut reconnaître deux percées en matière de surfaces : le Pakistan a autorisé la culture du coton Bt, fin 2009 et en 2010, 3,4 millions d’hectares seraient cultivés. De même, au Burkina Faso, la sole de coton est devenue, en 2010, majoritairement transgénique. »

    Lire : M. Noisette doit bien reconnaître…

  328. @wackes pipi

    L’Isaaa n’a aucun intéret à dire que les surfaces stagnent ou régressent, par conséquent obligation de manipuler les chiffres.
    Pour vanter les « faux avantages » des PGM il faut donc bien la supercherie mise en évidence par Christophe Noisette.

  329. En repassant sur cette page pour voir ce qu’elle devenait, j’ai pu constater que certains intervenants, Zeppe notamment s’étaient empressé de crier victoire et de bomber le torse après mon départ. Ils ajoutent donc la lâcheté et l’impudence à la limitation intellectuelle et morale qui apparaît dans chaque ligne de chacun de leur messages. C’est sur ces points que je veux revenir, en espérant qu’après avoir été accusé, diffamé et insulté, on me laissera m’exprimer avec la même latitude.

    Pour cet ultime « rappel » d’EdBurke from Mon$anto, je veux juste souligner deux ou trois choses sur ces gens qui sont une honte pour l’écologie et la lutte contre les pesticides, et rappeler une ou deux évidences qui apparaîtront nettement à quiconque lit les discussions d’assez près.

    1. / Je tiens à rappeler avant toutes choses que la totalité des questions que j’ai posées à ces naturolâtres acéphales est restée sans réponse aucune. Chacun peut constater que leur UNIQUE réponse consiste à à pondre des messages hystériques (« lobbyistes gniiii », « lobbyistes gniiii »), tout en se félicitant mutuellement de leur haut niveau d’esprit critique.
    Zeppe croit sans doute que personne ne voit sa subtile variante tactique : demander aux gens quelles sont leurs motivations, puis dire « non, c’est faux » conclusion : « Gniii…lobbyistes ».

    2. / Chacun peut maintenant se demander : que penser de gens qui sont incapables de faire autre chose que nier ce qui les gêne en discréditant leurs contradicteurs ? Cette page me semble être une source d’indignité, à la fois pour leur niveau d’information, de raisonnement, et pour leur honnêteté intellectuelle ; en vérité seule leur extrême impudence jointe sans doute à l’incapacité de prendre conscience de leurs limites les empêche d’avoir honte. ce serait pourtant un immense progrès à tous niveau, mais ne rêvons pas, il faut des intégristes décérébrés dans toutes les causes. La lutte anti-pesticides l’a trouvé avec Zeppe le menteur, le calomniateur, et l’ignorant. (que les modérateurs du site se rappellent les accusations et insultes dont j’ai fait l’objet)

    3. / Je trouve l’impudence de cette personne est tout à fait étourdissante. En plus d’être incapable du moindre raisonnement tant soit peu construit, menteur et diffamateur, je remarque en outre sa couardise, car ce monsieur faisait moins le malin lorsque je l’ai coincé devant tout le monde à raconter des mensonges. Il sest fait tout discret, et j’avais beau l’appeler, et le traiter de menteur, il faisait semblant d’être occupé, on ne le voyait plus que remercier ceux qui voyant sa déconfiture, venaient l’encourager (sans arguments non plus).
    Puis, lorsque je me suis mis à le prendre de façon moins brutale, par pitié pour sa situation cérébrale très précaire, il s’est mis à reprendre sa tactique habituelle.

    Alors si vous venez faire le malin, zeppe l’ignorant, le mal comprenant, le lâche et le menteur, répondez enfin.
    Que dites-vous du fait,que contrairement aux élucubrations de Mme Robin, l’espérance de vie augmente et continue d’augmenter sans cesse dans les pays les plus utilisateurs de pesticides ?
    Pourquoi avez-vous menti sur les preuves que vous détiendriez contre Imposteurs ? Pourquoi mentez-vous ?

    Si vous revenez faire le malin sans répondre à mes questions, c’est que vous êtes définitivement un minable à tous les niveaux. Moi je le sais déjà, mais tout le monde pourra le vérifier une fois encore.

  330. Stanislas (2 avril 2011 à 20:02) a écrit, après un petit relâchement puéril (ou peut-être sénile) :

    « L’Isaaa n’a aucun intéret à dire que les surfaces stagnent ou régressent, par conséquent obligation de manipuler les chiffres.
    « Pour vanter les « faux avantages » des PGM il faut donc bien la supercherie mise en évidence par Christophe Noisette. »

    Christophe Noisette n’a en aucune manière mis en évidence une manipulation des chiffres ou une supercherie de nature à permettre de conclure que les surfaces stagnent ou régressent.

    « Concrètement – écrit-il – l’Isaaa annonce une augmentation de 10% des surfaces cultivées avec des PGM dans le monde, surfaces passant ainsi de 134 millions d’hectares en 2009 à 148 millions d’hectares en 2010. Cette augmentation masque des réalités diverses et des évolutions hétérogènes » (les italiques sont de moi).

    S’il avait eu les moyens de contester les chiffres de l’ISAAA – au-delà de son couplet sur les arrondis (« <0,1 million d’hectares ») – il n'aurait pas manqué de tenir un tout autre discours.

    « …ce rapport [de l'ISAAA] s’amuse à manipuler allégrement les chiffres… » Le commentaire critique de M. Noisette aussi.

    M. Noisette est tellement convaincu par sa prose que l'article… n'est pas référencé sur le site d'Inf'OGM !

  331. « M. Noisette est tellement convaincu par sa prose que l’article… n’est pas référencé sur le site d’Inf’OGM !»

    Quel article n’est pas référencé sur Inf’OGM wackes pipi ?

  332. @ EdBurke from Mon$anto

    Inutile de revenir avec toutes ces explication. J’ai bien démontré que

    1) tu n’es pas du tout prof de philo.
    2) Que tu es bien un lobbyiste. Tu préfères toujours défendre les lobbies pro-OGM /pesticides chimiques plutôt que de te ranger du coté de ceux qui se battent pour un environnement plus sain et une société humainement plus juste.

    « Alors si vous venez faire le malin, zeppe l’ignorant, le mal comprenant, le lâche et le menteur, répondez enfin.
    Que dites-vous du fait,que contrairement aux élucubrations de Mme Robin, l’espérance de vie augmente et continue d’augmenter sans cesse dans les pays les plus utilisateurs de pesticides ? »

    – Une fois de plus, ton langage n’es pas celui, posé et réfléchi d’un prof de philo mais bien celui d’un lobbyiste coincé et aigri de ne pouvoir me répondre.
    – Je ne fais pas le malin , pauvre couillon. L’espérance de vie en Indes est une question d’expert ou de personne compétente et qualifié. C’est une question à la quelle un femme comme MM Robin qui a réalisée un enquête demandant des mois voir année de travail, des contacts des voyages de la documentation etc. Je n’ai pas la prétention de savoir y répondre. Et toi tu ne connais pas la réponse non lus.
    Les questions que je te poses , moi, ne demande AUCUNE compétence. Ce sont des questions relative à ta franchise et ton honnêteté. Et tu n’y réponds pas.
    Si tu te débine à chaque fois c’est bien parce que ma question te gène ?
    Si elle te gène c’est bien parce que tu as honte de révéler que tu fais du business avec les OGM /pesticides chimiques et que tu n’es pas du tout prof.

  333. @ EdBurke from Mon$anto

    « Que dites-vous du fait,que contrairement aux élucubrations de Mme Robin, l’espérance de vie augmente et continue d’augmenter sans cesse dans les pays les plus utilisateurs de pesticides ? ? »

    Petite rectif mais qui reviens à ce que je viens de te dire à savoir :

    – Où as-tu vu que l’espérance de vie augmente et continue d’augmenter sans cesse dans les pays les plus utilisateurs de pesticides ? Pour être affirmatif dans ce constat il faut prendre en comptes des tas de paramètres. On n ‘affirme pas , comme çà, sans étudier la question est sans prendre en comptes tous les paramètres que l’espérance de vie augmente et continue d’augmenter sans cesse dans les pays les plus utilisateurs de pesticides. C’est bien plus complexe que çà et nous n’avons , ni toi ni moi les compétences pour le confirmer ou le démentir.
    MM Robin a étudié longuement la question. Elle a réalisé une enquêtes demandant énormément de travail , de documentation , de voyages de rencontres avec des scientifiques des sociologues des toxicologues …etc . Elle sait de quoi elle parle contrairement à toi qui trouve les solutions en 2 clics et n’importe où …(surtout chez Imposteurs).

  334. Mr.Zeppe, si vous savez lire aller faire un tour sur le site de l’Institut National d’Etude Démographique rubrique espérance de vie. Je sais , c’est pas le genre de littérature que vous consultez mais pour une fois faites un effort.

  335. Zeppe :

    a . trouvez une source scientifique indépendante qui confirme vos délires sur la baisse de l’espérance de vie.

    b . expliquez-vous sur votre mensonge. Vous croyez-vous en position de faire la morale alors que vous avez été pris en flagrant délit de bobard ?

    c. serez-vous encore un gros lâche pour faire semblant de pas lire la question b ?

  336. ll est bien connu que l’INED est financé par Monsanto et moi-même je suis payé par Sanofi.

    C’est plus rentable que smicard dans le graphisme.

  337. Berny & EdBurke from Mon$anto

    Oui, vous êtes bien des lobbyistes qui essayez par tous les moyens de botter en touche. Et pour preuve :
    çà fait 5000 fois que je vous demande de me dire AVANT d’aborder tous débat, qui vous êtes et qu’est ce qui vous motive à défendre les OGM/pesticides chimiques/engrais chimique ???
    Et vous me répondez à chaque foi « de l’Institut National d’Etude Démographique rubrique espérance de vie » ou de tout autre sujet.
    Vous êtes bien piégés. Tout le monde l’aura compris. Vous êtes bel et bien des lobbyistes et non des profs de philo ( EdBurke from Mon$anto) d’histoire-géo anticapitalistes (Yann kinder) , des plombiers (aateaa) et ou des chercheurs oculaire de mes deux…. (Nsl)

     » serez-vous encore un gros lâche pour faire semblant de pas lire la question b »

    – la question b je l’ai lu, mais , combien de fois dois-je te répéter que je veux savoir à qui je parles avant de débattre.
    Moi, j’ai expliqué à Berny le 2 avril 2011 à 12:27, qui je suis et ce qui me motive.
    Et toi EdBurke from Mon$anto, avant que je ne te réponde à ta question avec plaisir, pourrais-tu avoir l’honnêteté de me dire aussi qui tues et qu’est ce qui te motive à défendre les OGM/pesticides chimiques/engrais chimique ???

    C’est pourtant très simple comme question EdBurke from Mon$anto. Elle ne demande aucune connaissance particulière. C’est juste une question qui concerne ta franchise et ton honnêteté. Après, je te le jure, je répondrais volontiers à ta question b.
    Allez EdBurke from Mon$anto, ne soit pas si lâche. Répond donc .

    Dernière chose : si vous continuez à me répondre à coté de la plaque, comme d’hab,, pour ma part j’arrête ce jeux stupide et je vous laisse le dernier mots sur ce sujet. Je ne part pas pour autant de ce blog. Je me contenterai, à chacune de vos interventions de prévenir tout le monde que j ‘ai prouvé par A+B que vous êtes bien des lobbyites et qu’il ne fallait pas prêter attention à vos arguments puisqu’ils sont obligatoirement mensongers.

  338. Si tu dessines aussi bien que tu écris ça m’étonne pas que tu ne trouves pas de boulot.

    Berny, salarié Sanofi et fier de l’être.

  339. Zeppe, vous ne répondez pas parce que vous êtes un menteur, et c’est tout.

    Je vous ai répondu de nombreuses fois, mais vous avez appliqué votre méthode (c’est pas vrai…;gniii lobbyiste).

    finalement j’ai une idée. D’habitude, je suis très discret, mais là je vais faire exception.
    Il y a certaines informations que seul un prof peut connaître et que tout prof connaît – par exemple, son code d’accès à I-prof ou a sa boîte académique, ou encore, le contenu de son dernier rapport d’inspection, certains faits spécifique de mes établissements d’exercices, ou encore, un code d’accès à un programme de notation ou d’orientation sur internet, que je changerai immédiatement bien entendu, après que vous ayez pu vérifier.

    Si vous avez plus de courage que d’honnêteté, faisons une chose : vous demandez l’un de ces renseignements ; ensuite je vous le donne sans délai . En revanche, une fois que j’ai accédé à votre demande vous vous engagez à ne plus JAMAIS revenir ici – AUCUNE discussion, protestation, RIEN, vous écrivez un dernier mot d’excuse, puis vous dégagez comme le malpropre que vous êtes, et vous la fermez.

    Ok, monsieur le lâche et le menteur ?

  340. a zeppe :

    « si vous continuez à me répondre à coté de la plaque, comme d’hab, pour ma part j’arrête ce jeux stupide et je vous laisse le dernier mots sur ce sujet. »

    c’est surtout que votre mensonge est évident et irrécusable. Comme vous n’avez rien à dire, vous allez vous dégonfler, comme le pétochard honteux que vous êtes, comme vous l’avez fait déjà. Répondez, au lieu de chercher à vous enfuir.

  341. @ aatea

    Tu vois dans mes tuyaux, j’ai trouvé ça ! Mais, je sais que ça ne va pas du tout te plaire !

    PETITION ANTI OGM

    Alerte, les lobbys ce rebiffent ! Pétition à faire connaître aux plus grands nombres ! Demain, ce sera les dérivés alimentaires (lait, œufs, viande…) en provenance d’animaux clonés !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    http://www.atanka.com/actions/ogm/index.aspx

     » La suspension de la culture du maïs OGM Mon 810, décidée en 2008 par les autorités françaises, est illégale, selon l’avis rendu par la Cour européenne de justice, le 22 mars. Pour l’avocat général de la Cour, la France aurait dû demander à la Commission de prendre des mesures d’urgence en cas de risque pour la santé et l’environnement. Cette erreur dans le protocole rend, selon le CEJ, la clause de sauvegarde inapplicable.

    Cet avis qui fait suite à la plainte de Monsanto et de certaines organisations agricoles, comme l’Union française des semenciers. Le juge de la CEJ doit encore se prononcer définitivement sur la validité de la suspension, avant que le Conseil d’Etat français ne décide de reconsidérer le dossier.  »
    S. Ay. – 29/03/2011

    MERCI DE FAIRE PASSER AU PLUS GRAND NOMBRE

    P/S : Toujours pas trouvé l’étude de l’Anses  » l’AESA (EFSA) définitivement épinglée grâce à l’expertise de l’ANSES  » !!!!!
    Je serai toi, je changerai de métier ! Tu verras le matin en te regardant dans la glasses, tu retrouveras ta conscience ou morale corrompue par la cupidité ! Tes enfants, petits enfants et les générations futures te remercieront !!!!

  342. Alors zeppe, on garde ses veilles habitudes? Vous avez calomnié combien de personnes ces dernières semaines?
    Sachez que j’attends toujours vos excuses.

  343. EdBurke,

    J’ai eu affaire à zeppe sur le blog de Greenpeace. Je suis consterné de voir ici à quel point son délire est immense.

    J’ai connu à peu près les même attaques que vous de la part ce personnage. Zeppe m’avait demandé mon métier. Lui répondre ne l’a pas calmé pour autant puisque les insultes et les attaques ad hominem ont repris de plus belle.

    Je lui ai proposé de régler ce contentieux (bel euphémisme!) en dehors du blog de Greenpeace, soit par une rencontre directe, un coup de fil, ou encore en messagerie privée à partir d’un forum dont je lui ai donné l’adresse. Cela aurait pu aboutir à ce qu’il obtienne les informations nécessaires pour vérifier que ce que je lui avais répondu était exact. Que s’est-il passé depuis? RIEN!

    Sachez que quand on lui propose de confronter ses délires au monde réel, zeppe se dégonfle lamentablement.

    Un tel pseudo avec un tel comportement aurait une « espérance de vie » très courte sur un forum avec une modération digne de ce nom. Pas étonnant alors qu’on le voit peupler les espaces de discussions où la modération est plus que limitée.

    Ce type fait honte au mouvement anti-ogm dont je sais qu’il est aussi composé de gens modérés.
    Mais le pire n’est peut-être pas cela, le pire c’est de constater que l’attitude ignoble de zeppe est soutenue par beaucoup d’internautes anti-ogm. Un tel aveuglement me sidère.

    PS: je vous propose de jeter un coup d’œil à cette page: (par exemple à partir du message du Samedi 12 juin 2010 à 19:05). Vous pourrez constater pas mal de similitudes avec ce qui vient de vous arriver ; mais accrochez-vous quand même, ça pourrait dépasser tout ce que vous auriez pu imaginer.
    http://ogm.greenpeace.fr/fausse-manifestation-pro-ogm-sur-les-champs-elysees

    Autre chose, j’attends ses excuses depuis bientôt presque un an. ça peut paraître long, mais c’est mon côté optimiste, car j’espère toujours que zeppe va finir par devenir raisonnable.

  344. Eau pure (3 avril 2011 à 23:29) a lancé une alerte sur une pétition.

    Très franchement, c’est nul de chez nul.

    Cela vaut aussi pour des journaux normalement sérieux, comme Le Point, qui ont titré « La suspension du maïs Monsanto en France est illégale » ou quelque chose d’approchant.

    Il suffit de lire ce que vous avez copié pour vous rendre compte que cela n’a ni queue ni tête. Non, la Cour européenne de justice n’a pas rendu d’avis le 22 mars.

    Quant à la lettre ouverte/pétition, c’est du même tonneau.

    Enfin, c’est un formidable coup de pub pour un commerce qui se prétend coopérative.

  345. A Pat,

    Merci – je me doute bien que zeppe s’est déjà illustré ailleurs. Je me demande si quelqu’un qui lui veut du bien ne dervait pas l’envoyer consulter, parce qu’il a l’air de croire sincèrement ses délires. Le monde se partage entre les bons, ceux dont les motifs sont clairs et évidents et qui sont anti-ogme et anti-pesticides, et les lobbyistes de Monsanto. Comme dirait Lénine : « ici, ou là-bas, avec un fusil »…

    Ce qui m’inquiète, c’est que je vois de plus en plus un certain discours politico-écologique épouser cette forme terroriste : « nous sommes le bien ; or vous êtes contre nous ; donc vous êtes mauvais). Cela est en généralo accompagné d’un discours de manipulation (puisque les avant-gardes éclairés de l’humanité trouvent malcommode d’informer sincèrement (ça peut instiller le doute), et ils préfèrent donc très souvent donner les réactions en fonction des réactions qu’ils jugent souhaitables. Je vous avoue que, finalement, c »est cet aspect précis de la chose qui me dérange et m’inquiète.

  346. Pat (4 avril 2011 à 1:05) a écrit, à propos d’un grand chasseur de lobbyistes :

    « Un tel pseudo avec un tel comportement aurait une « espérance de vie » très courte sur un forum avec une modération digne de ce nom. Pas étonnant alors qu’on le voit peupler les espaces de discussions où la modération est plus que limitée. »

    Le drame est que ce forum-ci – offert par une chaîne de télévision publique sur nos deniers à … enfin à… – est déjà lui-même le temple de l’immodération, en ce qui concerne tant les thèses affichées par le possesseur du blog, Mme Marie-Monique Robin, que le traitement infligé par celle-ci aux commentateurs qui osent la contredire, arguments à l’appui.

    J’ai eu, en quelque sorte, le bonheur de n’avoir été traité que de lobbyiste protecteur de la présidente du Conseil d’administration de l’EFSA (…://robin.blog.arte.tv/2010/10/02/conflit-dinteret-de-diane-banati-suite/).

    Il y a pire. Par exemple :

    …://robin.blog.arte.tv/2008/08/22/ryuujin-est-de-retour/
    …://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getPost&postId=46761&blogName=LemondeselonMonsanto

    Cela me semble relever d’une stratégie écototalitaire : le forum étant un mal nécessaire, autant noyer les commentaires qui démontent la désinformation sous un flot d’insanités de nature à décourager tout lecteur occasionnel du blog à la recherche d’éléments propres à forger une opinion.

    En définitive, c’est asinus asinum fricat

  347. @wackes pipi

    A propos de désinformation, pas de réponse à ma question du 3 avril 2011 à 10:13 :Quel article n’est pas référencé sur Inf’OGM wackes pipi ?

    La désinformation chez toi cela s’appelle comment? –> »éléments propres à forger une opinion » de manière à embrouiller les esprits de « tout lecteur occasionnel du blog »!

  348. Zeppe.

    Sortez de votre cachette immédiatement !

    Venez dire si vous assumez vos mensonges ou si vous demandez pardon, ou si vous êtes toujours une poule mouillée qui la ramène alors que son mensonges s’étale devant tous.

  349. Revenez, zeppe, et expliquez-vous tout de suite :

    Vous avez dit :
    « on t’a prouvé maintes fois que « imposteurs est un site de rigolos aigris et pas crédible »
    et ailleurs : « L’afis est une association complètement nulle, faite principalement de lobbyistes » (ici :http://robin.blog.arte.tv/2011/03/12/lintroduction-de-mon-livre/).

    Et puis vous avez écrit, lorsque j’ai insisté pour avoir les preuves :
    « Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste »
    puis :
    « Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas. »

    ERGO : vous êtes un mytho des plus dangereux, car diffamatoire.

    Maintenant, cessez de vous planquer et répondez !

  350. @ wackes seppi

    Oui sacré coup de pub ! Voici maintenant la viande clonée et ses dérivées (lait, œufs…) ! On en demandé pas tant !!!

    Comme pour les OGM, on prend les consommateurs pour des demeurés (vache folle…..) !!!! Pourtant l’étiquetage des produits auraient permis de laisser le choix démocratique de consommer selon ses convictions !

    Sans oublié que les risques sanitaires et écologiques doivent être à la charge des pourfendeurs PRO-OGM et non aux contribuables Français qui est le polluer – payeur depuis bien trop longtemps maintenant !!!!

    ……………………………………………………………………………………………………………………………….

    Pour faire suite et dans l’attente de la réponse de la Cour de justice de l’Union européenne !!!! Un nouveau copié – collé ou il est possible de voir qui sont les lobbys PRO-OGM qui vont encore tout faire pour orienté la décision en leurs faveurs !!!!
    Mais un consom’acteur bien informé en vos deux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    OGM – La fin de la clause de sauvegarde française sur le Mon810 ?
    par Christophe NOISETTE, Pauline VERRIERE , mars 2011

    Dans l’affaire du renouvellement de l’autorisation du maïs Mon810, opposant notamment Monsanto, titulaire de cette autorisation, au ministre français de l’Agriculture et de la Pêche, l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu ses conclusions hier, 22 mars [1]. Selon un communiqué de presse de la CJUE, la principale d’entre elles stipule que : « Les autorités françaises ne pouvaient pas suspendre la culture du maïs génétiquement modifié Mon810 sur le territoire national sans avoir demandé, au préalable, à la Commission d’adopter des mesures d’urgence en cas de risque pour la santé et l’environnement ». L’avocat général donne ici un avis juridique sur les trois questions que le Conseil d’État français a posées à la CJUE, pour pouvoir ensuite trancher sur le fond. L’une de ces questions portait sur la base juridique que la France aurait dû utiliser pour prendre une mesure d’interdiction à l’encontre du maïs Mon810, car le renouvellement d’autorisation demandé par Monsanto s’appuie sur un texte différent de celui de son autorisation. La clause de sauvegarde prise par la France est-elle donc légale ? Selon l’avocat général, la réponse est clairement non. Charge maintenant à la CJUE de trancher, au risque d’autoriser de nouveau le maïs Mon810 en France dès les semis 2011. Par ailleurs, les juristes analysent encore les possibles conséquences sur les moratoires pris par d’autres Etats membres.

    Sommaire
    Rappel des faits
    2001/18 ou 1829/2003 : le choix de la base (…)
    Et le principe de précaution dans tout cela (…)
    Rappel des faits
    En 1998, le maïs Mon810 a été autorisé dans l’UE sur le fondement de la directive 90/220. En 2001, cette dernière est abrogée et remplacée par la directive 2001/18, laquelle, comme la 90/220 auparavant, autorise un État membre à interdire sur son territoire une PGM autorisée au niveau européen, en actionnant la clause de sauvegarde (art. 23. de la dir. 2001/18). Par ailleurs, la directive 2001/18 limite dans la durée les autorisations de PGM à dix ans. L’autorisation pour le maïs Mon810 s’achevait en 2007. Monsanto a donc déposé un dossier de renouvellement de l’autorisation, mais a choisi de demander une autorisation sur le fondement d’un autre texte juridique, le règlement 1829/2003 concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés (cf. plus loin)…
    En février 2008, la France décidait d’interdire le maïs Mon810 en déposant une clause de sauvegarde sur la base de la directive.
    Monsanto, mais aussi l’Assemblée générale des Producteurs de maïs (AGPM), le Syndicat des établissements de semences agréés pour les semences de maïs (SEPROMA) et plusieurs producteurs de semences [2] avaient attaqué cette décision française auprès du Conseil d’État [3].
    Avant de répondre « sur le fond », ce dernier a souhaité posé trois questions préjudicielles [4] à la CJUE [5]. L’avocat général de la CJUE a rendu son avis le 22 mars 2011. Rappelons que la CJUE n’est pas tenue de suivre ces conclusions, bien qu’elle le fasse souvent en pratique.

    2001/18 ou 1829/2003 : le choix de la base juridique de l’interdiction du Mon810
    Dans cette affaire, le maïs MON810 a donc été autorisé au titre de la directive 90/220, remplacée par la directive 2001/18. Lors de sa demande de renouvellement d’autorisation, Monsanto se base sur un autre texte : le règlement 1829/2003. Lors de cette période transitoire, dans l’attente du renouvellement d’autorisation, le Conseil d’État demande à la CJUE, lequel des deux textes est applicable pour son interdiction.

    Les deux textes offrent la possibilité de revenir sur une autorisation au niveau européen d’une Plante Génétiquement Modifiée (PGM), par la clause de sauvegarde (article 23 de la directive 2001/18) ou par les mesures d’urgence (article 34 du règlement 1829/2003). L’avocat général souligne que la mise en œuvre de l’un ou de l’autre article ne constitue pas une protection plus ou moins forte . « […] la seule différence significative est la personne appelée, selon la disposition, à prendre la mesure : un État membre dans le cas de la directive, la Commission dans le cadre du règlement » (paragraphe 42 des conclusions). Après une « savante » démonstration juridique (cf. encadré cliquable), que la CJUE suivra… ou non, l’avocat général conclut sur cette première question, qu’en cette période de transition, c’est l’article 34 du règlement qui s’applique, et non l’article 23 de la directive.

    encadré : une « savante » (…)
    encadré : une « savante » démonstration juridique L’article 34 du règlement 1829/2003 décrit les mesures d’urgence et renvoie aux articles 53 et 54 du règlement général sur la législation alimentaire 178/2002, qui stipulent que, en situation d’urgence, si un risque « ne peut être maîtrisé de façon satisfaisante par le biais de mesures prises par le ou les États membres concernés, la Commission […] arrête sans délai, de sa propre initiative ou à la demande d’un État membre […] une ou plusieurs mesures… ». Selon les termes de l’avocat général « la disposition reconnaît aux États membres, aux fins de l’adoption de mesures d’urgence, un rôle prioritaire par rapport à celui reconnu à la Commission, selon le modèle classique du principe de subsidiarité » (paragraphe 49). Il estime cependant que cette lecture ne s’applique pas à la question des OGM. Il rappelle tout d’abord que le règlement 178/2002 est de portée générale (il concerne toute l’alimentation et pas seulement les OGM), et que dans le domaine des OGM le législateur a proposé un cadre juridique spécifique à la question des OGM.
    L’avocat général estime que les articles 53 et 54 décrivent une procédure et des conditions de mise en œuvre de cette procédure. Selon lui l’existence d’un risque qui « ne peut être maîtrisé de façon satisfaisante par le biais de mesures prises par les États membres » est une condition d’applicabilité de l’article 53. Or, selon l’article 34 du règlement 1829/2003 qui renvoie à cet article, les « mesures sont arrêtées conformément aux procédures visées aux articles 53 et 54 du règlement ». L’avocat général en conclut que ces articles ne « sont donc pertinents, dans le cas des OGM autorisés en vertu du règlement 1829/2003, que pour les procédures d’adoption des mesures, et non pour les conditions en présence desquelles les mesures d’urgence peuvent être adoptées » (paragraphe 53).
    On pourrait considérer, au contraire de cette lecture, que l’article 53 décrit bien une procédure, à savoir celle de l’intervention de la Commission en cas d’insuffisance de celle des États. En conséquence, les États membres ont l’initiative d’une mesure d’urgence prise sur la base du règlement 1829/2003.

    De là découle directement une deuxième question. La France pouvait-elle prendre une clause de sauvegarde à l’encontre du maïs Mon810, ainsi qu’elle l’a fait en 2008 ?
    L’avocat général conclut que la France ne pouvait pas prendre une telle clause puisque la directive 2001/18 ne s’appliquait pas, ni prendre une autre mesure unilatérale, la Commission ayant, selon la lecture de l’avocat général, la primauté d’action dans la mise en œuvre des mesures d’urgence.

    Et le principe de précaution dans tout cela ?
    Enfin, la troisième question préjudicielle porte sur les « degrés d’exigence », c’est-à-dire la portée des arguments, dans la mise en œuvre de l’article 23 de la directive et l’article 34 du règlement. L’avocat général bien que considérant qu’« à la lumière de la réponse que nous proposons de donner aux deux premières questions, il ne serait peut-être pas nécessaire de répondre à la troisième question préjudicielle » commence par proposer une analyse « littérale » des deux mesures : « Les deux formulations, on le voit, ne sont pas identiques et, à première vue, celle de l’article 23 de la directive semble permettre l’adoption de mesures d’urgence dans un plus grand nombre de cas, dans la mesure où il parle seulement d’un “risque”, sans exiger que celui-ci soit “grave” – comme le fait en revanche le règlement. De plus, alors que la directive exige qu’un État membre ait des “raisons précises” de considérer qu’il existe un risque, le règlement exige que le risque existe “de toute évidence” » (paragraphe 60). Cette différence de formulation, signale-t-il, est liée à une différence de portée des deux mesures : « Une mesure d’urgence adoptée conformément à l’article 23 de la directive a en effet une portée limitée à un État membre, tandis qu’une mesure prise en vertu de l’article 34 du règlement produit ses effets sur tout le territoire de l’Union. Par conséquent, il peut sembler raisonnable de se montrer plus attentif avant d’adopter des mesures qui ont des conséquences particulièrement fortes » (paragraphe 61). Après avoir pris le temps de les distinguer, il conclut, de façon surprenante, « qu’il ne faut pas surestimer ces différences et que, au-delà des différences lexicales, les conditions du recours aux deux types de mesures peuvent être considérées comme largement semblables » (paragraphe 62). L’avocat général va donc dès lors s’attacher à définir le principe de précaution « dont les clauses de sauvegarde comme l’article 23 de la directive et l’article 34 du règlement sont une expression ». Et à ce niveau là, son interprétation nous paraît réductrice. Ce principe implique en effet que « lorsque des incertitudes subsistent quant à l’existence ou à la portée de risques […], les institutions peuvent prendre des mesures de protection sans avoir à attendre que la réalité et la gravité de ces risques soient pleinement démontrées » (article 191, paragraphe 2, TFUE). Le principe de précaution permet de gérer l’incertitude scientifique. Or, l’avocat général conclut : « pour l’adoption de mesures d’urgence, , il faut qu’[il existe] un risque significatif, c’est-à-dire qui ne soit pas purement hypothétique, d’incidences négatives pour la santé ou pour l’environnement » (paragraphe 66). Et plus loin : « il faut, pour l’adoption de mesures d’urgence : a) qu’il existe de toute évidence un risque de dommage ; et b) que la probabilité que le dommage en question se produise ne soit pas insignifiante, même si elle n’est pas nécessairement déterminée avec précision (la nature « grave » du risque, interprétée à la lumière du principe de précaution) » (paragraphe 68). Pour nous, il y a clairement un affaiblissement progressif de la définition du principe de précaution et notamment un lien avec une analyse économique. Ceci est confirmé par le paragraphe suivant de son avis où l’avocat stipule : « Dans leur évaluation au cas par cas, les autorités compétentes seront naturellement portées à évaluer le pourcentage de risque acceptable selon un rapport coûts/avantages : plus les avantages procurés par un produit sont grands, plus le niveau de risque considéré comme acceptable pourra être élevé ». En résumé, l’avocat général modifie substantiellement le principe de précaution en transformant la gestion de l’incertitude par une gestion du risque réel. Confondrait-il précaution et prévention ?

    Selon les conclusions de l’avocat général, la clause de sauvegarde mise en œuvre par la France, vis-à-vis du maïs Mon810, est donc illégale, car prise sur le fondement d’un texte qui n’était pas applicable pour ce cas. Il convient d’attendre la position de la CJUE sur ces trois questions , mais si ces conclusions étaient suivies dans les faits, le maïs Mon810, emblème de la question des OGM, pourrait faire sa réapparition dans nos champs. Or, les semis de maïs sont imminents (entre avril et mai). Si la CJUE suit l’avis de l’avocat général, le Conseil d’Etat devra alors demander l’annulation de l’arrêté pris par le ministère… Autrement dit, pour que du maïs Mon810 pousse cette année en France, il faudrait que la Justice soit prompte et rapide.

    Contactés à plusieurs reprises par Inf’OGM, les ministères français de l’Environnement et de l’Agriculture n’ont pas souhaité réagir… En cas de déclaration d’illégalité de la clause de sauvegarde par le Conseil d’État, un nouveau moratoire qui respecterait les analyses de la CJUE serait-il adopté ?

    [1] http://curia.europa.eu/jurisp/cgi-b…

    [2] Pioneer, Limagrain, RAGT, Maïsadour, Euralis, Caussade Semences, SCEA de Malaprade, SCEA Coutin, Jérôme Huard, Dominique Richer, EARL de Candelon, Bernard Mir, EARL des Menirs, Marie-Jeanne Darricau, GAEC de Commenian

    [3] http://www.infogm.org/spip.php?arti…

    [4] Ce type de questions permet à un tribunal national d’interroger la CJUE sur un point d’interprétation du droit européen.

    [5] Questions préjudicielles du Conseil d’État dans les affaires jointes C-58/10 à C-68/10, publiées au Journal officiel n° C 100 du 17/04/2010. http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ…

  351. @ wackes seppi

    Oui sacré coup de pub ! Voici maintenant la viande clonée et ses dérivées (lait, œufs…) ! On en demandé pas tant !!!

    Comme pour les OGM, on prend les consommateurs pour des demeurés (vache folle…..) !!!! Pourtant l’étiquetage des produits auraient permis de laisser le choix démocratique de consommer selon ses convictions !

    Sans oublié que les risques sanitaires et écologiques doivent être à la charge des pourfendeurs PRO-OGM et non aux contribuables Français qui est le polluer – payeur depuis bien trop longtemps maintenant !!!!

    ……………………………………………………………………………………………………………………………….

    Pour faire suite et dans l’attente de la réponse de la Cour de justice de l’Union européenne !!!! Un nouveau copié – collé ou il est possible de voir qui sont les lobbys PRO-OGM qui vont encore tout faire pour orienté la décision en leurs faveurs !!!!
    Mais un consom’acteur bien informé en vos deux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    OGM – La fin de la clause de sauvegarde française sur le Mon810 ?
    par Christophe NOISETTE, Pauline VERRIERE , mars 2011

    Dans l’affaire du renouvellement de l’autorisation du maïs Mon810, opposant notamment Monsanto, titulaire de cette autorisation, au ministre français de l’Agriculture et de la Pêche, l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu ses conclusions hier, 22 mars [1]. Selon un communiqué de presse de la CJUE, la principale d’entre elles stipule que : « Les autorités françaises ne pouvaient pas suspendre la culture du maïs génétiquement modifié Mon810 sur le territoire national sans avoir demandé, au préalable, à la Commission d’adopter des mesures d’urgence en cas de risque pour la santé et l’environnement ». L’avocat général donne ici un avis juridique sur les trois questions que le Conseil d’État français a posées à la CJUE, pour pouvoir ensuite trancher sur le fond. L’une de ces questions portait sur la base juridique que la France aurait dû utiliser pour prendre une mesure d’interdiction à l’encontre du maïs Mon810, car le renouvellement d’autorisation demandé par Monsanto s’appuie sur un texte différent de celui de son autorisation. La clause de sauvegarde prise par la France est-elle donc légale ? Selon l’avocat général, la réponse est clairement non. Charge maintenant à la CJUE de trancher, au risque d’autoriser de nouveau le maïs Mon810 en France dès les semis 2011. Par ailleurs, les juristes analysent encore les possibles conséquences sur les moratoires pris par d’autres Etats membres.

    Sommaire
    Rappel des faits
    2001/18 ou 1829/2003 : le choix de la base (…)
    Et le principe de précaution dans tout cela (…)
    Rappel des faits
    En 1998, le maïs Mon810 a été autorisé dans l’UE sur le fondement de la directive 90/220. En 2001, cette dernière est abrogée et remplacée par la directive 2001/18, laquelle, comme la 90/220 auparavant, autorise un État membre à interdire sur son territoire une PGM autorisée au niveau européen, en actionnant la clause de sauvegarde (art. 23. de la dir. 2001/18). Par ailleurs, la directive 2001/18 limite dans la durée les autorisations de PGM à dix ans. L’autorisation pour le maïs Mon810 s’achevait en 2007. Monsanto a donc déposé un dossier de renouvellement de l’autorisation, mais a choisi de demander une autorisation sur le fondement d’un autre texte juridique, le règlement 1829/2003 concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés (cf. plus loin)…
    En février 2008, la France décidait d’interdire le maïs Mon810 en déposant une clause de sauvegarde sur la base de la directive.
    Monsanto, mais aussi l’Assemblée générale des Producteurs de maïs (AGPM), le Syndicat des établissements de semences agréés pour les semences de maïs (SEPROMA) et plusieurs producteurs de semences [2] avaient attaqué cette décision française auprès du Conseil d’État [3].
    Avant de répondre « sur le fond », ce dernier a souhaité posé trois questions préjudicielles [4] à la CJUE [5]. L’avocat général de la CJUE a rendu son avis le 22 mars 2011. Rappelons que la CJUE n’est pas tenue de suivre ces conclusions, bien qu’elle le fasse souvent en pratique.

    2001/18 ou 1829/2003 : le choix de la base juridique de l’interdiction du Mon810
    Dans cette affaire, le maïs MON810 a donc été autorisé au titre de la directive 90/220, remplacée par la directive 2001/18. Lors de sa demande de renouvellement d’autorisation, Monsanto se base sur un autre texte : le règlement 1829/2003. Lors de cette période transitoire, dans l’attente du renouvellement d’autorisation, le Conseil d’État demande à la CJUE, lequel des deux textes est applicable pour son interdiction.

    Les deux textes offrent la possibilité de revenir sur une autorisation au niveau européen d’une Plante Génétiquement Modifiée (PGM), par la clause de sauvegarde (article 23 de la directive 2001/18) ou par les mesures d’urgence (article 34 du règlement 1829/2003). L’avocat général souligne que la mise en œuvre de l’un ou de l’autre article ne constitue pas une protection plus ou moins forte . « […] la seule différence significative est la personne appelée, selon la disposition, à prendre la mesure : un État membre dans le cas de la directive, la Commission dans le cadre du règlement » (paragraphe 42 des conclusions). Après une « savante » démonstration juridique (cf. encadré cliquable), que la CJUE suivra… ou non, l’avocat général conclut sur cette première question, qu’en cette période de transition, c’est l’article 34 du règlement qui s’applique, et non l’article 23 de la directive.

    encadré : une « savante » (…)
    encadré : une « savante » démonstration juridique L’article 34 du règlement 1829/2003 décrit les mesures d’urgence et renvoie aux articles 53 et 54 du règlement général sur la législation alimentaire 178/2002, qui stipulent que, en situation d’urgence, si un risque « ne peut être maîtrisé de façon satisfaisante par le biais de mesures prises par le ou les États membres concernés, la Commission […] arrête sans délai, de sa propre initiative ou à la demande d’un État membre […] une ou plusieurs mesures… ». Selon les termes de l’avocat général « la disposition reconnaît aux États membres, aux fins de l’adoption de mesures d’urgence, un rôle prioritaire par rapport à celui reconnu à la Commission, selon le modèle classique du principe de subsidiarité » (paragraphe 49). Il estime cependant que cette lecture ne s’applique pas à la question des OGM. Il rappelle tout d’abord que le règlement 178/2002 est de portée générale (il concerne toute l’alimentation et pas seulement les OGM), et que dans le domaine des OGM le législateur a proposé un cadre juridique spécifique à la question des OGM.
    L’avocat général estime que les articles 53 et 54 décrivent une procédure et des conditions de mise en œuvre de cette procédure. Selon lui l’existence d’un risque qui « ne peut être maîtrisé de façon satisfaisante par le biais de mesures prises par les États membres » est une condition d’applicabilité de l’article 53. Or, selon l’article 34 du règlement 1829/2003 qui renvoie à cet article, les « mesures sont arrêtées conformément aux procédures visées aux articles 53 et 54 du règlement ». L’avocat général en conclut que ces articles ne « sont donc pertinents, dans le cas des OGM autorisés en vertu du règlement 1829/2003, que pour les procédures d’adoption des mesures, et non pour les conditions en présence desquelles les mesures d’urgence peuvent être adoptées » (paragraphe 53).
    On pourrait considérer, au contraire de cette lecture, que l’article 53 décrit bien une procédure, à savoir celle de l’intervention de la Commission en cas d’insuffisance de celle des États. En conséquence, les États membres ont l’initiative d’une mesure d’urgence prise sur la base du règlement 1829/2003.

    De là découle directement une deuxième question. La France pouvait-elle prendre une clause de sauvegarde à l’encontre du maïs Mon810, ainsi qu’elle l’a fait en 2008 ?
    L’avocat général conclut que la France ne pouvait pas prendre une telle clause puisque la directive 2001/18 ne s’appliquait pas, ni prendre une autre mesure unilatérale, la Commission ayant, selon la lecture de l’avocat général, la primauté d’action dans la mise en œuvre des mesures d’urgence.

    Et le principe de précaution dans tout cela ?
    Enfin, la troisième question préjudicielle porte sur les « degrés d’exigence », c’est-à-dire la portée des arguments, dans la mise en œuvre de l’article 23 de la directive et l’article 34 du règlement. L’avocat général bien que considérant qu’« à la lumière de la réponse que nous proposons de donner aux deux premières questions, il ne serait peut-être pas nécessaire de répondre à la troisième question préjudicielle » commence par proposer une analyse « littérale » des deux mesures : « Les deux formulations, on le voit, ne sont pas identiques et, à première vue, celle de l’article 23 de la directive semble permettre l’adoption de mesures d’urgence dans un plus grand nombre de cas, dans la mesure où il parle seulement d’un “risque”, sans exiger que celui-ci soit “grave” – comme le fait en revanche le règlement. De plus, alors que la directive exige qu’un État membre ait des “raisons précises” de considérer qu’il existe un risque, le règlement exige que le risque existe “de toute évidence” » (paragraphe 60). Cette différence de formulation, signale-t-il, est liée à une différence de portée des deux mesures : « Une mesure d’urgence adoptée conformément à l’article 23 de la directive a en effet une portée limitée à un État membre, tandis qu’une mesure prise en vertu de l’article 34 du règlement produit ses effets sur tout le territoire de l’Union. Par conséquent, il peut sembler raisonnable de se montrer plus attentif avant d’adopter des mesures qui ont des conséquences particulièrement fortes » (paragraphe 61). Après avoir pris le temps de les distinguer, il conclut, de façon surprenante, « qu’il ne faut pas surestimer ces différences et que, au-delà des différences lexicales, les conditions du recours aux deux types de mesures peuvent être considérées comme largement semblables » (paragraphe 62). L’avocat général va donc dès lors s’attacher à définir le principe de précaution « dont les clauses de sauvegarde comme l’article 23 de la directive et l’article 34 du règlement sont une expression ». Et à ce niveau là, son interprétation nous paraît réductrice. Ce principe implique en effet que « lorsque des incertitudes subsistent quant à l’existence ou à la portée de risques […], les institutions peuvent prendre des mesures de protection sans avoir à attendre que la réalité et la gravité de ces risques soient pleinement démontrées » (article 191, paragraphe 2, TFUE). Le principe de précaution permet de gérer l’incertitude scientifique. Or, l’avocat général conclut : « pour l’adoption de mesures d’urgence, , il faut qu’[il existe] un risque significatif, c’est-à-dire qui ne soit pas purement hypothétique, d’incidences négatives pour la santé ou pour l’environnement » (paragraphe 66). Et plus loin : « il faut, pour l’adoption de mesures d’urgence : a) qu’il existe de toute évidence un risque de dommage ; et b) que la probabilité que le dommage en question se produise ne soit pas insignifiante, même si elle n’est pas nécessairement déterminée avec précision (la nature « grave » du risque, interprétée à la lumière du principe de précaution) » (paragraphe 68). Pour nous, il y a clairement un affaiblissement progressif de la définition du principe de précaution et notamment un lien avec une analyse économique. Ceci est confirmé par le paragraphe suivant de son avis où l’avocat stipule : « Dans leur évaluation au cas par cas, les autorités compétentes seront naturellement portées à évaluer le pourcentage de risque acceptable selon un rapport coûts/avantages : plus les avantages procurés par un produit sont grands, plus le niveau de risque considéré comme acceptable pourra être élevé ». En résumé, l’avocat général modifie substantiellement le principe de précaution en transformant la gestion de l’incertitude par une gestion du risque réel. Confondrait-il précaution et prévention ?

    Selon les conclusions de l’avocat général, la clause de sauvegarde mise en œuvre par la France, vis-à-vis du maïs Mon810, est donc illégale, car prise sur le fondement d’un texte qui n’était pas applicable pour ce cas. Il convient d’attendre la position de la CJUE sur ces trois questions , mais si ces conclusions étaient suivies dans les faits, le maïs Mon810, emblème de la question des OGM, pourrait faire sa réapparition dans nos champs. Or, les semis de maïs sont imminents (entre avril et mai). Si la CJUE suit l’avis de l’avocat général, le Conseil d’Etat devra alors demander l’annulation de l’arrêté pris par le ministère… Autrement dit, pour que du maïs Mon810 pousse cette année en France, il faudrait que la Justice soit prompte et rapide.

    Contactés à plusieurs reprises par Inf’OGM, les ministères français de l’Environnement et de l’Agriculture n’ont pas souhaité réagir… En cas de déclaration d’illégalité de la clause de sauvegarde par le Conseil d’État, un nouveau moratoire qui respecterait les analyses de la CJUE serait-il adopté ?

    Source : http://www.infogm.org/spip.php?article4762

  352. Stanislas (4 avril 2011 à 20:11) a écrit :

    « …A propos de désinformation, pas de réponse à ma question du 3 avril 2011 à 10:13 :Quel article n’est pas référencé sur Inf’OGM… »

    Je condescendrai à répondre à quelqu’un qui manque du plus élémentaire respect… Mais enfin, c’est dans la norme de ce blog. Il n’y a qu’à voir la dernière livraison de Mme Marie-Monique Robin (« Les “contre vérités” de Jean François Narbonne »).

    M. Stanislas devrait très bien savoir de quel article il s’agit, puisqu’il l’a lui-même cité et que j’ai réagi à son propos. Mais peut-être l’a-t-il déjà oublié et, surtout, perdu le moyen d’y accéder.

  353. @wackes pipi
    « M. Stanislas devrait très bien savoir de quel article il s’agit, puisqu’il l’a lui-même cité et que j’ai réagi à son propos. Mais peut-être l’a-t-il déjà oublié et, surtout, perdu le moyen d’y accéder.»

    wackes pipi avoue de manière indirecte qu’il a raconté n’importe quoi pour discréditer Christophe Noisette et son analyse pertinente de la supercherie de l’Isaaa!

  354. Zeppe,

    comment expliquez-vous votre mensonge :

    Vous avez dit :
    « on t’a prouvé maintes fois que « imposteurs est un site de rigolos aigris et pas crédible »
    et ailleurs : « L’afis est une association complètement nulle, faite principalement de lobbyistes » (ici :http://robin.blog.arte.tv/2011/03/12/lintroduction-de-mon-livre/).

    Et puis vous avez écrit, lorsque j’ai insisté pour avoir les preuves :
    « Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste »
    puis :
    « Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas. »

    Alors, menteur ?

  355. M. Christophe Noisette, dans un article d’INF’ogm – auquel on ne peut plus accéder à partir de la page d’accueil du site (http://www.infogm.org/), ni en utilisant la fonction recherche avec le mot clé « isaaa » – a écrit :

    « On en a marre de lire et de commenter le rapport de l’Isaaa, un organisme de promotion des plantes génétiquement modifiées (PGM) dans les pays du Sud… […] La réalité des PGM actuellement est bien loin du tableau naïf et enthousiaste que nous brosse l’Isaaa…

    « Concrètement, l’Isaaa annonce une augmentation de 10% des surfaces cultivées avec des PGM dans le monde, surfaces passant ainsi de 134 millions d’hectares en 2009 à 148 millions d’hectares en 2010. Cette augmentation masque des réalités diverses et des évolutions hétérogènes. […] »

    M. Noisette critique le « tableau naïf et enthousiaste », sans se priver d’utiliser lui-même des « artifices » et de se livrer à des supercheries. Mais il ne conteste en aucune manière l’augmentation des surfaces de 134 millions d’hectares en 2009 à 148 millions d’hectares en 2010, et ce, pour une raison simple : il ne le peut pas ; il biaise donc vers « des réalités diverses et des évolutions hétérogènes », une banalité quand on parle d’une situation au niveau mondial.

    Au contraire, il est bien obligé de « reconnaître deux percées en matière de surfaces : le Pakistan a autorisé la culture du coton Bt, fin 2009 et en 2010, 3,4 millions d’hectares seraient cultivés. De même, au Burkina Faso, la sole de coton est devenue, en 2010, majoritairement transgénique. »

  356. @wackes pipi

    Tu n’est vraiment pas doué pour chercher un article, voici le lien que j’avais donné le 2 avril 2011 à 9:48

    http://www.infogm.org/spip.php?article4744

    Le rapport de l’Isaaa est bien une supercherie, comme le dit Christophe Noisette « Les chiffres précis ne sont jamais mentionnés dans les rapports de l’Isaaa. »

    Ainsi pour l’Isaaa les 28 hectares cultivés en Allemagne compte pour 100 000 hectares!
    Comment expliques-tu cette grossière manipulation des chiffres?

  357. Ah qu’il est difficile de débattre avec quelqu’un qui est resté (ou retourné) au stade du pipi-caca et de la cour de récréation. Mais cela donne l’occasion aux autres lecteurs de ce blog de mesurer le niveau du fan-club de Mme Marie-Monique Robin.

    J’ai écrit – et je maintiens – qu’on ne peut plus accéder à l’article d’INF’ogm sur le rapport de l’ISAAA pour 2010 à partir de la page d’accueil du site (http://www.infogm.org/), ni en utilisant la fonction recherche du site avec le mot clé « isaaa ». Pas la peine donc d’écrire : « Tu n’est vraiment pas doué pour chercher un article ».

    Enfin, les lecteurs aux neurones normalement interconnectés comprendront.

    M. Stanislas s’est aussi laissé leurrer par les supercheries de M. Noisette à double titre.

    Non, il est faux de dire que « pour l’Isaaa les 28 hectares cultivés en Allemagne compte (sic pour 100 000 hectares! ». L’Allemagne figure dans le tableau présenté dans le communiqué de presse (..://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/42/executivesummary/default.asp) comme cultivant moins de 100.000 hectares et, comme il n’y a pas d’astérisque attaché à son nom, moins de 50.000 hectares.

    D’autre part, il est faux de croire que les 148 millions d’hectares de total mondial ont été obtenus en y incluant l’Allemagne pour 100.000 hectares. Ces 148 millions d’hectares correspondent à la somme des surfaces annoncées pour les 17 pays qui ont cultivé plus de 50.000 hectares.

    M. Stanislas cite aussi M. Christophe Noisette comme disant : « Les chiffres précis ne sont jamais mentionnés dans les rapports de l’Isaaa. » C’est encore faux, M. Noisette n’a visiblement commenté que le communiqué de presse, pas le rapport lui-même. Et encore, le communiqué de presse précise par exemple que, dans l’Union européenne, « Six pays continuent à cultiver 91’193 hectares de maïs Bt (au lieu de 94’750 hectares en 2009) menés par l’Espagne ; trois pays, la République Tchèque, la Suède (le premier pays scandinave à cultiver des plantes GM) et l’Allemagne ont cultivé des petites superficies de pomme de terre « Amflora » pour un total de 450 hectares dans les trois pays pour la multiplication et pour initier la production commerciale. »

    Par ailleurs, M. Noisette n’ignore pas que des « chiffres précis » ne peuvent pas être obtenus pour certains pays. Pensez au Pakistan, qui a officiellement cultivé 2,4 millions d’hectares de cotonnier Bt, alors que l’on sait qu’il y a depuis plusieurs années dans ce pays un marché de semences de contrebande provenant de l’Inde.

  358. @ la bande de lobbyistes

    ‘comment expliquez-vous votre mensonge »

    – Je vous ai dit que, maintenant que la preuve que vous êtes bien des lobbyistes est établie et incontestable, je vous laissais le dernier mot et veut plus passer une seconde à débattre de quoi que ce soit avec des menteurs.

    Juste pour la route je vais encore vous prouver par A = B que vous ne faites QUE mentir TOUS.

    Le 3 avril , Berny disait :

    « C’est plus rentable que smicard dans le graphisme. »

    – Je ne vois pas où il est allé cherché que j’étais smicard ?????

    le même jour à 10h00 il disait

    « Si tu dessines aussi bien que tu écris ça m’étonne pas que tu ne trouves pas de boulot. »

    – Je ne vois pas non plus où il est aller chercher que je ne trouvais pas de boulot ????
    Mon boulot se passe très bien. Mes affaires, je ne m’en plaint pas du tout.

    Berny , comme EdBurke from Mon$anto ou anton ou (pire encore ) Pat, ou wappe seppi, ne peuvent être QUE des menteurs puisque ce sont des lobbyistes , te en plus , qui vendent de la merde pas rentable et qui détruit l’environnement et le humains.

    d’ailleurs « Berny, salarié Sanofi et fier de l’être. »

    Sanofi voit sans doute d’un mauvais œil les écologistes prendre de l’importance.

  359. « Zeppe says:
    6 avril 2011 à 7:34
    @ la bande de lobbyistes
    ‘comment expliquez-vous votre mensonge »

    => Zeppe quel plaisir de vous revoir, vous allez pouvoir répondre à EdBurke from Mon$anto sur vos mensonges?

    en attendant
    10% d’augmentation de la culture de plantes gm dans le monde.

    P.S. : N’oublies pas de présenter tes excuses à Pat.

  360. @wackes pipi
    «J’ai écrit – et je maintiens – qu’on ne peut plus accéder à l’article d’INF’ogm sur le rapport de l’ISAAA pour 2010 à partir de la page d’accueil du site (http://www.infogm.org/»

    wackes pipi est vraiment nul de chez nul!
    A partir de la page d’accueil il suffit d’ouvrir la rubrique Généralité pour accéder directement à l’article de Christophe Noisette!
    Cela donne l’occasion aux autres lecteurs de ce blog de mesurer le niveau du fan-club de l’Isaaa!
    «10% d’augmentation de la culture de plantes gm dans le monde.» n’est qu’une grossière propagande en faveur d’une biotech en perdition!

  361. Zeppe,

    Chacun peut constater que vous vous êtes caché comme un pétochard honteux.

    Vous avez sans doute été acheté du courage au marché bio pour revenir à présent, et faire semblant de ne pas avoir lu ma proposition de prouver que je suis bien professeur de philosophie.

    Vous faites aussi comme si vous déductions d’enfants de trois ans étaient des preuves. Quant à moi, je rapelle les véritables preuves de votre mensonge :

    « on t’a prouvé maintes fois que « imposteurs est un site de rigolos aigris et pas crédible »
    et ailleurs : « L’afis est une association complètement nulle, faite principalement de lobbyistes » (ici :http://robin.blog.arte.tv/2011/03/12/lintroduction-de-mon-livre/).

    Et puis vous avez écrit, lorsque j’ai insisté pour avoir les preuves :
    « Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste »
    puis :
    « Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas. »

    Vous n’avez pas honte ?

  362. Le plus ridicule, c’est de faire comme si vous aviez une réponse, zeppe le menteur. Chacun voit très bien ce qu’il en est : vous avez menti parce que vous désirez désespérément croire la parole sacrée de Mme Robin (vous l’avez admis : pas besoin de preuves, avez-vous dit).

    Donnez-les, vos explications : est-ce acceptable de mentir parce que votre idole est attaquées ? (avez-vous fait votre prière à sainte marie monique du tas de bouillie bordelaise ?).

    Je sens que je vais aller vous chercher sur d’autres forums avec les preuves de mensonges et des liens vers cette page, afin, de bien montrer à tous vos camarades écolos qui vous êtes. Je crois que si vous me traitez encore une fois de lobbyiste, je vais vous chercher partout ailleurs avec un petit texte fignolé sur votre moralité dans la discussion. Et nous verrons alors si vos petits amis écolos aiment bien avoir un calomniateur à leur côté.

    Je vais rédiger le texte immédiatement, et puis attendre votre prochaine intervention. Ensuite : safari internet ; je piste le zeppe là où il se cache, et je le fais sortir de son trou plein de bobards devant tous ses copains.

  363. Un grand merci à M. Stanislas pour nous avoir fourni la méthode d’initié permettant d’accéder à l’article « International : les chiffres trompeurs de l’ISAAA sur les OGM » à partir de la page d’accueil du site INF’ogm.

    Méthode assez extraordinaire puisque le lecteur non averti doit avoir la science infuse pour comprendre qu’il faut chercher sous « généralité ». Je maintiens donc, avec une petite modification qu’on ne peut plus accéder naturellement à l’article d’INF’ogm sur le rapport de l’ISAAA pour 2010 à partir de la page d’accueil du site (…://www.infogm.org/). Et je maintiens qu’on ne peut pas y accéder en utilisant la fonction recherche du site avec le mot clé « isaaa ».

    Donc, M. Stanislas écrit : « A partir de la page d’accueil il suffit d’ouvrir la rubrique Généralité pour accéder directement à l’article de Christophe Noisette! »

    Non, pas vraiment. Il faut passer d’abord par une déclaration fort intéressante :

    « En 2010, selon l’ISAAA, 148 millions d’hectares étaient cultivés avec des plantes génétiquement modifiées (PGM) dans le monde.
    Quatre pays (Etats-Unis, Argentine, Brésil, Canada) concentrent 83% des cultures GM mondiales.
    Ces PGM sont très largement du soja, du maïs, du coton et du colza. »

    INF’ogm cite donc les chiffres de l’ISAAA sans les contester.

    Hélas ! On nous embrouille aussi en citant quatre pays du Nouveau Monde, passant sous silence le fait que l’Inde cultive davantage d’OGMs que le Canada.

    Si on s’arrête à la première question des FAQ, « Qui cultive des OGM ? », on retrouve les chiffres de l’ISAAA non contestés : « L’Isaaa [1] annonce 148 millions d’hectares cultivés avec des plantes génétiquement modifiées (PGM) en 2010, soit une augmentation de 9,5% par rapport à 2009 (134 millions d’ha). »

    Hélas ! Deux fois hélas ! On nous ment en faisant état d’une augmentation de 9,5 %. C’est 10,45 %, que l’ISAAA a arrondi à 10.

    Et hélas ! Trois fois hélas ! On nous embrouille à nouveau avec un tableau qui ne présente que des pays d’Amérique.

    Mais enfin ! M. Stanislas écrit : « ‘10% d’augmentation de la culture de plantes gm dans le monde.’ n’est qu’une grossière propagande en faveur d’une biotech en perdition! » On dirait du Marie-Monique Robin…

  364. @ EdBurke from Mon$anto. le « prof de philo » (ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,)

    « Je n’ai pas à chercher de preuve. j’ai confiance dans le travail d’une très grande journaliste »

    – Cela veut dire que je lui fait confiance. et non que je « crois » ce qu’elle dit. Je ne suis pas croyant.

    puis :
    « Pourquoi veut tu que je cherche des preuves ??? On cherches de preuve lorsqu’on a pas confiance mais çà n’est pas mon cas. »

    – Cela veut dire que je n’ai pas à chercher de preuve concernant les mensonges de lobbies. J’en ai des tonnes.
    Exemple : la pub Monsanto/RounDup/ gros mensonge de Monsanto qui à essayer de vendre un produit hyper polluant en le faisant passer pour écolo.

    Les lobbies sont obligés de mentir : ils vendent quelque chose.
    Les écolos n’ont aucun intérêt à mentir. Ils n’ont qu’un but : préserver l’environnement. Et pas seulement pour eux mais pour l’avenir,pour leurs enfants mais aussi les tiens pauvre idiot.

  365. @ EdBurke from Mon$anto.

    « Je vais rédiger le texte immédiatement,… »

    – Ah bon ? Tu sais rédiger un texte toi ???
    Pardon , j’oubliais que tu étais « prof de philo » (ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,ouarf,)

  366. Zeppe, vous êtes vraiment le roi des minables et des lâches.

    Si vous avez le courage de prendre contact avec moi, je m’engage à venir vous voir personnellement, pour vérifier si vous riez encore lorsque j’aurai introduit dans un endroit qu’il est interdit de nommer l’ensemble de mes diplômes, y compris mon agrégation et mon doctorat.

    maintenant soyez un homme, envoyez vos coordonnées à l’adresse suivante :
    caraboudja@hotmail.fr

  367. Zeppe,
    je n’ai pas de réponse à l’adresse indiquée.
    vous êtes une lavette immonde – donnez-moi vos coordonnées.

    «  »J’en ai des tonnes. »
    Donnez-les, si vous n’êtes pas un menteur.

  368. Zeppe,
    je m’en vais ; en tous cas, je vous ignorerai si jamais je reviens poster un message. Votre mauvaise foi, votre malhonnêteté et la conjugaison exceptionnelle de défauts intellectuels qui vous caractérise m’ont conduit à perdre mon sang-froid, je le regrette profondément, et je vois qu’il est temps pour moi que vous tombiez dans l’oubli (ce ne sont évidemment pas des regrets que j’exprime à votre égard, comprenons-nous).
    J’espère sincèrement pour vous que vous êtes très différent de ce que vous laissez paraître ici. Mais vous pouvez me répondre que je ne me suis pas montré sous mon meilleur jour – je dois admettre que je suis un peu soupe au lait.
    Portez-vous bien quand même, si ça se trouve, vous avez d’autres qualités.

  369. @ EdBurke

     » J’espère sincèrement pour vous que vous êtes très différent de ce que vous laissez paraître ici. Mais vous pouvez me répondre que je ne me suis pas montré sous mon meilleur jour – je dois admettre que je suis un peu soupe au lait.
    Portez-vous bien quand même, si ça se trouve, vous avez d’autres qualités. »

    – j’apprécie cette prise de conscience et ce retour au calme.
    Si je ne t’ai pas répondu plus tôt c’est parce que j’ai un travail, une vie de famille et je ne passe pas le plus clair de mon temps sur ce blog, même si mon boulot me permet d’y faire plusieurs visites (souvent très courtes ) par jour.
    tu remarqueras aussi que je ne poste pas de message long ou très développés pendant la journée et il m’arrive aussi que pour des raisons professionnelles (déplacements, RV ) de ne pas suivre ce blog, plusieurs jours de suite.

    A part çà, je vais reprendre , dans le calme ce qui ne va pas dans notre communication.

    Tu me disais hier : « lorsque j’aurai introduit dans un endroit qu’il est interdit de nommer l’ensemble de mes diplômes, y compris mon agrégation et mon doctorat. »

    – Chez Monsanto/ Bayer / BASF ….etc, il y a aussi des gens bardés de diplômes (comme toi). Ils ne sont pas philosophes pour autant. Je ne doute pas que tu ais des diplômes et un doctorat. Ce que je suis sûr c’est que tu n’es pas « prof de philo ». Ou alors expliques-moi ce qui amène un « prof de philo » à défendre systématiquement les lobbies de l’agro-business, les OGM/ Pesticides/Engrais chimiques/additifs alimentaire…etc et de critiquer systématiquement le travail d’une excellente journaliste qui ne fait QUE défendre les humains et l’environnement en dénonçant les agissements peu scrupuleux de ces entreprises.
    Je ne comprends pas qu’un « prof de philo » soit viscéralement contre les mouvements écologistes. C’est une énorme contradiction. Attention, je ne parle pas d’un parti politique mais de l’écologie. Vouloir préserver la planète et son environnement c’est un comportement sage. Il faut être un tordu et un égoïste pour être contre l’écologie.
    Un écologiste ne peux pas être mauvais. Il fait de l’environnement et de la vie en collectivité, une priorité . C’est un comportement humaniste. Je ne comprend pas que certaines personnes les détestent à ce point.

    A l’inverse, je t’ai parlé plus haut d’un exemple d’arnaque de Monsanto. Celle qui lui a value une condamnation en justice et qui concerne sa pub du RoundUp.
    Lorsque je te disais «  »J’en ai des tonnes. » », et bien en voilà une preuve. cette arnaque est typique des lobbies qui sont prêt à tout pour vendre et faire du profit. Les mensonges sont mathématiquement toujours du coté des lobbies. Ils sont des menteurs par excellence et çà s’explique par l’appât du gain et le profits.

    Lorsque tu me demandes si oui ou non l’espérence de vie….etc…etc. je n’ai pas à répondre à un telle question. C’est aussi débile que si tu me demander de prouver que le  » RoundUp » est bon ou mauvais pour l’environnement. je n’ai pas à le prouver moi-même. je ne suis pas chimiste. Il me suffit de noter que Monsanto à été condamné pour publicité mensongère en faisant croire que son  » RoundUp » était inoffensif pour l’environnement.
    A chacun son boulot. Je n’ai pas à faire moi-même un travail de recherche perso. Je me contente de faire confiance à la justice et aux personnes qui se battent pour la préservation de l’environnement et la justice plutôt qu’à ceux qui produisent net commercialisent des produits qui « améliorent la rentabilité », ou « nous débarrasse des mauvaise herbes ».

    Un vrai prof de philo devrait être à 100% POUR les écolos et 100% CONTRE l’agro business chimique et intensif.
    Un vrai prof de philo à le droit de ne pas être d’accord à 100% avec MM Robin mais il doit se dire que son combat, dans tous les cas est utile et bénéfique pour la santé et l’environnement et mérite le respect. Un vrai prof de philo ne devrait pas soutenir les lobbies. qui, on le voit tous les jours et depuis la nuit des temps n’ont qu’un objectif : le profit. Et sans AUCUNE considération pour la santé humaine et pour l’environnement.

  370. Lorsque tu me demandes si oui ou non l’espérence de vie….etc…etc. je n’ai pas à répondre à un telle question. C’est aussi débile…

    => c’est vrai, les preuves sont là, il faut juste les lires, mais votre foi en vos gouroux vous empéche de les lires…

    Pauvre Zeppe, (qui aime tellement insulter les autres …)

  371. @ aatea

    « c’est vrai, les preuves sont là….blablabla »

    Ce sont TES preuves. Pas celles de tout le monde, Pauvre aatea qui n’as pas assez de roubignoles pour répondre à mes questions qui le dérangent tant.

  372. zeppe says:

    7 avril 2011 à 16:04
    @ aatea

    « c’est vrai, les preuves sont là….blablabla »

    Ce sont TES preuves. Pas celles de tout le monde, Pauvre aatea qui n’as pas assez de roubignoles pour répondre à mes questions qui le dérangent tant.

    => tiens vous utilisez les mêmes « réponses » que Mme Robin lorsqu’on prouve vos mensonges, étonnant …

  373. @ aatea

    « tiens vous utilisez les mêmes « réponses » que Mme Robin lorsqu’on prouve vos mensonges, étonnant … »

    – tiens vous utilisez les mêmes « réponses »que Anton ou wappe seppi sur « Imposteurs » ??? çà doit être la vérité suprême !!!
    C’est drôlement crédible ce que tu nous racontes !!!!

  374. Dis-moi lisa: tu ne serais pas l’épouse d’aatea ???? j’ai l’impression que vous ne devez pas avoir beaucoup de temps de bonheur entre vous !!!! Je sens chez toi une agressivité toujours présente. Tu es heureuse dans la vie ???? Tu es épanouie ??? Tout va bien chez toi ???? Et aatea , il est comment avec toi ????

  375. « zeppe says:
    7 avril 2011 à 21:33
    @ aatea
    vous avez des problèmes en maths, mon cher aatea? »

    =>mon cher Zeppe, vous n’avez expliqué que vous pouviez prouver mathématiquement que je suis un lobbyiste.

    donc, je voudrai voir votre niveau
    + 10% c’est une augmentation ou une diminution?

  376. @aatea
    «+ 10% c’est une augmentation ou une diminution?»

    C’est de l’intox, l’Isaaa a pour vocation la promotion des pgm,faire de la pub en déclarant que la culture des pgm est en baisse serait suicidaire pour cette organisation!
    Tout le monde sait déjà que les pgm sont imposés aux pays pauvres à l’aide du mensonge et de la corruption!

    « »

  377. « Stanislas says:

    8 avril 2011 à 11:03
    @aatea
    «+ 10% c’est une augmentation ou une diminution?»

    C’est de l’intox, l’Isaaa a pour vocation la promotion des pgm,faire de la pub en déclarant que la culture des pgm est en baisse serait suicidaire pour cette organisation! »

    => c’est gentil Slanislas de vouloir aider Zeppe, il semble avoir des problèmes en math.
    Si vous voulez l’aidez, vous pouvez expliquer si il y a une augmentation de la culture des plantes gm dans le monde?

    « Tout le monde sait déjà que les pgm sont imposés aux pays pauvres à l’aide du mensonge et de la corruption!  »

    => je suis toujours impressionner par le mépris que vous affichez pour les paysans dans les pays pauvres, ils seraient d’après vous incapable de voir s’ils vivent mieux avant qu’après?

  378. @ aatea

    « mon cher Zeppe, vous n’avez expliqué que vous pouviez prouver mathématiquement que je suis un lobbyiste. »

    – Par le fait que tu ne réponde JAMAIS à ma question :
    Qu’est ce qui te réjouis dans cette (fausse) info comme quoi les PGM auraient augmenté de 10% ???

    @ Stanislas

    « C’est de l’intox, l’Isaaa a pour vocation la promotion des pgm,faire de la pub en déclarant que la culture des pgm est en baisse serait suicidaire pour cette organisation!

    – 1000 fois qu’on lui dit mais aatea est très limité et, visiblement n’a rien d’autre à faire dans la vie que de s’occuper à sortir des âneries.

  379. zeppe says:

    8 avril 2011 à 15:09
    @ aatea
    « mon cher Zeppe, vous n’avez expliqué que vous pouviez prouver mathématiquement que je suis un lobbyiste. »
    – Par le fait que tu ne réponde JAMAIS à ma question :
    Qu’est ce qui te réjouis dans cette (fausse) info comme quoi les PGM auraient augmenté de 10% ???

    => mon cher Zeppe, ce n’est pas un raisonnement mathématique, c’est une pensée magique.

    et +10% c’est une augmentation d’après vous?